Navigation – Plan du site
Études

Une « Affaire Ivens » en Italie. L’histoire de L’Italia non è un paese povero

An « Ivens Affair » in Italy : the case of L’Italia non è un paese povero
Stefano Missio
p. 84-95

Résumés

Cette étude est une enquête sur un film perdu de Joris Ivens. En 1959 le réalisateur hollandais tourna en effet L’Italia non è un paese povero [L’Italie n’est pas un pays pauvre], documentaire en trois épisodes, pour la télévision italienne, commande de l’ENI (l’Institut National des Hydrocarbures) et de son président, Enrico Mattei. Or ce film sera diffusé pendant l’été 1960 dans une version censurée, montée dans le dos de son auteur. L’Italia non è un paese povero était le premier exemple de film d’auteur produit par la RAI qui traitât d’une thématique dérangeante pour la classe politique au pouvoir. Celle-ci, par conséquent, empêcha la sortie du film. Après cette expérience, La RAI ne souhaitant plus se trouver dans la position de censeur d’un grand artiste, ne fera appel qu’à ses propres réalisateurs et auteurs, internes à l’organigramme RAI.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Ivens, la RAI et l’ENI

Aperçu du début du texte

En 1995, alors que j’étudiais le cinéma documentaire au Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome, Virgilio Tosi, notre professeur d’histoire du cinéma, nous montra un jour une VHS, qui venait d’arriver à la Cinémathèque Nationale de Rome en provenance de Paris. Il s’agissait de la version intégrale de L’Italia non è un paese povero (L’Italie n’est pas un pays pauvre) de Joris Ivens.

Tosi, qui avait été l’ami d’Ivens, nous raconta brièvement l’histoire complexe de ce film et comment la Cinémathèque de Rome en recherchait à ce moment-là une copie en bon état afin de la conserver dans ses archives.

Tout de suite intéressé par l’histoire de ce film, j’entrepris des recherches en bibliothèque, mais dans les livres d’histoire de cinéma je ne trouvai rien concernant ce film d’Ivens.

Je pris ensuite contact avec ceux qui avaient participé au film : sur la base des premiers entretiens je compris que l’histoire de ce documentaire n’était pas banale, qu’elle concernait la télévision publique...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stefano Missio, « Une « Affaire Ivens » en Italie. L’histoire de L’Italia non è un paese povero », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 75 | 2015, mis en ligne le 01 mars 2018, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://1895.revues.org/4960 ; DOI : 10.4000/1895.4960

Haut de page

Auteur

Stefano Missio

Réalisateur de films documentaires diplômé du Centro sperimentale della Cinematografia de Rome et de La Sorbonne nouvelle. Depuis 2000, il dirige www.ildocumentario.it, portail internet sur le cinéma documentaire en Italie. Parmi ses films Quando l’Italia non era un paese povero et Scusi, dove il Nord Est ? (diffusé sur Arte sous le titre Succès à l’italienne), Che Guevara – Mort et légende d’un révolutionnaire (Arte, History Channel Italie, Yle, et RTE, 2007).

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page