Navigation – Plan du site

Hommage. Sine qua non

François Albera
p. 237-239

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Siné (Maurice Sinet, 1928-2016), disparu il y a quelques mois, aurait pu « décliner » son nom, prédestiné à ce type de variations amusantes, en ciné-..., sur le modèle des énumérations multiples et cocasses qu’il pratiqua avec le mot « chat » (chat-pitre, chat-luthier, etc.). Mais en dehors de Chat-plin, il ne semble guère s’être intéressé au ciné voire peut-être s’être fait fort d’écarter cette proximité lexicale, y compris quand il réalisa, avec Ado Kyrou, un Manuel du parfait petit spectateur (Terrain Vague, 1958). Au contraire, le mot même de « ciné », « cinéma » ou « cinématographe » n’apparaît pas sur la couverture pour qualifier ce « spectateur » qui est pourtant bien un spectateur de cinéma.

En revanche, et en forme d’hommage à ce dessinateur impertinent et infatigable qui eut pour maître Saul Steinberg, champion de la ligne pure, et auquel on peut trouver des proximités avec Maurice Henry (le Minotaure de l’Écran français) et l’humoriste à froid Chaval (ou Chat-val : les Ois...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera, « Hommage. Sine qua non », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 79 | 2016, mis en ligne le 18 janvier 2017, consulté le 29 mai 2017. URL : http://1895.revues.org/5226

Haut de page

Auteur

François Albera

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page