Navigation – Plan du site
Point de vue

Charles Cros et le problème « cinéma » : écrire l'histoire avec Bachelard et Simondon

Charles Cros and the “cinema” problem: writing history with Bachelard and Simondon
Benoît Turquety
p. 11-35

Résumés

La « première vague » de recherches sur l'animation d'images photographiques dans les années 1850-1860 provoqua difficultés et discussions dans l'historiographie du cinéma. Comment se fait-il que si tôt, une trentaine d'années avant sa réalisation effective concrète, et avant même l'émergence de la photographie instantanée comme technique acquise, se soient formules des problèmes qui sont de fait si proches parfois de ce que fera plus tard le cinéma ? Et comment éviter, pour rendre compte de ces parallèles, la construction d'une histoire téléologique ? Après un bilan historiographique des débats (Sadoul, Bazin, Frizot, Gunning), l'article propose une élaboration basée sur le concept de problème tel qu'articule par Gaston Bachelard et Gilbert Simondon dans l'histoire des sciences et des techniques. L'exemple du méconnu « Procédé d'enregistrement et de reproduction des couleurs, des formes et des mouvements » déposé par Charles Cros en 1867 est développé pour illustrer cette approche de l'histoire technologique par l'épistémologie des problèmes.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L'idée et la question des origines : Bazin historiographe
L'idée et la question des origines : depuis la photographie
Invention et évolution des problèmes : Simondon avec Bachelard
Problématique d'un procédé : Charles Cros et les « scènes mouvementées »
Le problème « cinéma »

Aperçu du début du texte

Un précurseur serait un penseur, un chercheur qui aurait fait jadis un bout de chemin achevé plus récemment par un autre. La complaisance à rechercher, à trouver et à célébrer des précurseurs est le symptôme le plus net d'inaptitude à la critique épistémologique. Avant de mettre bout à bout deux parcours sur un chemin, il convient de s'assurer qu'il s'agit bien du même chemin.
Ce qui nous importe c'est moins d'apporter une solution provisoire que de montrer qu'un problème mérite d'être posé.
George Canguilhem

L'idée et la question des origines : Bazin historiographe

« Le Mythe du cinéma total » constitue de fait l'incursion d'André Bazin dans le champ de l'écriture de l'histoire, de la méthodologie historiographique. C'est bien ici de la version de 1958 de l'essai, incluse dans Qu'est-ce que le cinéma ?, dont il est question, et non pas de l'article original publié dans Critique en 1946, « le Mythe du cinéma total et les origines du cinématographe ». Cette recension de 1946 constituait ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benoît Turquety, « Charles Cros et le problème « cinéma » : écrire l'histoire avec Bachelard et Simondon », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 72 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 24 mars 2017. URL : http://1895.revues.org/4801 ; DOI : 10.4000/1895.4801

Haut de page

Auteur

Benoît Turquety

Benoit Turquety est maitre d'enseignement et de recherche en histoire et esthétique du cinéma à l'Université de Lausanne. Il est l'auteur de Daniele Huillet, Jean-Marie Straub, « Objectivistes » en cinéma (2009), d'Inventer le cinéma – épistémologie : problèmes, machines (2014) et de nombreux articles portant sur l'histoire et l'épistémologie des techniques cinématographiques.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page