Navigation – Plan du site
Archives

Le machinisme et la révolution dans À nous la liberté ! de René Clair vus par trois périodiques de gauche

Of machines and the revolution in Rene Clair's À nous la liberté ! as seen by three left-wing periodicals
François Albera
p. 109-127

Résumés

Outre l'apport à la question du sonore, À nous la liberté ! donne une représentation du monde du travail, de l'usine moderne (comparée à une prison) et du travail à la chaîne. Comment la presse de gauche a-t-elle réagi à la fable clairienne qui s'achève sur un monde sans argent et où le travail est supplanté par l'automation ? On reprend ici le débat nourri qui s'étendit sur une année dans les colonnes de l'Humanité de la part de lecteurs ouvriers, la critique des surréalistes dans le Surréalisme au service de la révolution et celle de la revue Plans.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

1. Un débat entre lecteurs de l'Humanité à propos d'À nous la liberté !
2. Le Surréalisme au service de la révolution
3. Plans

Aperçu du début du texte

Le film de René Clair, second film sonore et parlant du réalisateur, revêt une importance particulière sous cet aspect même : Alain Boillat le montre à l'envi dans l'étude publiée dans ce numéro. En même temps, ce film qui évoque le monde industriel au sein d'une usine de phonographes et offre une satire tour à tour féroce et bon enfant de l'ascension sociale d'un forçat évadé devenu grand patron, des relations sociales au sein de l'entreprise (discipline, hiérarchie), du travail à la chaîne et de l'automatisation – caressant le rêve d'une usine sans ouvriers, libérant ceux-ci de toute tâche astreignante et les vouant au loisir –, survenant dans un contexte de crise économique, de conflits sociaux et de tensions politiques internationales, n'a pu être reçu seulement comme une fantaisie sonore, prétexte à chansons et à amourettes ou un « divertissement de qualité pour les gens de goût », « du cinéma pur » (l'Illustration, 30 janvier 1932). Dans les quotidiens qui parlent du film en d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Albera, « Le machinisme et la révolution dans À nous la liberté ! de René Clair vus par trois périodiques de gauche », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 72 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://1895.revues.org/4808 ; DOI : 10.4000/1895.4808

Haut de page

Auteur

François Albera

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page