Navigation – Plan du site
Sources

Bibliographie

Bernard Bastide
p. 299-322

Texte intégral

1La présente bibliographie reprend et complète celles précédemment établies par Roger Icart, René Jeanne et Charles Ford, Steven Philip Kramer et James Michael Welsh, Norman King, Emmanuelle Sruh.

I-Écrits d’Abel Gance

Livres

2Prisme, Paris, Gallimard/Éditions de la NRF, 1930.

3Prisme : carnets d’un cinéaste, préface d’Élie Faure, Paris, Samuel Tastet éditeur, 1986.

Textes divers (articles, conférences)

4– « Qu’est-ce que le cinématographe ? Un sixième art ! », Ciné-journal, 5e année, n° 185, 9 mars 1912, p. 10. Repris in Marcel L’Herbier, Intelligence du cinématographe, Paris, Corréa, 1946 (Les Grandes Professions françaises), p. 91-92. Repris in Pierre Lherminier, l’Art du cinéma, Seghers, 1960, p. 413 (extraits).

5– « Inauguration du buste de Séverin Mars : discours de M. Abel Gance », Comœdia, 16e année, n° 3 595, 19 octobre 1922.

6– « Le Cinématographe c’est la musique de la lumière », Comœdia, 16 mars 1923. Repris in Cinéa-Ciné pour tous, nouvelle série, n° 3, 15 décembre 1923, p. 11.

7– « À la mémoire de mon ami Delluc par Abel Gance », Aux Écoutes, s. d. (ca mars 1924).

8– « La Porte entr’ouverte », Paris-Soir, 3e année, n° 529, 17 mars 1925, p. 1.

9« La Beauté à travers le cinéma : conférence », Bulletin de l’Institut Général Psychologique, 26e année, n° 1-3, 1926, p. 5-16. Repris in Cinémagazine, 6e année, n° 10, 5 mars 1926, p. 485-486 ; n° 11, 12 mars 1926, p. 524-526 ; n° 12, 19 mars 1926, p. 588-590.

10« Une lettre », l’Éveil de la Corse, 20 mai 1925. Repris in François Albera, Albatros : des Russes à Paris 1919-1929, Éditions Mazzotta/Cinémathèque française, 1995, p. 77.

11« Le Temps de l’image est venu ! », in l’Art cinématographique II, Paris, Librairie Félix Alcan, 1927, p. 83-104. Repris in Pierre Lherminier, l’Art du cinéma, Seghers, 1960, p. 60-62 (extraits).

12« Comme j’ai vu Napoléon », Programme du Théâtre National de l’Opéra, 7 avril 1927. Repris in Photo-ciné, n° 6, juin-juillet 1927, p. 98. Repris in Cahiers Élie Faure, n° 1, 1981, p. 94-96.

13« Abel Gance parle… : conférence prononcée à l’Université des Annales le 14 mai 1928 et reproduite avec l’aimable autorisation de Mme Brisson », Cinéa-Ciné pour tous, n° 112, 1er juillet 1928, p. 11-14 ; n° 113, 15 juillet 1928, p. 8-10.

14« Le sens moderne – Comment on fait un film : conférence de M. Abel Gance accompagnée de projections cinématographiques […] », Conférencia, 22e année, n° 16, 5 août 1928, p. 197-209. Repris in Pierre Lherminier, l’Art du cinéma, Seghers, 1960, p. 414-415 (extraits).

15« Autour de moi et du monde – Le Cinéma de demain », Conférencia, 23e année, n° 18, 5 septembre 1929, p. 277-291.

16« Maladie et guérison du cinéma », Pour Vous, n° 89, 31 juillet 1930, p. 3.

17« Ce que je pense de Lucrèce Borgia », Cinémonde, n° 367, 31 octobre 1935, p. 810.

18– « Où je voyais une église, on fait un bazar », l’Intransigeant, 57e année, 19 avril 1936, p. 9 (sur Louis Lumière).

19– « J’accuse ! », Cinémonde, 11e année, n° 476, 1er décembre 1937, p. 1068.

20– « Je tournerai Christophe Colomb parce que le cinéma est une machine à ressusciter les héros », Cinémonde, 12e année, n° 546, 5 avril 1939, p. 5.

21« Le Cinéma au paradis », l’Alerte : l’hebdomadaire de la rénovation française, n° 5, 22 octobre 1940.

22« À propos de Vénus aveugle : lettre », Cinéma-Spectacle, n° 1044, 6 décembre 1941.

23« Progrès techniques du cinéma », La Technique cinématographique, n° 33, 12 décembre 1946, p. 695.

24« Un Grand Projet : la Divine Tragédie », Revue internationale du cinéma, 1re année, n° 2, 1949, p. 33-34.

25« Pourquoi je veux tourner la Divine Tragédie », Ecclesia : lectures chrétiennes, n° 10, janvier 1950, p. 62-64.

26« Jean Epstein, cinéaste-philosophe », La Technique cinématographique, n° 132, mai 1953, p. 149-150.

27« Les Nouveaux Chapitres de notre syntaxe », Cahiers du cinéma, n° 27, octobre 1953, p. 25-33.

28« Le Protérama », La Technique cinématographique, n° 136, octobre 1953, p. 231-233.

29« L’Orchestration des images », La Technique cinématographique, n° 139, janvier 1954, p. 33 (sur le Protérama).

30« Un mort parle à un vivant », Combat, 13 janvier 1954 (sur Louis Lumière).

31« Entre le cinéma d’hier et celui de demain », Le Cardinet-Gazette : bulletin des spectateurs du Cardinet, n° 2, juin-septembre 1954, p. 2. Repris in la Technique cinématographique, n° 145, juillet 1954, p. 180.

32– Préface, in Lachambre, R. V. Corbeilles d’automne : contes et poèmes. Alençon : Imprimerie alençonnaise, 1954.

33« Départ vers la polyvision », Cahiers du cinéma, n° 41, décembre 1954, p. 4-9. Repris in Pierre Lherminier, l’Art du cinéma, Paris, Seghers, 1960, p. 165-167 (extraits).

34« Le Spectacle, clef du rêve », Bien-être, 2e année, n° 15, décembre 1954, p. 34.

35« Les Brumes de l’amour », Cahiers du cinéma, n° 42, décembre 1954, p. 52.

36« Éviter le naufrage du cinéma », Les Lettres françaises, n° 559, 10-17 mars 1955, p. 1.

37« Mon ami Epstein », Cahiers du cinéma, n° 50, août-septembre 1955, p. 57-58.

38« Le Temps de l’image éclatée », Demain, n° 22, 10 mai 1956. Repris in Sophie Daria, Abel Gance, hier et demain, Genève – Paris, La Palatine, 1959.

39« Un nouveau départ : Le Magirama », Le Technicien du film, n° 21, 15 octobre 1956, p. 8-9.

40– Préface, in Michel Humbert, les Mains vides, Paris, s. n., 1962.

41« Ce sera l’Illiade avec Mao Tsé-Toung », le Nouvel Observateur, nouvelle série, n° 1, 19 novembre 1964, p. 36 (sur la Longue Marche et les Soldats de l’An II).

42« Un cœur qui s’appelle Langlois », Le Monde, 21 février 1968.

43« Cyrano et d’Artagnan » : préface aux lecteurs, Cahiers du cinéma, n° 200-201, avril-mai 1968, p. 10-11.

44 « Quand Gance écrivait à Élie Faure », Cahiers Élie Faure, n° 1, décembre 1981, p. 72-86.

45 « Plus les poètes ont menti, plus ils sont grands… », Ciné-file, n° 2, juillet 1983, p. 39-40.

Scénarios, découpages, films racontés

46La Digue (1911)

47– Scénario dramatique, l’Écran, n° 3, avril-mai 1958, p. 33-34.

48Le Masque d’horreur (1912)

49– Fac-similé du manuscrit, Revue internationale d’histoire du cinéma, n° 2, 1975 (microfiche).

50Mater Dolorosa (1917)

51– Paul Lores, Mater Dolorosa, le Film complet du dimanche, 5e année, n° 274, 5 septembre 1926.

52– Le Film Triomphe présente Mater Dolorosa, comédie dramatique d’Abel Gance, Paris, Imprimerie Gauthier-Villars, 1927.

53J’accuse (1917-1919)

54La Cinématographie française, n° 17, avril 1919, p. 37-52 (extraits).

55Filma, n° 67, 15-31 mai 1920, p. 9-16 (extraits).

56– Edmond Gojon, J’accuse, tragédie des temps modernes de Abel Gance. Alger, supplément de l’Afrique du Nord illustrée, 1er juin 1919.

57– Léon Moussinac, J’accuse, d’après le film d’Abel Gance, Paris, Éditions La Lampe merveilleuse, 1922.

58La Roue (1920-1922)

59La Cinématographie Française n° 215, 16 décembre 1922, p. 15 (Prologue ; première partie) ; n° 216, 23 décembre 1922, p. 8 (troisième époque ; quatrième époque) ; n° 217, 30 décembre 1922, p. 11-12 (les dernières époques).

60– Ricciotto Canudo, la Roue : roman d’après le film d’Abel Gance, Paris, J. Ferenczi & Fils, 1923 (Les grands romans cinéma), 3 vol.

61La Roue, scénario original arrangé par Jean Arroy, Paris, Éditions Jules Tallandier, 1930 (Cinéma-Bibliothèque ; HS 91).

62– Extraits du scénario in Charles Ford, On tourne lundi, Paris, Vigneau, 1947 ; in René Jeanne, Charles Ford, Abel Gance, Seghers, 1963 (Cinéma d’aujourd’hui ; 14).

63Napoléon (1925-1927)

64Napoléon vu par Abel Gance, Épopée cinégraphique en cinq époques. Première époque : Bonaparte, Paris, Librairie Plon, 1927.

65Napoléon vu par Abel Gance. I. Bonaparte, adapté par J.-K. Raymond Millet. Illustré d’après le film d’Abel Gance, Paris, Librairie Plon, 1928.

66– « Le Premier Napoléon », Cinématographe, n° 83, novembre 1982, p. 5-7.

67– Abel Gance, Jean Tulard, préf. Napoléon : épopée cinégraphique en cinq époques, Paris, Éditions Jacques Bertoin, 1991.

68Extraits du scénario original in Photo-ciné, n° 4, avril 1927, p. 58-61 (les Cordeliers) ; Photo-ciné, n° 5, mai 1927, p. 85-86 (la bataille de boules de neige) ; Cinéa-ciné pour tous, 15 août 1927, p. 13-16 (l’enrôlement de 1792) ; la Revue française, 17 avril 1927 (le siège de Toulon) ; le Rouge et le Noir, juillet 1928, p. 7-17 (le 10 août 1792) ; l’Écran, n° 3, avril-mai 1958, p. 50-63 (les triptyques).

69Sainte-Hélène (1928)

70– Extrait du scénario original in Revue internationale d’histoire du cinéma, n° 2, 1975 (microfiche).

71La Fin du Monde (1930)

72– Joaquim Renez, la Fin du Monde, roman inspiré du scénario d’Abel Gance, Paris, Éditions Jules Tallandier, 1931 (Cinéma-Bibliothèque ; 432).

73– Extraits du scénario original in Charles Ford, On tourne lundi, Paris, Vigneau, 1947, p. 160-167 ; l’Écran, n° 3, avril-mai 1958, p. 41-47.

74Mater Dolorosa (1932)

75– Joaquim Renez, Mater Dolorosa, roman illustré de nombreuses photographies du film, Paris, Éditions Jules Tallandier, 1933 (Cinéma-Bibliothèque ; 580).

76Lucrèce Borgia (1935)

77– Renée Leyral, « Lucrèce Borgia, film raconté », le Film complet du mardi, 15e année, n° 1800, 26 mai 1936.

78– René Lorris, Lucrèce Borgia, roman illustré de nombreuses photographies du film de Abel Gance, Paris, Jules Tallandier, 1936 (Cinéma-Bibliothèque ; 706).

79Un grand amour de Beethoven (1936)

80– Jacques Fillier, « Un grand amour de Beethoven », le Film complet du jeudi, 16e année, n° 1941, 22 avril 1937.

81– Extraits in Charles Ford, On tourne lundi, Paris, Vigneau, 1947, p. 101-106.

82– Abel Gance, « Un Grand Amour de Beethoven : découpage et texte des dialogues in extenso », l’Avant-scène cinéma, n° 213, 1er octobre 1978.

83Le Royaume de la terre (projet inabouti)

84– The Kingdom of the Earth in le Surréalisme même, n° 2, 1957, p. 115-142 ; Film Culture, 3, n° 5, issue 15, décembre 1957, p. 10-13 ; 4, n° 1, issue 16, janvier 1958, p. 14-16 ; l’Écran, n° 3, avril-mai 1958, p. 69-75.

85Le Vampire de Dusseldorf (projet inabouti)

86– Abel Gance, Nelly Kaplan, « le Vampire de Dusseldorf : extraits du découpage », l’Écran, n° 1, 1958, p. 24-26.

87Christophe Colomb (projet inabouti)

88– Abel Gance, Christophe Colomb, Paris, Éditions Jacques Bertoin, 1991.

II-Entretiens avec Abel Gance

89– Roger Lion, « Un grand artiste français : Abel Gance », Filma, n° 67, 15-31 mai 1920, p. 5-15.

90– « Abel Gance aux États-Unis », Scénario, n° 20-23, juin-juillet 1921, p. 822-823.

91– « La Question du scénario : l’opinion de M. Abel Gance », La Cinématographie française, 5e année, n° 200, 2 septembre 1922, p. 4.

92– V. Remay, « Abel Gance nous parle de la Roue et de ses projets », Mon Ciné, 12 avril 1923.

93– André Lang, « La Confession d’Abel Gance », La Revue hebdomadaire, 23 juin 1923. Repris in

94– André Lang, Déplacements et villégiatures littéraires, (suivi de) Promenade au royaume des images ou entretiens cinématographiques. Paris : La Renaissance du livre, 1924, p. 139-144.

95– Jean Mitry, « Abel Gance nous parle du cinéma », Cinéa-Ciné pour tous, nlle série, n° 3, 15 décembre 1923, p. 8.

96– Jean Mitry, « Abel Gance nous parle de la Roue », Cinéa-Ciné pour tous, nlle série, n° 3, 15 décembre 1923, p. 8.

97– Dany, « Comment M. Gance voit Napoléon », Comœdia, 17e année, n° 4021, 21 décembre 1923, p. 4.

98– Jean Mitry, « Le Présent et l’avenir du film : Rêves et Réalités : Abel Gance », Le Théâtre & Comœdia illustré, 27e année, nlle série, n° 33, 1er mai 1924, non paginé.

99– Jean Arroy, « Quelques minutes avec Abel Gance », Cinéa-Ciné pour tous, nlle série, n° 43, 15 août 1925, p. 7-8.

100– Raymond-Millet. « Cinémas : Abel Gance », Comœdia, 19e année, n° 4648, 12 septembre 1925, p. 3.

101– Victor Meric, « Une journée chez Gance », Paris-Soir, 28 juin 1926.

102– Pierre Lagarde, « Le “Cinéma pur” et M. Abel Gance », Comœdia, 20e année, n° 5107, 24 décembre 1926, p. 3.

103– Maurice-J. Champel, « Abel Gance projette… », Pour vous, n° 2, 29 novembre 1928, p. 14.

104– Jean Arroy, « Avec Abel Gance, face à l’océan », Cinémagazine, 9e année, n° 6, 8 février 1929, p. 239-242.

105– Jean Vidal, « Quand le réalisateur de Napoléon tournait un film en huit jours », Pour Vous, n° 12, 7 février 1929, p. 9.

106– Nino Frank, « Deux metteurs en scène… Abel Gance et F. W. Murnau », Pour Vous, n° 16, 7 mars 1929, p. 8-9.

107– Claude Doré, « Abel Gance choisit ses interprètes », Ciné-Miroir, 8e année, n° 208, 29 mars 1929, p. 3.

108– M. H. « Ce qu’ils pensent du film parlant », Ciné-Miroir, 31 mai 1929.

109– Pierre Heuzé, « Abel Gance nous dit sa foi dans le film parlant », Cinémonde, n° 39, 18 juillet 1929, p. 667.

110– Réponse à l’enquête « Le Film sonore – Qu’en pensent nos réalisateurs ? », Cinéa-Ciné pour tous, n° 138, 1er-15 août 1929, p. 9-10.

111– Pierre Leprohon, « À Versailles, Abel Gance nous parle de la Fin du Monde », Pour Vous, n° 43, 12 septembre 1929, p. 14.

112– Nino Frank, « Avec Abel Gance, à l’ombre de la Tour Eiffel », Pour Vous, n° 115, 29 janvier 1931, p. 11.

113– Jean Beaux, « Entretien avec Abel Gance qui se rend à Moscou pour y tourner La Campagne de Russie, suite de Napoléon », Pour Vous, n° 141, 30 juillet 1931, p. 3.

114– Yvonne Droux, « Abel Gance va tourner en Russie la suite de Napoléon », Pour Vous, n° 144, 20 août 1931.

115– Jean Vidal, « Les Projets et les conceptions de M. Abel Gance », Pour Vous, n° 195, 11 août 1932, p. 6 et p. 14.

116– Lucie Derain, « Abel Gance nous parle de Mater Dolorosa, du Vaisseau fantôme et de l’avenir du cinéma européen », Cinémonde, n° 211, 3 novembre 1932, p. 885.

117– J. K. Raymond-Millet, « Abel Gance 1933 », le Courrier cinématographique, 22 avril 1933, p. VIII.

118– Claude Vermorel, « Je perds confiance en moi quand je vois un mauvais film émouvoir, nous dit Abel Gance », Pour Vous, n° 232, 27 avril 1933, p. 3.

119– Claude Vermorel, « Une heure avec Abel Gance “bâtisseur de cathédrales en bobines de film” », Marseille Matin, 5 juillet 1933.

120– « Abel Gance annonce que la Perspective Sonore va révolutionner le film parlant », Cinémonde, n° 279, 22 février 1934, p. 143.

121Roger Régent, « Napoléon d’Abel Gance ressuscité, enrichi de la Perspective Sonore », Pour Vous, n° 337, 2 mai 1935, p. 7.

122– Serge Berline, « Le Roman cinématographique d’un jeune homme pauvre », Cinémonde, n° 383, 20 février 1936, p. 124-125.

123– Serge Berline, « Interview express… », Cinémonde, n° 384, 27 février 1936, p.146.

124– Nino Frank, « Pourquoi j’ai fait mes derniers films : le cas Abel Gance », Pour Vous, n° 386, 9 avril 1936, p. 2.

125– Maurice Romain, « La Littérature au cinéma. Il faudrait au cinéma son langage à lui, nous dit M. Abel Gance », Les Nouvelles littéraires, n° 704, 11 avril 1936, p. 8.

126– Pierre-J. Laspeyres, « Napoléon et Beethoven ne sont pour Abel Gance que les premiers tours de roue vers la synthèse qu’il rêve des grands initiés », Comœdia, 27 décembre 1936.

127– L. R. Dauven, « Vingt ans après, Abel Gance tourne J’accuse », Cinémonde, n° 452, 17 juin 1937, p. 550.

128– A.-G. Appel, « Leurs projets. Trois films d’Abel Gance », Le Jour, 1er février 1938.

129– Doringe. « Abel Gance nous dit comment il a adapté à l’écran le roman musical de Gustave Charpentier », Pour Vous, n° 531, 18 janvier 1939, p. 8-9 (sur Louise).

130– Doringe. « Abel Gance, qui vient de tourner Louise (…)», l’Intransigeant, 20 janvier 1939.

131– Aimée Barancy, « Comment Abel Gance va ressusciter Christophe Colomb », Pour Vous, n° 540, 22 mars 1939, p. 11.

132– Yvonne Moustiers, « Abel Gance veut énergiquement servir la France avec cette arme puissante : le cinéma », Cinémonde, n° 576, 15 novembre 1939, p. 4.

133– Claude Vermorel, « Le Cinéma demande un chef, dit Abel Gance qui va réaliser Bleu, Blanc, Rouge », Pour Vous, n° 576, 29 novembre 1939, p. 7.

134– G. V., « Abel Gance rentre d’Espagne où il a perdu… Christophe Colomb », Cinémonde, n° 599, 24 avril 1940, p. 2.

135– M. R. « Vers la suppression du décor ? Le “Pictographe” d’Abel Gance », Panorama, 27 mai 1943.

136– « 20 minutes avec Abel Gance, le père du Pictographe », Voilà, 27 août 1943.

137– Hervé Le Boterf, « Sans Abel Gance, il n’y aurait pas eu Citizen Kane », Cinémonde, 28 janvier 1947.

138– Roger Cantagrel, « Comment Abel Gance traduira en images la Divine Tragédie », Le Figaro, 16 janvier 1948.

139– Fernand Millaud, « Il faut spiritualiser le cinéma, nous dit Abel Gance qui va tourner en trois versions la Divine Tragédie », Votre cinéma, 6 juillet 1948.

140– Une interview d’Abel Gance sur le cinéma en relief, Nice-Matin, 22 avril 1953.

141– François de Montferrand (pseud. de François Truffaut), « Abel Gance : mes tiroirs sont pleins de films impossibles à tourner », Radio-Cinéma-Télévision, n° 242, 5 septembre 1954, p. 4-5.

142– Jacques Rivette, François Truffaut, « Entretiens avec Abel Gance », Cahiers du cinéma, n° 43, janvier 1955, p. 6-17.

143– Dominique Arban, « Abel Gance s’explique sur la polyvision », Le Figaro littéraire, 30 avril 1955.

144– Nelly Kaplan, « La Polyvision : Ceci tuera cela, nous dit Abel Gance », Le Technicien du film, n° 15, 15 mars 1956, p. 4-5.

145– Simone Dubreuilh, « Si j’étais le Saint-Just du cinéma… », Les Lettres françaises, n° 718, 17-23 avril 1958, p. 1 et p. 6.

146– Albert Riera, « Le Bureau des rêves perdus : émission radiophonique de Louis Mollion », L’Écran, n° 3, avril-mai 1958, p. 16-26.

147– Anne Philipe, « Le cinéma est-il un vandale ? » Les Lettres françaises, n° 752, 18-24 décembre 1958, p. 7.

148– Bernard Lesquilbet, « Abel Gance : La télévision manque de flamme et de sincérité », Télé 59, 18 janvier 1959.

149– Nelly Kaplan, « Le même ? Non ! Un autre Abel Gance ! », Les Lettres françaises, 29 décembre 1960-4 janvier 1961.

150– Georges Sadoul, « Le cinéma de l’an 2000 », Les Lettres françaises, n° 914, 12-19 février 1962, p. 1 et p. 7.

151– Marcel Martin, « Réunis par Abel Gance, Cyrano et d’Artagnan “héros d’une épopée amoureuse” », Les Lettres françaises, n° 1027, 30 avril-6 mai 1964, p. 12.

152– Michel Guibert, « Abel Gance parle du cinéma d’aujourd’hui, de la Longue Marche et des Soldats de l’An II, de la Chine et de De Gaulle », Notre République, 5 février 1965.

153– Judith Weiner, « À 80 ans, le cinéma c’est une course contre la montre », France-Soir, 27 septembre 1969.

154– Jacques Deslandes, « Gance avant Napoléon », Cinéma 71, n° 152, janvier 1971, p. 57-63.

155– Dominique Jamet, « Abel Gance (82 ans) entre son passé et ses projets », Le Figaro littéraire, 10 septembre 1971.

156– Jacques Parrot, « À 84 ans Abel Gance pense à dix films », Télé 7 jours, n° 704, 20 octobre 1973, p. 88-89.

157– Jacques Parrot, « À la télévision, j’ai droit aux hommages… aux commandes, jamais », Télé 7 jours, 24 novembre 1973.

158– Stephen Philip Kramer, James Michael Welsh, « Film As Incantation : An Interview with Abel Gance », Film Comment, 10, n° 2, march-april 1974, p. 19-22.

159– Hélène Vuischard, « Abel Gance prépare un monumental Christophe Colomb», Nice-Matin, 18 avril 1979.

III-Écrits sur Abel Gance

1. Livres et numéros spéciaux de revues sur Abel Gance

160– « Numéro spécial Abel Gance : son œuvre, ses projets », Filma, 12e année, n° 67, 15-31 mai 1920.

161– Evy Friedrich, préface d’André Robert, Remarques sur Abel Gance, Le Film Luxembourgeois, 1931.

162– Nelly Kaplan, Manifeste d’un art nouveau, la polyvision, Paris, Caractères, 1955.

163– « Abel Gance », L’Écran, n° 3, avril-mai 1958.

164– Sophie Daria, Abel Gance : hier et demain, Genève-Paris, La Palatine, 1959.

165– Roger Icart, Abel Gance, Institut Pédagogique National, 1960.

166– René Jeanne, Charles Ford, Abel Gance, Seghers, 1963 (Cinéma d’aujourd’hui ; 14).

167– Stephen Philip Kramer, James Michael Welsh, Abel Gance, Boston, Twayne Publishers, 1978.

168– Roger Icart, Abel Gance ou le Prométhée foudroyé, L’Âge d’Homme, 1983 (Histoire et théorie du cinéma).

169– « Dossier Abel Gance », Cinéfile, n° 2, juillet 1983, p. 21-44.

170– Norman King, Abel Gance : a politics of spectacle, London, BFI Publishing, 1984.

171Abel Gance : archives d’un visionnaire, collection Nelly Kaplan, Catalogue de vente publique, Drouot Richelieu, 3 mars 1993.

2. Livres mentionnant Abel Gance

172– Ricciotto Canudo, l’Usine aux images, Genève, Office Central d’édition / Paris, Éditions Étienne Chiron, 1927.

173– Fernand Rivers, Cinquante ans chez les fous, Paris, Girard, 1945.

174– Marcel Lapierre, les Cent visages du cinéma, Paris, Grasset, 1948, p.150-152

175– Pierre Leprohon, Présences contemporaines : cinéma, Paris Debresse, 1957, p. 9-27.

176– Henri Fescourt, la Foi et les Montagnes, ou le septième art au passé, Paris, Paul Montel, 1959. Rééd. Plan-de-la-Tour : Éditions d’aujourd’hui.

177– Jean Mitry, Histoire du cinéma muet (1895-1930), Paris, Éditions du Cerf, 1961.

178– Jean Mitry, Histoire du cinéma : art et industrie (1895-1914), Tome 1, Paris, Éditions universitaires, 1967.

179– Arthur Lenning, The French Film : Abel Gance, in The Silent Voice : A Text, Troy, New York, Walter Snyder Printer Inc., 1969.

180– Jean Epstein, Écrits sur le cinéma : 1921-1947, Paris, Seghers, 1974 (Cinéma club).

181– Léonce-Henry Burel, « Souvenirs », Revue internationale d’histoire du cinéma, n° 3, 1975.

182– Georges Sadoul, Histoire générale du cinéma, Tome 3 : 1909-1920, Paris, Denoël, 1975.

183– Pierre Leprohon, Histoire du cinéma muet : vie et mort du cinématographe, 1895-1938, Plan-de-la-Tour, Éditions d’aujourd’hui, 1982.

184– Louis Delluc, Écrits cinématographiques, Paris, Cinémathèque française, 1985.

3. Articles généraux sur Abel Gance

185– Lucien Doublon, « les As du cinéma : Abel Gance, metteur en scène », La Liberté, 14 février 1920.

186– Jean Morizot, « Marchands d’enluminures : Abel Gance », Bonsoir, 24 juillet 1920.

187– René Jeanne, « Abel Gance est revenu d’Amérique », Cinémagazine, 1e année, n° 40, 21 octobre 1921, p. 11-13.

188– Paul de la Borie, « M.M. Gance et Nalpas reviennent d’Amérique », La Cinématographie française, 4e année, n° 155, 22 octobre 1921, p. 1-3.

189– Jean Epstein, « Abel », La Revue Mondiale, 1er février 1923, p. 341-344.

190– René Jeanne, « Les metteurs en scène français : Abel Gance », Ciné-Miroir, 2e année, n° 22, 15 mars 1923, p. 86.

191– Louis Delluc, « Abel Gance », Le Crapouillot, 16 mars 1923.

192– André Tinchant, « Un grand réalisateur : Abel Gance », Cinémagazine, 3e année, n° 37, 14 septembre 1923, p. 363-367.

193– Gaston Phélip, « Les idées et les projets d’Abel Gance », La Cinématographie française, 5e année, n° 260, 27 octobre 1923, p. 14.

194– Juan Arroy, « Abel Gance, sa vie, son œuvre », Cinéa-Ciné pour tous, nlle série, n° 3, 15 décembre 1923, p. 5-7.

195– Jean Eyre, « Nos metteurs en scène : Abel Gance », Mon Ciné, 3e année, n° 104, 14 février 1924, p. 8-10.

196– Géo London, « M. Abel Gance et huit de ses collaborateurs sont blessés par une explosion de magnésium », Le Journal, 12 mars 1926.

197– Pierre Bonardi, « Abel Gance », Paris-Soir, 3e année, n° 549, 17 mars 1925, p. 1.

198– Émile Vuillermoz, « Une innovation saisissante », L’Impartial français, 4 janvier 1927.

199– Jean Arroy, « L’Homme Bell-Howell », Photo-Ciné, n° 5, mai 1927, p. 70-73.

200– Jean Epstein, « Les cinéastes – Abel Gance », Photo-Ciné, n° 8, septembre-octobre 1927, p. 152-154. Repris in les Cahiers du cinéma, n° 50, août-septembre 1955, p. 59-61. Repris in Jean Epstein, Écrits sur le cinéma : 1921-1953, Paris, Seghers, 1974 (Cinéma Club), p. 173-177.

201– Alexandre Volkoff, « Abel Gance vu par Alexandre Volkoff », Photo-Ciné, 2e année, n° 12, avril 1928, non paginé.

202– Pierre Leprohon, « Portraits et silhouettes : Abel Gance », Mon Film, 5e année, n° 97, 21 septembre 1928, p. 11.

203– Alexandre Arnoux, « Avec Abel Gance avant la Fin du monde », Pour Vous, n° 27, 23 mai 1929, p. 11.

204– R. Valançay, « Dans la lumière d’Abel Gance », Demain : cahiers trimestriels de littérature et d’art, 2e année, n° 4, hiver-mars 1931, p. 11-13 (sur « Prisme »).

205– « Le roman d’Abel Gance », Mon Film, 9e année, n° 228, 15 avril 1932.

206– François Vinneuil, « Grandeur et décadence d’un romantique », Cinémonde, n° 434, 11 février 1937, p. 121.

207– Pierre Leprohon, « Abel Gance, Désordre et Génie », Ciné-France, 26 février 1937.

208– Marcel Lapierre, « Abel Gance », Messidor, 24 juin 1938.

209– Roger Régent, « Abel Gance veut créer en Amérique du Sud un bloc « européen » du cinéma », Comœdia, 27 septembre 1941.

210– Guy Haumet, « Un grand bâtisseur : Abel Gance », Filmagazine, 1er octobre 1941.

211– Max Piquebe, « Avec les grands metteurs en scène : Abel Gance », Cinéma Spectacle, 31 octobre 1942.

212– « Abel Gance se bat depuis cinq mois avec Fernand Gravey pour tourner le Capitaine Fracasse », 7 jours, n° 107, 13 décembre 1942, p. 9.

213– Pierre Rambaud, « La Rentrée d’Abel Gance », in « Petite histoire du Film européen », Cinéma Spectacle, 27 mars 1943.

214– « Le “pictographe”, d’Abel Gance, doit économiser la moitié des décors des films », Le Film, n° 66, 5 juin 1943, p. 7.

215– Gabriel Moulan, « Sur une découverte », Cinéma Spectacle, 2 juillet 1943.

216« Le Pïctographe d’Abel Gance », Le Film, n° 71, 21 août 1943, p. 11.

217– René Jeanne, « Une invention intéressante : le Pictographe », Agence d’information cinégraphique de la presse française et étrangère, 4 septembre 1943.

218– « Pictographe contre Simplifilm : Abel Gance et Henri Mahé se disputent en justice l’invention qui ruinerait les décorateurs de cinéma », 7 jours, n° 140, 3 octobre 1943, p. 4.

219– Jean Epstein, « Deux grands maîtres à filmer », Technique cinématographique, n° 38, 20 février 1947, p. 839-840 (sur Abel Gance et Marcel L’Herbier).

220– Hervé Le Boterf, « Abel Gance, prophète et chef d’orchestre », Cinémonde, 16e année, n° 749, 13 décembre 1948, p. 17.

221– Hervé Le Boterf, « Abel Gance, le précurseur », Cinémonde, 16e année, n° 750, 20 décembre 1948, p. 17.

222– Alexandre Astruc, « Abel Gance n’ira pas en enfer », Opéra, 8e année, n° 299, 4 avril 1951, p. 9.

223– A. de. Saint-Vincent-Brassac, « Philosophe avant d’être cinéaste, Abel Gance prédisait au début du siècle l’avènement de la guerre atomique pour le meilleur et pour le pire », La Dépêche du Midi, 30 octobre 1951.

224– I. Landau, « Un homme d’hier, l’homme de demain : Abel Gance », La Technique cinématographique, n° 132, mai 1953, p. 150-152.

225– Rodolphe-Maurice Arlaud, « Abel Gance présente l’écran à dimension variable », Combat, 20 août 1953.

226– Charles Le Frapper, « Quelle est l’entreprise française qui prendra l’initiative de réaliser le Protérama d’Abel Gance ? », La Technique cinématographique, n° 139, janvier 1954, p. 19.

227– Philippe Esnault, « Visages de Gance, polypier d’images, polyvision », Le Cardinet-Gazette : bulletin des spectateurs du Cardinet, n° 2, juin-septembre 1954, p. 1.

228– Claude Mauriac, « Hommage à Gance », Le Figaro littéraire, 17 juillet 1954.

229– Robert Lachenay (pseud. de François Truffaut), « Abel Gance et la polyvision », France Observateur, n° 219, 22 juillet 1954, p. 26.

230– Jacques Chastel, « Perspectives de la polyvision », Combat, 24 juillet 1954.

231– Jean Pelleautier, « Abel Gance voudrait réaliser son automne », Combat, 17 août 1954.

232– « Connaissez-vous le pictographe ? », Arts, n° 479, 1-7 septembre 1954, p. 3.

233– François Truffaut, « Sir Abel Gance », Arts, n° 479, 1-7 septembre 1954, p. 3.

234– François Brigneau, « Abel Gance, raté génial, a inventé le cinéma moderne », Semaine du Monde, 24 septembre 1954.

235– Philippe Esnault, « Avec la polyvision, Abel Gance entr’ouvre la porte magique du cinéma de l’avenir… », Cinéma 55, n° 4, février-mars 1955, p. 45-51.

236– Robert Lachenay (pseud. de François Truffaut), « Abel Gance, désordre et génie », Cahiers du cinéma, n° 47, mai 1955, p. 44-46.

237– Jean Epstein, « Mon ami Gance », Cahiers du cinéma, n° 50, août-septembre 1955, p. 59-61.

238– Albert Plécy, « Abel Gance prépare l’Âge nouveau du cinéma », Point de vue, 11 février 1956.

239– Jacques Chastel, « Vers la revanche d’Abel Gance », Combat, 10 août 1956.

240– Martine Monod, « Au-delà du Cinémascope, Abel Gance crée le “Magirama” », Les Lettres françaises, n° 650, 20-26 décembre 1956, p. 6.

241– Éric Rohmer, « Magirama cinéma de l’avenir », Arts, n° 600, 2-8 janvier 1957, p. 3.

242– Georges Reyer, « Une fée de 20 ans lance “Magirama” », Paris Match, 19 janvier 1957.

243– Michel Delahaye, « Avec la Polyvision Abel Gance dote le cinéma de nouvelles possibilités d’expression », Regards, février 1957.

244– Nelly Kaplan, « L’Aventure de la Polyvision », L’Écran, n° 1, janvier 1958, p. 21-23.

245– Maurice Baptissard, « Abel Gance ou l’inventeur de la “Polyvision” sur le petit écran », Télé-Radio 58, n° 691, 19-25 janvier 1958, p. 4.

246– Jacques Chastel, « Le Cas Abel Gance », Combat, 27 janvier 1958.

247– Jean-Claude Carrière, « Abel Gance : l’homme le plus pillé du cinéma mondial », Carrefour, 7 février 1958.

248– Jacqueline Tuillier, « La Cathédrale de Cendres au Théâtre d’Aujourd’hui », Libération, 27 octobre 1958.

249– Georges Sadoul, « Avec Abel Gance, j’ai vu à Moscou un cinéma “total” : le Kinopanorama », Les Lettres françaises, n° 787, 27 août-3 septembre 1959, p. 1 et 7.

250– Jacques-Louis, « Abel Gance l’abandonné revient enfin », Paris-Jour, 2 janvier 1960.

251– Jean Deroman, « Grâce à une femme, Abel Gance, le Napoléon du cinéma, a gagné la bataille d’Austerlitz », Détective, 1er juillet 1960.

252– « Abel Gance inaugure une salle qui porte son nom », Paris-Jour, 6 février 1962.

253– Jean-Charles Varennes, « L’Enfance commentryenne d’Abel Gance », Centre-Matin, 8 février 1962.

254– Jean-Charles Varennes, « Madame Vangeon nous parle d’Abel Gance », Centre-Matin, 23 février 1962.

255– « Le Napoléon du cinéma sauvé par le Napoléon du rock », Telstar, 28 décembre 1963.

256– Jean Montfort, « À 75 ans, Abel Gance débute à la télévision », Paris-Jour, 13 mai 1965.

257– Jean Nohain, « Le Grand Film de la vie d’Abel Gance », Notre Temps, janvier 1971.

258– Jean Delannoy, « Abel Gance ou le Cinéma », Bulletin de la Société des Auteurs et Compositeurs dramatiques, n° 51, 1er juin 1973, p. 7-11.

259– Stuart Byron, « Abel Gance : Cinéma’s Last Romantic », The Real Paper, August 14, 1974, p. 26-27.

260– James M. Welsh et Steven Philip Kramer, « Abel Gance’s Accusation Against War », Cinema Journal, n° 14, Spring 1975, p. 55-67.

261– Jean-Luc Douin, « Abel Gance – C’est un Hugo de la pellicule qu’on a assassiné », Télérama, 14 février 1976.

262– Penelope Gilliatt, « The Current Cinema : Work of a Master », New Yorker, Septembre 6, 1976, p. 71-75.

263– Roger Icart, « Abel Gance ou le Défi épique », Lumière du cinéma, n° 5, juin 1977, p. 48-55.

264– Éric de Goutel, « Abel Gance : déjà célèbre au début du siècle », Télé 7 jours, n° 966, 2 décembre 1978, p. 44-45.

265– Élisabeth Fechner, « L’Amérique découvre Abel Gance (92 ans) », VSD, 22 janvier 1981.

266– Chantal de Tourtier-Bonazzi, « Archives privées et cinéma : l’exemple d’Abel Gance », Revue d’histoire moderne et contemporaine, avril-juin 1981, tome XXVIII, p. 358-365.

267– Philippe Labro, Nelly Kaplan, « Abel Gance le géant oublié », Paris Match, 27 novembre 1981.

268– Louis Skorecki, « Abel Gance », Cahiers du cinéma, n° 330, décembre 1981, p. III.

269– Jean-Pierre Jeancolas, « Abel Gance entre Napoléon et Philippe Pétain », Positif, n° 256, juin 1982, p. 17-21.

270– Roger Icart, « Le Sort de l’albatros », La Revue du cinéma, n° 383, mai 1983, p. 51-57.

271– Claude Lafaye, « Avant tout, un homme », La Revue du cinéma, n° 383, mai 1983, p. 44-45.

272– Marcel Martin, « Identification d’un cinéaste », La Revue du cinéma, n° 383, mai 1983, p. 46-50.

273– Antoinette Weber-Caflisch, « Claudel, Gance, Valéry : 1919-1929 », Bulletin de la Société Paul Claudel, n° 92, 1983, p. 24-32.

274– Jean-Pierre Jeancolas, « Gance au Havre : pour prendre date… », Positif, n° 263, janvier 1983, p. 64-66.

275– Roger Icart, « Jean Mitry, Abel Gance et moi », 1895, n° hors série Jean Mitry, septembre 1988, p. 13.

276– Danièle Heymann, Emmanuel de Roux, « le Centenaire d’Abel Gance à la Cinémathèque : portrait d’un visionnaire sans influence ; entretien avec Nelly Kaplan », Le Monde, 28 décembre 1989, p. 22-23.

277– Denis Rolland, « Abel Gance en Amérique Latine, 1942 : autour d’une mission avortée », Cahiers des Amériques Latines, 1990, n° 9, p. 139-158.

278– Emmanuel de Roux, « les archives d’un visionnaire : les manuscrits d’Abel Gance dispersés à Drouot », Le Monde, 5 mars 1993, p. 13.

279– Vincent Noce, « OPA de l’État sur les archives d’Abel Gance », Libération, 5 mars 1993.

4. Livres et revues sur les films

280– Ricciotto Canudo, « La Roue » d’Abel Gance. Éditions Ferenczi, 1923.

281– Jean Arroy, En tournant Napoléon avec Abel Gance. Souvenirs et impressions  d’un sans-culotte, Paris, Plon/La Renaissance du Livre, 1927.

282– « Napoléon : analyse, critique, documents », Photo-ciné, n° 4, avril 1927.

283– René Jeanne, « Napoléon » vu par Abel Gance, Éditions Jacques Tallandier, 1927.

284– Pierre Scize, La seconde jeunesse de Bonaparte, Arthème Fayard, 1927 (Œuvres libres ; 73).

285– O. P. Gilbert, La Rou,. Librairie Plon, 1956.

286– Nelly Kaplan, préf. d’Abel Gance, Le Sunlight d’Austerlitz, Plon, 1960 (journal de tournage).

287– « Abel Gance et Napoléon », Cinématographe, n° 83, novembre 1982.

288– Kevin Brownlow, Napoleon, Abel Gance’s Classic Film, London, Jonathan Cape, 1983.

289– Kevin Brownlow, Napoleon, Abel Gance’s Classic Film, New York, Alfred A. Knopf, 1983.

290– Nelly Kaplan, Bernard Mc Guirk, Napoléon, British Film Institute, 1994 (BFI Film Classics).

291– Roger Icart, « Le tournage épique de la Roue », Archives, n° 63, juin 1995.

5. Articles sur les films

292– Colette, « Mater Dolorosa », Le Film, 4 juin 1917. Repris in Colette, Au cinéma, Textes réunis et présentés par Alain et Odette Virmaux, Flammarion, 1975, p. 45-47.

293– « Les interprètes de la Rose du rail », Filma, n° 67, 15-31 mai 1920, p. 8-9 (sur la Roue).

294– « Screen – People and Plays : A French Film », New York Times, May 23, 1920, Sec. VI, p. 2 (sur J’accuse).

295– « The Screen », New York Times, October 10, 1921, p. 16 (sur J’accuse).

296– Robert de Beauplan, « Un effort de régénération du cinéma français : la Roue », L’Illustration, 17 décembre 1921, p. 598-600.

297– Léon Moussinac, « Après J’accuse et avant la Roue », Mercure de France, 1er mai 1922, p. 785-787.

298– Jean Epstein, « la Roue », Comœdia, 16e année, n° 3648, 12 décembre 1922, p. 3.

299– Fernand Léger, « La Roue », Comœdia, 16e année, n° 3652, 16 décembre 1922, p. 4.

300– Paul de la Borie, « Une grande première : la Roue d’Abel Gance », La Cinématographie française, 5e année, n° 215, 16 décembre 1922, p. 13-15.

301– Émile Vuillermoz, « La Roue », Comœdia, 16e année, n° 3657, 21 décembre 1922, p. 3.

302– Paul de la Borie, « Les grandes journées du cinéma : la Roue d’Abel Gance », La Cinématographie française, n° 216, 23 décembre 1922, p. 7-8.

303– Jacques Thévenet, « À propos de la Roue d’Abel Gance, » Comœdia, n° 3661, 25 décembre 1922, p. 4.

304– Ricciotto Canudo, « Pourquoi j’écris le roman de la Roue », Comœdia, 16e année, n° 3665, 29 décembre 1922, p. 5. Repris in Ricciotto Canudo, l’Usine aux images. Paris : Séguier/Arte, 1995, p. 171-172.

305– Jean-Louis Croze, « La Roue a tourné en triomphe », Comœdia, 16e année, n° 3665, 29 décembre 1922, p. 5.

306– Paul de la Borie, « les grandes journées du cinéma : la Roue d’Abel Gance », La Cinématographie française, n° 217, 30 décembre 1922, p. 11.

307– Émile Vuillermoz, « La Roue », Comœdia, 16e année, n° 3667, 31 décembre 1922, p. 4.

308– Edmond Epardaud, « Les Présentations de la semaine : la Roue », Cinéa, 3e année, n° 83, 12 janvier 1923, p. 6-7.

309– Pierre Desclaux, « La Roue », Mon Ciné, 2e année, n° 48, 18 janvier 1923, p. 8-10.

310– Léon Moussinac, « La Roue », Comœdia, 17e année, n° 3686, 19 janvier 1923, p. 5.

311– Ricciotto Canudo, « La Roue », Paris-Midi, 23 février 1923, p. 1-2. Repris in Le Siècle, 24 février 1923, p. 1-2. Repris in Ricciotto Canudo, L’Usine aux images, Paris, Séguier/Arte, 1995, p. 197-199.

312– Marianne Alby, « Abel Gance tourne », Cinéa-Ciné pour tous, nlle série, n° 3, 15 décembre 1923, p. 9-10 (sur le tournage d’« Au secours ! »).

313– Gaston Phélip, « Autour du Napoléon de Gance : comment ce grand film sera réalisé », La Cinématographie française, 6e année, n° 288, 10 mai 1924, p. 10.

314– E. S. de Bersaucourt, « Lettre ouverte au sujet de la production Napoléon », La Cinématographie française, n° 291, 31 mai 1924, p. 10.

315– Robert Trévise, « Abel Gance va commencer Napoléon », Cinéa-Ciné pour tous, nlle série, n° 28, 1er janvier 1925, p. 27-28.

316– Juan Arroy, « Quelques minutes avec Napoléon Bonaparte », Cinéa-Ciné pour tous, nlle série, n° 34, 1er avril 1925, p. 19 (entretien avec Albert Dieudonné).

317– « L’Interviewer. En Corse avec Bonaparte et Abel Gance », Cinéa-Ciné pour tous, nlle série, n° 41, 15 juillet 1925, p. 6-8.

318– Pierre Scize, « On “tourne” au pays de Napoléon », Lectures pour tous, août 1925, p. 1459-1468.

319– Gaston Phélip, « Autour du film Napoléon », La Cinématographie française, 7e année, n° 358, 12 septembre 1925, p. 12.

320– Gaston Phélip, « C’est bien M. Abel Gance qui fera Napoléon pour le compte de la Société Générale de Films », La Cinématographie française, 7e année, n° 366, 7 novembre 1925, p. 9 et p. 11.

321– « Mater Dolorosa », Mon Film, 3e année, n° 35, 26 février 1926, p. 6.

322– Au studio de Billancourt : Napoléon, Cinémagazine, 6e année, n° 12, 19 mars 1926, p. 590.

323– Jean de Mirbel, « On tourne… Napoléon », Cinémagazine, 6e année, n° 13, 26 mars 1926, p. 639.

324– Georges d’Esparbès, « Le Napoléon de Gance », Comœdia, 20e année, n° 4861, 16 avril 1926, p. 3.

325– Yves Dartois, « En causant avec Napoléon », Comœdia, 20e année, n° 4875, 30 avril 1926, p. 3 (entretien avec Albert Dieudonné).

326– Victor Méric, « Une journée chez Gance », Paris-Soir, 29 juin 1926 (sur le tournage de Napoléon).

327– Jean-Louis Croze, « Nos grands films : le sort de Napoléon », Comœdia, 20e année, n° 5038, 15 octobre 1926, p. 1.

328– Élie Faure, « Napoléon », Programme du Théâtre National de l’Opéra, 7 avril 1927. Repris in Cahiers Élie Faure, n° 1, 1981, p. 96-98.

329– « Napoléon […] », Photo-Ciné, n° 4, mai 1927, p. 83-84.

330– Lucie Derain, « Napoléon vu par Abel Gance », La Cinématographie française, 9e année, n° 446, 21 mai 1927.

331– James Graham, « Shadow Version of Napoleon’s Life », New York Times, June 5, 1927, section VII, p. 5.

332– « Napoléon à l’Opéra : les résultats de l’exploitation », La Cinématographie française, 9e année, n° 449, 11 juin 1927.

333– Jean Arroy, « Le Triptyque d’Abel Gance », Photo-ciné, n° 6, juin-juillet 1927, p. 98-101.

334– Jean Arroy, « Napoléon-Paroxysme », Photo-ciné, n° 7, août 1927, p. 123-126.

335– Marcel Colin, « Napoléon d’Abel Gance vu par Berlin », La Cinématographie française, n° 468, 19 octobre 1927.

336– « France Films Her Napoleon », New York Times, March 4, 1928, Sec. IX, p. 6.

337– Gérard de Wybo, « Réalisé en 1917, vu en 1928 : J’accuse !, tragédie des temps modernes d’Abel Gance », Photo-Ciné, 2e année, n° 12, avril 1928, non paginé.

338– « Napoléon à Bruxelles », Cinémagazine, 9e année, n° 4, 25 janvier 1929, p. 164.

339– Pierre Leprohon, « Une nouvelle production d’Abel Gance : la Fin du monde », Cinémonde, n° 39, 18 juillet 1929, p. 667.

340– Rémy Garrigues, « Abel Gance, amateur des foules », Ciné-Miroir, 10 janvier 1931.

341– « Mater Dolorosa », Ciné-Miroir, 11e année, n° 386, 26 août 1932, p. 556.

342– « On a présenté… », Pour Vous, n° 205, 20 octobre 1932, p. 8. (sur Mater Dolorosa).

343– Lucien Walh, « Les Films nouveaux », Pour Vous, n° 217, 12 janvier 1933, p. 6 (sur Mater Dolorosa).

344– « Mater Dolorosa », Cinémonde, 6e année, n° 221, 12 janvier 1933, p. 7.

345– Mordaunt Hall, « Le Serment, a Gallic Domestic Tangle », New York Times, March 14, 1934, p. 23 (sur Mater Dolorosa).

346– Serge Berline, « Au studio : Abel Gance réalise Poliche », Ciné-Miroir, 13e année, n° 471, 13 avril 1934, p. 238.

347– « Les Films nouveaux : Poliche », Pour Vous, n° 287, 17 mai 1934, p. 7.

348– René Lehmann, « Les Films de la semaine : Poliche », Pour Vous, n° 297, 26 juillet 1934, p. 6.

349– Jean Méry, « la Triste Histoire d’un pauvre homme ou Comment Abel Gance a revu Henry Bataille », Cinémonde, 7e année, n° 301, 26 juillet 1934, p. 606 (sur Poliche).

350– Roger Régent, « À Joinville, Abel Gance sonorise Napoléon », Pour Vous, n° 300, 16 août 1934, p. 14.

351– A. P. Barancy, « Quand Abel Gance ressuscite Napoléon », Pour Vous, n° 318, 20 décembre 1934, p. 14.

352– Roger Régent, « Napoléon d’Abel Gance ressuscite enrichi par la perspective sonore », Pour Vous, n° 337, 2 mai 1935, p. 7.

353– « Sur les écrans de Paris », Cinémonde, n° 342, 9 mai 1935, p. 411 (sur Napoléon).

354– « Napoléon-Bonaparte vu et entendu par Abel Gance », Ciné-Miroir, 14e année, n° 529, 24 mai 1935, p. 328-329 (film raconté).

355– Yves Dartois, « Notre scénario romancé : Napoléon film d’Abel Gance », Pour Vous, n° 347, 11 juillet 1935, p. 14.

356– Raoul Bérenguier, « Dans les studios de France et du monde entier », Pour Vous, n° 353, 22 août 1935, p. 10 (sur Jérôme Perreau).

357– Benjamin Fainsilber, « Du pilori de Jérôme Perreau… à la piscine de Touche à tout », Cinémonde, n° 358, 29 août 1935, p. 666-667.

358– Alain Beauvoir, « Au studio : Bouboule est mort… Vive Jérôme Perreau ! », Ciné-Miroir, 14e année, n° 546, 20 septembre 1935, p. 598.

359– Tonnie Davy, « À Joinville dans le Palais des Borgia », Pour Vous, n° 361, 17 octobre 1935, p. 10.

360– René Manevy, « Au studio : Gabriel Gabrio devient César Borgia », Ciné-Miroir, 14e année, n° 552, 1er novembre 1935, p. 694.

361– R. de Thomasson, « Les Films nouveaux :Jérôme Perreau », Pour Vous, n° 367, 28 novembre 1935, p. 6.

362– « Sur les écrans de Paris : Jérôme Perreau », Cinémonde, n° 371, 28 novembre 1935, p. 880.

363– « Jérôme Perreau », Ciné-Miroir, 14e année, n° 556, 29 novembre 1935, p. 760-761.

364– Charles Cuvillier, « Comment j’ai écrit la musique du film : Le Roman d’un jeune homme pauvre », Ciné-Miroir, 14e année, n° 558, 13 décembre 1935, p. 794.

365– Lucie Derain, « L’âme du peuple s’exprime dans Jérôme Perreau, alias Milton », Cinémonde, n° 374, 19 décembre 1935, p. 932-933.

366– Nino Frank, « Les Films nouveaux : Lucrèce Borgia », Pour Vous, n° 371, 26 décembre 1935, p. 4-5.

367– « Lucrèce Borgia est réhabilitée », Cinémonde, n° 376, 2 janvier 1936, non paginé.

368– Serge Berline, « Renouveau du Romantisme : le Roman d’un jeune homme pauvre », Cinémonde, n° 381, 6 février 1936, p. 89.

369– Serge Berline, « Le Roman cinématographique d’un jeune homme pauvre », Cinémonde, n° 388, 20 février 1936, p. 124-125.

370– Jean Vidal, « Les Films nouveaux : Le Roman d’un jeune homme pauvre », Pour Vous, n° 380, 27 février 1936, p. 6.

371– « Lucrèce Borgia », Ciné-Moiroir, 15e année, 20 mars 1936, p. 184-186 (film raconté).

372– « Au Studio… le roman de Beethoven par Steve Passeur », Cinémonde, 9e année, n° 402, 2 juillet 1936, p. 474.

373– Odile Cambier, Pierre Alary, « Au Studio… Un grand amour de Beethoven […], Cinémonde, 9e année, n° 405, 23 juillet 1936, p. 524.

374– René Manevy, « Au studio : Abel Gance tourne Un grand amour de Beethoven », Ciné-Miroir, 15e année, n° 590, 24 juillet 1936, p. 470.

375– M. Bussot, « En France, on tourne… […] Un grand amour de Beethoven », Pour Vous, n° 402, 30 juillet 1936, p. 11.

376– Claude Bernier, « Un nouveau visage d’Harry Baur : Beethoven », Ciné-Miroir, 15e année, n° 597, 11 septembre 1936, p. 579.

377– Jean Vignaud, « Notre opinion : Procès », Ciné-Miroir, 15e année, n° 611, 18 décembre 1936, p. 802.

378– « Un grand amour de Beethoven », Cinémonde, 10e année, n° 430, 14 janvier 1937, p. 27.

379– Henry Malherbe, « Une œuvre d’Abel Gance : Un grand amour de Beethoven », Pour Vous, n° 426, 14 janvier 1937, p. 5.

380– Odile Cambier, « Beethoven, titan blessé de la musique », Cinémonde, 10e année, n° 431, 21 janvier 1937, p. 57.

381– « Un grand amour de Beethoven, film d’Abel Gance », Ciné-Miroir, 16e année, n° 616, 22 janvier 1937, p. 56-57 (film raconté).

382– L.-R. Dauven, « Vingt ans après… Abel Gance tourne J’accuse », Cinémonde, 10e année, n° 452, 17 juin 1937, p. 550.

383– Jean Vignaud, « Notre opinion : Casse-cou ! », Ciné-Miroir, 16e année, n° 638, 25 juin 1937, p. 410.

384– Odile Cambier, « Abel Gance ressucite J’accuse version 1937 », Cinémonde, 10e année, n° 454, 1er juillet 1937, p. 607.

385– Jean Vignaud, « Notre opinion : Cinéma éducateur », Ciné-Miroir, 16e année, n° 641, 16 juillet 1937, p. 458.

386– Jany Casanova, « Pour la première fois, “les Gueules cassées” conduites par le colonel Picot participent à la réalisation d’un film (…) », Paris-Soir, 2 août 1937 (sur « J’accuse », 1937).

387– Jean Rollot, « Des “Gueules cassées” ont tourné J’accuse sous la direction d’Abel Gance, Pour Vous, n° 455, 5 août 1937, p. 14.

388– Marguerite Boussot, « Abel Gance termine le Voleur de femmes », Pour Vous, n° 462, 23 septembre 1937, p. 11.

389– Frank S. Nugent, « The Gallic Film-makers Turn Inquisitive Eyes Upon Lucrezia Borgia and Her Family », New York Times, October 13, 1937, p. 27 (sur Lucrèce Borgia).

390– Jany Casanova, « Le beau rôle de Victor Francen dans J’accuse », Ciné-Miroir, 16e année, n° 656, 29 octobre 1937, p. 710.

391– Frank S. Nugent, « Echoes of The Life and Loves of Beethoven », New York Times, November 22, 1937, p. 15 (sur Un grand amour de Beethoven).

392– Lucien Wahl, « Les films nouveaux : J’accuse », Pour Vous, n° 480, 26 janvier 1938, p. 6.

393– Jean Rollot, « “Dégoûter les hommes de la guerre, c’est le but le plus noble”, déclare le colonel Picot au lendemain de la première de J’accuse », Pour Vous, n° 480, 26 janvier 1938, p. 2.

394– Maurice Bessy, « Au cinéma tous les deux… : J’accuse », Cinémonde, 11e année, n° 485, 3 février 1938, p. 83.

395– Veber, Serge. « Notre scénario romancé », Pour Vous, n° 486, 9 mars 1938, p. 14.

396– Lucien Wahl, « Les films nouveaux : le Voleur de femmes », Pour Vous, n° 490, 6 avril 1938, p. 29.

397– Maurice Bessy, « Au cinéma tous les deux… le Voleur de femmes », Cinémonde, 11e année, n° 495, 14 avril 1938, p. 340.

398– « Georges Thill et Grace Moore vont se retrouver à Paris pour y tourner Louise », Cinémonde, 11e année, n° 518, 22 septembre 1938, p. 818-819.

399– René Manevy, « Grace Moore incarne Louise […] », Ciné-Miroir, n° 705, 7 octobre 1938, p. 638.

400– René Manevy, « La réalisation de Louise : cinq cousettes parisiennes ont été élues pour tourner auprès de Grace Moore », Ciné-Miroir, n° 709, 4 novembre 1938, p. 702.

401– Odile Combier, « Au studio : À Saint-Maurice, Louise coud une robe de mariée bleue… », Cinémonde, 11e année, n° 527, 24 novembre 1938, p. 108-109.

402– « Configuration bénéfique sur la constellation de la lyre », Cinémonde, 11e année, n° 529, 7 décembre 1938 (sur Louise).

403– « D’un mercredi l’autre : Conduit par Abel Gance, Victor France va découvrir l’Amérique », Pour Vous, n° 538, 8 mars 1939, p. 6 (sur Christophe Colomb).

404– A. Barancy, « Louise au studio […] », Pour Vous, n° 538, 8 mars 1939, p. 7.

405– Rémy Garrigues, « Louise », Ciné-Miroir, 18e année, n° 731, 7 avril 1939, p. 3.

406– Jean Vignaud, « Notre opinion : un conquérant », Ciné-Miroir, 21 avril 1939 (sur Christophe Colomb).

407– Odile Cambier, « Quoi de neuf ? », Cinémonde, 12e année, n° 549, 26 avril 1939, p. 8-9 (sur Paradis perdu).

408– Georges Fronval, « Paradis perdu a retrouvé l’Éden sur la Côte d’Azur… », Cinémonde, 12e année, n° 558, 28 juin 1939, p. 11.

409– Doringe, « Une œuvre d’un nouveau genre : Louise », Pour Vous, n° 560, 9 août 1939, p. 5.

410– Henry Malherbe, « Louise à l’écran », Pour Vous, n° 563, 30 août 1939, p. 8-9.

411– Odile Cambier, « La Foire aux films : Louise », Cinémonde, 12e année, n° 567, 30 août 1939, p. 25.

412– Marguerite Bussot, « Notre scénario romancé : Louise, film d’Abel Gance », Pour Vous, n° 564, 6 septembre 1939, p. 11.

413– « Louise », Ciné-Miroir, 18e année, n° 753, 8 septembre 1939, p. 584-585 (film raconté).

414– Frank S. Nugent, « That They May Live, a Bitter Tragedy of the War », New York Times, November 7, 1939, p. 31 (sur J’accuse, 1937).

415– Doringe, « Le Paradis Perdu d’Abel Gance », Pour Vous, n° 576, 29 novembre 1939, p. 7.

416– Theodore Strauss, « Four Flights to Love », New York Times, April 13, 1942, p. 12.

417– Georges Cravenne, « La Divine Tragédie qu’Abel Gance va tourner […] »,  L’Intransigeant, 30 novembre 1947.

418– Roger Cantagrel, « Abel Gance doit renoncer à tourner en Égypte sa Divine tragédie », Le Figaro, 8 octobre 1948.

419– « Le Christ de Gance sera un agrégé de mathématiques », Samedi soir, 20 août 1949.

420– Paule Sengissen, « Après douze ans d’absence Abel Gance tourne la Tour de Nesle », Radio-Cinéma-Télévision, n° 242, 5 septembre 1954, p. 5.

421– J. L. Horbette, Luc Fournol, « le Victor Hugo du cinéma français a voulu rajeunir le plus vieux des mélos : la Tour de Nesle », Jours de France, 6 janvier 1955.

422– Robert Lachenay (pseud. de François Truffaut), « Comment fut tourné Napoléon », Arts, n° 505, 2-8 mars 1955, p. 5. Repris in François Truffaut, Les Films de ma vie, Flammarion, 1975, p. 45-49.

423– Georges Sadoul, « Une date dans l’histoire : Napoléon, vu par Abel Gance, sur triple écran », Les Lettres françaises, n° 558, 3-10 mars 1955, p. 6.

424– Robert Lachenay (pseud. de François Truffaut), « La Tour de Nesle », Arts, n° 508, 23-29 mars 1955, p. 5. Repris in François Truffaut, Les Films de ma vie, Flammarion, 1975, p. 49-52.

425– Eugene Archer, « José Ferrer Portrays Cyrano Again », New York Times, Septembre 26, 1964, p. 16.

426– « Abel Gance a inspiré à Mao Tsé-Toung l’idée d’un film sur la Longue Marche », Télé 7 jours, n° 243, 14 novembre 1964, p. 70.

427– Howard Thompson, « Film Festival : 1927 Vintage », New York Times, September 25, 1967, p. 56 (sur Napoléon).

428– Arthur Lenning, « Napoléon and la Roue », in Persistence of Vision, Éd. Joseph McBride. Madison ; Wisconsin Film Society Press, 1968.

429– R. H. Blumer, « The Camera as Snowball : France 1918-1927 », Cinema Journal, n° 9, Spring 1970, p. 31-39.

430– Jean-Louis Bory, « Un courant d’air fou », Le Nouvel Observateur, 27 septembre 1971. Repris in Jean-Louis Bory, La Lumière écrit, Paris, UGE, 1975 (10/18 ; 964), p. 85-91 (sur Bonaparte et la Révolution).

431– Gérard Talon, « À propos de la Vénus aveugle », Les Cahiers de la Cinémathèque, n° 4, automne 1971, s. p.

432– Roger Greenspun, « Abel Gance’s Movie on Napoleon », New York Times, October 16, 1971, p. 22.

433– Kevin Brownlow, « Bonaparte et la révolution », Sight and Sound, n° 41, Winter 1971/72, p. 18-19.

434– Vincent Canby, « Abel Gance’s Bonaparte and the Revolution », in Film 71/72. Éd. David Denby. New York, Simon and Schuster, 1972.

435– Marcel Oms, « Un grand amour de Beethoven », Les Cahiers de la Cinémathèque, n° 12, hiver 1974, p. 4-5.

436– Richard Abel, « The Contribution of the French Literary Avant-Garde to Film Theory and Criticism (1907-1924) », Cinema Journal, n° 24, Spring 1975, p. 18-40 (sur la Roue).

437– Steven Philip Kramer, James M. Welsh, « Gance’s Beethoven », Sight and Sound, Spring 1976, p. 109-111 (sur Un grand amour de Beethoven).

438– Norman King, « Poètes de l’action : les Napoléon d’Élie Faure et d’Abel Gance », Cahiers Élie Faure, n° 1, 1981, p. 52-71.

439– Roger Icart, « À la découverte de la Roue », Les Cahiers de la Cinémathèque, n° 33-34, automne 1981, p. 185-192.

440– Jean-Loup Rivière, « Napoléon au Colisée », Cahiers du cinéma, n° 329, novembre 1981, p. IV.

441– Olivier Assayas, « Mensonges et vérités : Napoléon d’Abel Gance », Cahiers du cinéma, décembre 1981, n° 330, p. XI.

442– Jean-Philippe Domecq, « Napoléon vu par Abel Gance : une épopée ? », Positif, n° 256, juin 1982, p. 2-8.

443– Yann Tobin, « Sur Napoléon d’Abel Gance », Positif, n° 256, juin 1982, p. 9-13.

444– Roger Icart, « La représentation de Napoléon Bonaparte dans l’œuvre d’Abel Gance », Les Cahiers de la cinémathèque, n° 35-36, automne 1982, p. 121-132.

445– Jean-Claude Bonnet, « Table ronde sur Napoléon », Cinématographe, n° 83, novembre 1982, p. 16-20.

446– Lenny Borger, « Vingt images/seconde », Cinématographe, n° 83, novembre 1982, p. 2-3.

447– Kevin Brownlow, « Corse, île enchantée », Cinématographe, n° 83, novembre 1982, p. 11-15.

448– Bernard Eisenschitz, « La musique du silence », Cinématographe, n° 83, novembre 1982, p. 25-28.

449– Norman King, « Une épopée populiste », Cinématographe, n° 83, novembre 1982, p. 8-10.

450– Jérôme Tonnerre, « Entretien avec Claude Lafaye », Cinématographe, n° 83, novembre 1982, p. 22-24.

451– Alain Bergala, « Le Havre acclame Napoléon », Cahiers du cinéma, n° 342, décembre 1982, p. I-III.

452– Yann Lardeau, « Napoléon fait étape à Paris : Napoléon d’Abel Gance », Cahiers du cinéma, n° 350, août 1983, p. IV.

453– Yann Lardeau, « L’Empereur contre-attaque : Napoléon d’Abel Gance », Cahiers du cinéma, n° 351, septembre 1983, p. 28-29.

454– Hervé Le Roux, « Abel Gance et son Napoléon de Nelly Kaplan », Cahiers du cinéma, n° 360-361, été 1984, p. 64-66.

455– Christian-Marc Bosseno, « Abel Gance : Napoléon ou la double nécessité », Vertigo, n° 4, 1989, p. 99-100.

456– Jacques Gerstenkorn, « “Paille au nez” monte en bateau », Vertigo, n° 4, 1989, p. 101-102.

457– Marcel Oms, « Sur le Capitaine Fracasse », Les Cahiers de la cinémathèque, n° 51-52, mars 1989, p. 121-132.

458– Claude Lafaye, « Gance et son Napoléon », Les Cahiers de la cinémathèque, n° 53, décembre 1989, p. 79-83.

459– Jacques Gerstenkorn, « L’Empire de l’analogie : Napoléon d’Abel Gance », Vertigo, n° 6/7, 1991, p. 91-101.

460– Laurent Véray, « J’accuse : un film conforme à la volonté de Charles Pathé et à l’air du temps ? », 1895, n° 21, décembre 1996, p. 93-124.

461– Roger Icart, « Les Divers Visages du Napoléon d’Abel Gance », in Jean-Pierre Mattei (dir.), Napoléon et le cinéma : un siècle d’images, Éditions Alain-Piazzola/Cinémathèque de Corse, 1998, p. 83-103.

462– Jean-Michel Brèque, « Le Film d’Abel Gance : mélodramatique et charmeur », in Louise de Gustave Charpentier, L’Avant-scène Opéra, n° 197, juillet-août 2000, p. 80-83 (sur Louise).

6. Travaux universitaires

463De l’écrivain au cinéaste, une transition rendue publique : transcription et présentation des carnets manuscrits d’Abel Gance (1914/1920), mémoire de maîtrise soutenu par Emmanuelle Sruh. Université de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, Études cinématographiques et audiovisuelles, octobre 1995.

IV-Documents sonores et audiovisuels

1. Émissions radiophoniques

464Sur l’évolution du cinéma, 28 février 1953.

465Hommage à Jean Epstein, 25 avril 1953.

466Le Relief n’est pas l’art ; ce qui compte, c’est la photographie, 7 décembre 1953.

467Discours au congrès de Filmologie sur la Polyvision, 22 février 1955.

468– Henri Spade et Robert Chazal, la Joie de vivre d’Abel Gance, RTF, Chaîne parisienne, 20 mars 1955.

469Le Crépuscule des fées : scénario d’Abel Gance, adaptation radio Albert Riéra, France III, 18 mai 1955.

470– René Jeanne et Charles Ford, Entretiens avec Abel Gance, RTF, Chaîne parisienne, 7, 14, 21, 28 juillet-4, 11, 18, 25 août 1955.

471Hommage à Arthur Honegger, RTF, Chaîne nationale, 11 décembre 1955.

472– Louis Mollion, Le Bureau des rêves perdus, réal. Albert Riera. RTF, Chaîne parisienne, 20 décembre 1958.

473L’évolution du cinéma : entretien avec Georges Franju, 19 mars 1958.

474Cinéma par les ondes, RTF, Paris Inter, 8 juin 1958.

475Causerie à l’Exposition de Bruxelles, 24 janvier 1959.

476Napoléon à Austerlitz, 2 décembre 1959.

477Cinéma par les ondes, RTF, Paris Inter, 11 novembre 1960.

478– René Jeanne et Charles Ford, Napoléon à la scène et à l’écran, 7, 14, 21, 28 août, 4 septembre 1961, RTF, Chaîne nationale.

479Hier 20 ans, Europe n° 1, 17 février 1962.

480Sur Cyrano et d’Artagnan et ses projets, 19 avril 1964.

481– Jacques Chancel, Radioscopie Abel Gance, France Inter, février 1971.

482– Philippe Esnault, La Musique de la lumière : portrait d’Abel Gance, France Culture, 20 mars 1982.

2. Disques

483Abel Gance parle : entretien d’Abel Gance avec Hugues Desalle, Paris, réalisation sonore Hugues Desalle, 1 disque 33 T. (coll. Français de notre temps hommes d’aujourd’hui ; 43).

3. Émissions télévisées

484La Cinémathèque imaginaire de Marcel L’Herbier, 10 mars 1952.

485– Stellio Lorenzi, Abel Gance, l’homme et l’œuvre, RTF, 25 janvier 1958.

486– Hubert Knapp, Abel Gance portrait brisé (Cinéastes de notre temps), 2e chaîne, 19 novembre 1964.

487– Armand Panigel, Hommage à Abel Gance : un soleil dans chaque image, 1ère chaîne, 25 octobre 1973.

488– Michel Lancelot et Pierre Laforêt, Message pour l’an 2000, A2, 17 mai 1975.

489– Jean-Pierre Chartier, les Grandes Heures d’Abel Gance, 15, 22 et 29 février, 7 mars  1976. Contient : Avoir 20 ans en 1908 ; Autour de la Roue ; Une œuvre hantée par Napoléon ; Et le cinéma devint parlant.

490– Armand Panigel, Portrait d’Abel Gance, TF1, 3 décembre 1978.

491– Claude-Jean Philippe, Les années vingt : Abel Gance l’inspiré (L’Encyclopédie du cinéma ; 9), FR3, 19 novembre 1978.

492– Claude-Jean Philippe, Le Cinéma en son temps : les années trente ou le Paradis perdu (L’Encyclopédie du cinéma ; 17), FR3, 4 février 1978.

493– Claude-Jean Philippe, Abel Gance ou le Romantisme des années trente(L’Encyclopédie du cinéma ; 19), FR3, 11 mars 1979.

494– Guy Olivier, Hommage à Abel Gance, FR3, 16 janvier 1982 (d’après les Grandes Heures d’Abel Gance).

4. Films documentaires

495– Autour de la Roue, réalisation Blaise Cendrars (1923).

496– Autour de la Fin du monde, réalisation Eugène Deslaw (1931).

497Abel Gance, hier et demain, scénario et réalisation Nelly Kaplan, commentaire écrit par Abel Gance, production Office de documentation par le film, 1963.

498 Abel Gance et son Napoléon, réalisation Nelly Kaplan (1984).

499The Charm of Dynamite, réalisation Kevin Brownlow.

500Remerciements à Frédéric Binet, William Galindo, Laurent Véray.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Bastide, « Bibliographie », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 31 | 2000, mis en ligne le 06 mars 2006, consulté le 24 mars 2017. URL : http://1895.revues.org/85 ; DOI : 10.4000/1895.85

Haut de page

Auteur

Bernard Bastide

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page