Navigation – Plan du site
Expositions

« Picasso devant la télé » à Dijon et à Genève

François Albera
p. 177-181

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

L'exposition qui s'est tenue au Consortium de Dijon puis au Cabinet d'arts graphiques de Genève jusqu'à décembre 2013 et le petit livre qui l'accompagne (aux Presses du réel), « Picasso devant la télé », réalisent l'exploit de renouveler l'approche d'un des artistes contemporains les plus commentés et étudiés. Ce n'est pas rien ! On en était venu, dans bien des cas, à se contenter de confronter Picasso à un autre artiste (Picasso/Matisse), à l'histoire de l'art (Picasso et les Maîtres), de l'aborder au sein d'un thème (Picasso et l'Espagne), de fouiller ses carnets, ses malles, aligner ses tickets de matches de boxe ou de corrida, les fiches de police, etc. Solutions quelque peu paresseuses évitant de poser des questions de fond sur l'art du peintre, du dessinateur, du graveur, du sculpteur... Là il s'agit d'autre chose : on nous propose une « clef » nouvelle, laquelle, maintenant qu'on la voit à l'œuvre, semble évidente. On s'étonne même que nul n'ait songé, avant Laurence Madeline...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera, « « Picasso devant la télé » à Dijon et à Genève », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 72 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://1895.revues.org/4813 ; DOI : 10.4000/1895.4813

Haut de page

Auteur

François Albera

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page