Navigation – Plan du site
Archives

Une enquête internationale sur le héros de film

Claude Bremond
p. 115-119

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

L’enquête

Aperçu du début du texte

On s’est interrogé lors du colloque consacré à Edgar Morin en janvier 2013 sur « L’enquête internationale sur le héros de film » qui avait été lancée dans le cadre du Centre d’Étude des Communications de Masse (CECMAS). Pour examiner historiquement cette tentative de sociologie des personnages de films, il faut d’abord remonter aux circonstances qui ont présidé à sa conception. Circonstances qui sont elles-mêmes liées à la création du CECMAS dans le cadre de la Sixième section de l’École Pratique des Hautes Études. Et pour rendre compte de la création du CECMAS, il faut encore remonter d’un degré et partir de la rencontre de quatre personnes, trois hommes et une femme.

Le premier de ces hommes est Georges Friedmann, philosophe, illustre par ses travaux en sociologie du travail, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE), très influent à l’échelle nationale et internationale dans les milieux universitaires, administratifs, politiques. En 1960, son prestige est inta...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claude Bremond, « Une enquête internationale sur le héros de film », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 75 | 2015, mis en ligne le 01 mars 2018, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://1895.revues.org/4965 ; DOI : 10.4000/1895.4965

Haut de page

Auteur

Claude Bremond

Claude Brémond qui fut titulaire de la chaire de sémiologie des traditions narratives à l’EHESS, a commencé par collaborer avec Gilbert Cohen-Séat dans la Revue internationale de filmologie où il étudie et catégorise en 1958 les Tests Filmiques Thématiques (TFT) et publie plusieurs articles co-signés avec Cohen-Séat. Travaillant ensuite avec Morin il intègre le CECMAS de Georges Friedmann et publie dans Communications sur le cinéma – notamment un article critique sur Bazin (« Sociologie du cinéma », Communications no 1, 1964), « Le public français et le film japonais » (Communications no 6, 1965), « Ethique du film et morale du censeur » (Communications no 9, 1967) et sur « Le message narratif », « La logique des possibles narratifs », visant à établir un dictionnaire des fonctions qu’un processus d’action peut prendre dans le développement d’une intrigue (Logique du récit, 1973). Plus récemment il a édité et introduit au journal de Gabrielle Bernheim-Rosenthal » (temporel no 9, en ligne) et à Cinquante lettres familiales de Léon Rosenthal entre novembre 1927 et août 1932 (octobre 2014, en ligne).

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page