Navigation – Plan du site
Archives

Hep ! Stein

Hep ! Stein
François Albera
p. 88-95

Résumés

Une « actualité » française et internationale autour d’Epstein (colloques, publications, inédits) invite à revenir sur l’œuvre protéiforme du cinéaste qui est tout autant poète, essayiste, philosophe. C’est l’ouverture du fonds Epstein de la Cinémathèque française qui change désormais l’appréhension de cette œuvre et ouvre à de nouvelles approches. On en propose ici quelques-unes en complément des deux études de ce numéro en éclairant les rapports d’Epstein et du Dr Ramain, musicologue et esthéticien dont la correspondance, inédite, vient d’être versée au fonds de la Cinémathèque française ; en révélant, à partir des images mêmes du film les Bâtisseurs, un Epstein antifasciste ; en documentant les difficultés que rencontra le cinéaste théoricien après la Deuxième Guerre mondiale à publier et à se faire entendre, ignoré d’une nouvelle génération critique qui rejette « l’avant-garde » comme sa conception de la « machine » du cinéma.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Ce numéro propose une manière de dossier Jean Epstein qui s’est presque imposé à nous d’abord en raison d’une « actualité immédiate » : un colloque organisé par l’Université de Rennes 2 en 2013 dont les actes viennent de sortir ; l’édition DVD d’un coffret contenant 14 films, dont plusieurs restaient mal connus et peu accessibles ; une nouvelle édition des textes du cinéaste-théoricien en cours chez Independencia (2 volumes parus sur 9 annoncés) venant relayer et compléter les deux volumes anthologiques qui n’avaient obtenu que peu d’écho ; une biographie due à Joël Daire, prenant la suite des deux monographies consacrés jusqu’ici à Epstein, du moins en français. Ensuite, et c’est peut-être le plus important, parce que de plus en plus de jeunes chercheurs universitaires prennent Epstein comme sujet de thèse, de mémoire de maîtrise et que ces investigations ne peuvent manquer de renouveler les approches de cette œuvre protéiforme, autant littéraire, philosophique que cinématographiqu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera, « Hep ! Stein », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 78 | 2016, mis en ligne le 01 mars 2019, consulté le 25 mars 2017. URL : http://1895.revues.org/5114 ; DOI : 10.4000/1895.5114

Haut de page

Auteur

François Albera

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page