Navigation – Plan du site
Archives

Jean Epstein. Publier après-guerre

François Albera
p. 140-147

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Epstein publie trois ouvrages après la guerre, l’Intelligence d’une machine, le Cinéma du diable et Esprit du cinéma (posthume) tandis qu’un quatrième livre ne trouve pas d’éditeur, Alcool et cinéma. En outre, de l’Ecran français à la Technique cinématographique (18 articles), Spectateur et quelques autres périodiques de cinéma, il publie de nombreux articles – dont plusieurs rentreront dans Esprit du cinéma. Néanmoins, comme on le lira ci-dessous, la Revue du cinéma lui reste fermée – et manifestement hostile.

Il se tourne également vers des revues littéraires comme le Mercure de France, l’Âge nouveau et les Temps Modernes où il publie une douzaine d’articles. Il y est accueilli mais ses textes restent sans écho et on verra ci-dessous qu’il lutte pour occuper la place qu’on lui concède. On notera en particulier que l’accueil de Merleau-Ponty comme celui de Raymond Queneau, tous deux favorables voire chaleureux, n’ont pas de suite chez ces deux auteurs, dès lors qu’eux-mêmes parlent ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera, « Jean Epstein. Publier après-guerre », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 78 | 2016, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://1895.revues.org/5121 ; DOI : 10.4000/1895.5121

Haut de page

Auteur

François Albera

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page