Navigation – Plan du site
Présentation

Guerre(s) : 14/44

p. 9-11

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

« Guerre et cinéma », ce binôme peut s’entendre, on ne le sait que trop, de diverses manières. Au-delà de l’exploitation des représentations que le cinéma donne de conflits qui sont soit contemporains des tournages (Griffith ou Gance pendant la guerre de 1914-1918), soit proches (l’entre-deux-guerres voit se développer un genre « films de guerre » qui va du patriotisme au pacifisme dans plusieurs pays belligérants ; l’après Deuxième Guerre jusqu’à nos jours connaît à son tour une production considérable de reconstitutions ou d’évocations), soit encore situés dans l’histoire éloignée (antique, médiévale ou autres), cela peut aller de la niaiserie affichée selon laquelle « le cinéma aime la guerre », parce qu’elle est spectaculaire, à une ontologie du rapport de l’arme et de l’œil qui culmine dans une « logistique de la perception ». La première formule fait fond sur une rassurante tautologie et se complaît dans la redondance de ses motifs définis chacun de la même manière, comme des ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Guerre(s) : 14/44 », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 74 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://1895.revues.org/4893

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page