Navigation – Plan du site
Expositions

Un héritage confisqué ? Jacques Demy et Ciné-Tamaris

Jean-Pierre Berthomé
p. 147-157

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Proximités
Effacer les importuns
Les lacunes de la filmographie
Discours d'une méthode
Rénovation ou novation ?

Aperçu du début du texte

Cent mille spectateurs en quatre mois. L'exposition le Monde en-chanté de Jacques Demy a été un triomphe à la Cinémathèque française ! Bonne nouvelle pour ceux qui défendent depuis des années l'œuvre d'un des cinéastes français les plus singuliers. Bonne nouvelle pour un public confronté à une vraie fête visuelle.

Comment ne pas regretter, pourtant, les omissions délibérées et les déguisements des faits mis en œuvre pour que rien ne vienne gâcher cette image enchantée du cinéaste proclamée par l'exposition comme par son catalogue ? La manifestation était pilotée à la fois par la Cinémathèque et par Ciné-Tamaris, une « société familiale » exclusivement consacrée à exploiter les droits des œuvres de Demy et d'Agnès Varda. Modèle d'intégration artisanale, Ciné-Tamaris produit les films de Varda et occasionnellement de Mathieu Demy, vend en France et à l'étranger les films de Varda et de Demy produits par elle ou dont elle a acquis les droits, assure l'édition vidéo de ces films et gère ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Berthomé, « Un héritage confisqué ? Jacques Demy et Ciné-Tamaris », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 72 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://1895.revues.org/4811 ; DOI : 10.4000/1895.4811

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Berthomé

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page