Navigation – Plan du site
Chroniques
Festivals, colloques, journées d’études

Beautés du geste : journées d’études sur le « geste filmé »

Centre allemand d’Histoire de l’art
Gabriel Bortzmeyer
p. 168-172

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Que le cinéma ait fait du geste un de ses principaux terrains d’expérimentation et, partant, que la réflexion sur cet art puisse y trouver une entrée féconde pour ses enquêtes, c’est ce dont atteste celle des scènes primitives du cinéma qui prend pour héroïne la chronophotographie de Marey : l’aïeule de la caméra fut inventée aux fins de décomposer les gestes humains, léguant à sa descendance cette vocation. Telle origine, tel destin : le cinéma aura au cours de son histoire patiemment épinglé, collecté et catalogué mimiques et postures, jeux du corps et manières de bouger. Aussi Christa Blümlinger et Mathias Lavin (Paris 8) n’ont-ils pas manqué de saluer la mémoire du précurseur lors de l’ouverture des deux journées d’études consacrées au « geste filmé », qui se sont tenues au Centre allemand d’histoire de l’art le 14 et 15 novembre derniers. La manifestation, organisée avec le concours de Frédéric Sabouraud (ENS Louis Lumière) et Andreas Beyer (Centre allemand), affichait pour tit...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gabriel Bortzmeyer, « Beautés du geste : journées d’études sur le « geste filmé » », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 73 | 2014, mis en ligne le 05 octobre 2015, consulté le 23 mars 2017. URL : http://1895.revues.org/4847

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page