Navigation – Plan du site
Études

Genèse d’une œuvre : Les Aventures de Till l’Espiègle ou l’épopée « im »populaire de Gérard Philipe

Genesis of a work: The Adventures of Till Eulenspiegel or the “un”-popular epic of Gérard Philipe
Camille Beaujeault
p. 58-79

Résumés

Star incontournable des années 1950, Gérard Philipe acteur fut aussi réalisateur d’un film, les Aventures de Till l’Espiègle. L’historiographie n’a guère retenu cette unique tentative. Échec artistique et critique, ce film est perçu comme une erreur dans la carrière de l’artiste. Sorti le 7 novembre 1956 dans un contexte de « guerre froide », ce film de cinéma populaire de qualité est la première des trois coproductions réalisées avec la République Démocratique Allemande. Associant des personnalités adhérentes au Parti communiste ou sympathisantes, il détient pourtant un statut particulier dans l’histoire du cinéma français. Film en costumes, les Aventures de Till l’Espiègle délivre un message sur le présent et fait écho aux tensions entre les puissances américaines et soviétiques. Cet article propose d’aborder la genèse de l’œuvre pour éclairer les enjeux de sa production et ses relations avec le contexte international qui ont déterminé sa réception. Par le biais de l’histoire culturelle, l’étude propose un parcours dans les archives privées de Gérard Philipe et les archives de presse. Au-delà des aspects esthétiques, l’histoire de ce film montre que le cinéma peut se trouver au carrefour d’appropriations politiques et idéologiques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L’élaboration des Aventures de Till l’Espiègle : les états antérieurs
L’élaboration des Aventures de Till l’Espiègle : une coproduction franco-(est-)allemande
Histoire et scénario : quels choix dans l’écriture filmique ?
Un désastre artistique et critique
Une appropriation idéologique
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le 7 novembre 1956 a lieu la sortie parisienne des Aventures de Till l’Espiègle, première et unique réalisation de l’acteur vedette Gérard Philipe. Le film, qui a bénéficié d’une large couverture médiatique, suscite la curiosité du public, attirant 2 304 114 spectateurs. C’est néanmoins un échec artistique et critique.

Dans les ouvrages sur Gérard Philipe ou les livres d’histoire du cinéma, parus postérieurement, il est peu question des Aventures de Till l’Espiègle. Pourquoi ? Tout d’abord, film réalisé par une star, dans un genre populaire, il apparaît sans doute, aux yeux des historiens, comme un objet peu légitime, destiné à la consommation de masse. Ensuite, cette œuvre qui est, pour une grande partie des critiques de l’époque, de qualité médiocre, est considérée comme une « erreur » dans la carrière de Gérard Philipe – sur laquelle il vaut mieux ne pas s’attarder. Enfin, film créé par des hommes engagés politiquement et véhiculant des idées progressistes, les Aventures de Till l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Camille Beaujeault, « Genèse d’une œuvre : Les Aventures de Till l’Espiègle ou l’épopée « im »populaire de Gérard Philipe », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 73 | 2014, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 26 juin 2017. URL : http://1895.revues.org/4828 ; DOI : 10.4000/1895.4828

Haut de page

Auteur

Camille Beaujeault

Doctorante à l’Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne en histoire du cinéma. Ses travaux portent principalement sur l’acteur Gérard Philipe et sa place dans le star-system du cinéma populaire des années 1950 en France.

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page