Navigation – Plan du site
Études

Fictions incarnées : pratiques publicitaires du Ballyhoo et regard spectatoriel dans le cinéma muet hollywoodien

Embodied Fictions: Ballyhoo publicity practices and the spectatorial gaze in Hollywood silent cinema
Fabrice Lyczba
p. 37-63

Résumés

À travers l'étude des paratextes promotionnels du cinéma muet américain des années 1920, et notamment des pratiques du ballyhoo, cet article entend établir l'existence d'une modalité de regard spectatoriel ludique dans la réception des films muets américains. Ce regard se nourrit de l'illusion de la fiction d'une possible incarnation des fictions cinématographiques dans la réalité. Cet article propose une typologie des possibles effets du ballyhoo sur les spectateurs, du défilé de cirque au questionnement des autorités locales, jusqu'au carnaval des confusions entre fiction et réalité. C'est en définitive une compétence médiatique que le ballyhoo entraîne, permettant que s'instaure un régime spectatoriel ludique et complice entre publics et films.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Les pratiques promotionnelles du cinéma classique hollywoodien connaissent aujourd'hui un regain d'intérêt critique certain. À la suite des propositions théoriques de Barbara Klinger ou Janet Staiger pour le développement d'études historiques de la réception du cinéma – dont le projet, pour Klinger, serait cette « histoire totalisante du cinéma » qui « doit impliquer un système d'interconnexions potentiellement vaste, du film à son contexte industriel immédiat jusqu'à la considération de développements sociaux et historiques » – le courant des études de réception a produit des études qui « examinent le réseau de relations entre un film ou un élément filmique [...], des champs intertextuels adjacents tels la censure, les pratiques d'exhibition, la publicité de stars, les critiques de films, et l'idéologie dominante ou les idéologies alternatives d'une société à un moment historique donné ». Dans un ouvrage sur les paratextes promotionnels du cinéma contemporain, Jonathan Gray a récem...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fabrice Lyczba, « Fictions incarnées : pratiques publicitaires du Ballyhoo et regard spectatoriel dans le cinéma muet hollywoodien », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 72 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://1895.revues.org/4803 ; DOI : 10.4000/1895.4803

Haut de page

Auteur

Fabrice Lyczba

Fabrice Lyczba est maitre de conférences en civilisation américaine a l'Université Paris-Dauphine. Il a soutenu en 2011 sa thèse de doctorat sur « La question du réalisme dans la réception des films muets américains, 1917-1927 ».

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page