Navigation – Plan du site
Études

Le cinéma brésilien moderne et la Biennale de São Paulo

Modern Brazilian cinema and the São Paulo Biennial
Adilson Mendes
p. 92-103

Résumés

Cette étude entend revisiter le processus de formation du cinéma moderne au Brésil au sein du champ des arts plastiques, en particulier dans le cadre de la Biennale de São Paulo, lieu reconnu comme central dans le débat sur un art national. La présence du cinéma dans les premières éditions de la Biennale met en lumière une stratégie de cinéastes, critiques (d’art et de cinéma) et artistes plasticiens pour créer un cinéma indépendant, engagé formellement et socialement. Les premières manifestations du mouvement du Cinema Novo portent les traces de cette proximité entre les champs du cinéma et des arts plastiques, croisement particulièrement visible lors de la VIe Biennale, organisée par le critique Mário Pedrosa et qu’accompagne une grande rétrospective cinématographique qui joua un rôle moteur dans l’avènement du cinéma brésilien moderne.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Cinéma et arts plastiques : duel et combiné
La première du Cinéma Novo

Aperçu du début du texte

Dans les moments décisifs, ce n’est pas en lui-même que le cinéma trouve sa force motrice. Chaque fois que le cinéma a été capable de relever un défi, autrement dit, à chaque moment où il a su renouveler sa vitalité, la stimulation est venue du dehors, d’autres activités ou préoccupations. Le cinéaste ou le critique de cinéma doté d’une formation strictement cinématographique joue un rôle de plus en plus réduit.
Paulo Emílio Sales Gomes, « Introduction assez personnelle »

Cinéma et arts plastiques : duel et combiné

Le cinéma brésilien moderne a trouvé dans le champ des arts plastiques un laboratoire pour la recherche formelle marquée par le radicalisme esthétique et social. L’analyse en champs culturels autonomes nous permet de progresser dans une histoire sociale du cinéma qui nous montre, en promouvant le croisement des frontières disciplinaires, comment le cinéma a ébranlé les partages traditionnels, et, dans notre cas, comment le cinéma est ébranlé par les partages consolidés. Au l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Adilson Mendes, « Le cinéma brésilien moderne et la Biennale de São Paulo », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 77 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 29 mars 2017. URL : http://1895.revues.org/5070 ; DOI : 10.4000/1895.5070

Haut de page

Auteur

Adilson Mendes

Adilson Mendes, docteur en cinéma de l’Escola de Comunicação e Artes (Université de São Paulo) avec une thèse sur Paulo Emilio Sales Gomes, a travaillé à la Cinemateca brasileira pour l’organisation de rétrospectives et de festivals dont la VIe Jornada Brasileira de Cinema Silencioso et 300 anos de cinema, et éditeur de la Revista da Cinemateca. Actuellement chercheur à l’Instituto Butantan où il coordonne des recherches sur l’histoire de la science au Brésil. Auteur de Trajetória de Paulo Emilio (2013).

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page