Navigation – Plan du site
Études

Usages de l'opérette aux débuts du parlant à Hollywood : innovations techniques et stratégies spectaculaires

Uses of the operetta in the beginning of the talkies in Hollywood: Technical innovations and spectacular strategies
Katalin Por
p. 65-83

Résumés

Relativement peu utilisée comme source jusque-là par les studios hollywoodiens, l'opérette fait l'objet d'un usage beaucoup plus intensif entre avril 1929 et mai 1931, années de la transition vers le parlant. L'article analyse la manière dont les différents studios s'emparent de cette forme. Qu'ils inscrivent les films qui en sont tirés dans une actualité intermédiale, qu'ils mobilisent la légitimité culturelle héritée de la scène pour réaliser des productions de prestige ou qu'ils convoquent un exotisme hérité du folklore viennois, il s'agit toujours, à travers l'opérette, d'interroger la nouvelle configuration induite par le passage au sonore et d'expérimenter son potentiel à la fois technique et spectaculaire.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

La stratégie Warner : l'opérette comme actualité intermédiale
MGM et First National : l'opérette comme production de prestige
La lignée viennoise : exotisme et qualité européenne
L'opérette selon Hollywood

Aperçu du début du texte

Qu'elle soit française, allemande ou austro-hongroise, l'opérette est employée avec constance par les cinématographies européennes, y compris durant la période muette. Ainsi, si l'utilisation de l'opérette, essentiellement dans ses versions allemande et austro-hongroise, se fait massive en Allemagne à partir de la généralisation du cinéma sonore, elle est déjà fréquemment employée dès les années 1926-1927. Elle est aussi régulièrement utilisée en France – ponctuellement durant la période muette, puis de manière plus importante à partir de 1930 – ainsi que, moins massivement, en Italie et en Angleterre. Il n'y a là rien d'étonnant : le public est en effet largement familier de ces formes, qui proviennent de leur espace culturel ou du moins d'aires proches.

Le public américain n'a pas cette familiarité, et l'usage des opérettes par le cinéma hollywoodien relève d'une logique différente. Ainsi, si certains films muets puisent dans ce matériau dramatique – l'exemple le plus célèbre étant...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Katalin Por, « Usages de l'opérette aux débuts du parlant à Hollywood : innovations techniques et stratégies spectaculaires », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 72 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 28 avril 2017. URL : http://1895.revues.org/4805 ; DOI : 10.4000/1895.4805

Haut de page

Auteur

Katalin Por

Katalin Por est maitre de conférences en études cinématographiques à l'Université de Lorraine. Spécialiste d'histoire du cinéma, d'analyse génétique du cinéma hollywoodien et des questions de transferts culturels, elle travaille plus particulièrement sur les relations entre les industries du théâtre et du cinéma durant les années 1920 et 1930.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page