Navigation – Plan du site
Actualité

Ouvrages reçus

p. 148-153

Ouvrages publiés par les membres de l’association

François Albera (dir.), « Eisenstein dans le texte », n° spécial de la revue Cinémas, Vol. 11, n° 2-3, printemps 2001, 331 p.
Ce numéro s’attache, au gré d’une demi-douzaine de contributions de spécialistes avérés du cinéaste (Boulgakova, Iampolski, Tsivian) d’un spécialiste de la littérature et de la culture russe (Heller) et de jeunes chercheurs (Pitassio, Tortajada), à la contribution théorique d’Eisenstein, à ses textes et non à ses films. La disparition quasi complète d’éditions en français contraste avec la disponibilité d’un corpus conséquent en anglais et en italien et avec l’effervescence de l’édition russe. De nombreux inédits sont publiés dans ce numéro, notamment de larges passages de Méthode, le dernier grand projet théorique laissé à l’état de brouillons et de notes.

Gérard Cladel, Kristian Feigelson, Jean-Michel Gévaudan, Christian Landais, Daniel Sauvaget (dir.), Le Cinéma dans la cité, Paris, Kiron / Éditions du Félin, 2001, 240 p.

Jean A. Gili (dir.), Elio Petri, Rome, Cinecittà Holding, 2001, 160 p. (en anglais).

Vincent Pinel, Le Montage, Paris, Cahiers du Cinéma/CNDP, 2001, 96 p.

Joaquim Romaguera i Ramiò (ed.), Primeres jornades sobre 100 anys d’inventiva tecnològica en imatge e so en el cinema espanyol, Barcelone, Orphea / Fundaciò Institut del Cinema Català, 2001, 320 p.

Joaquim Romaguera i Ramiò, Carles José i Solsona (ed.), « El cinema espanyol, de l’adveniment i la implantaciò del cinema sonor (1929) a l’esclat de la Guerra Incivil (1936) », III Jornades sobre Recerques Cinematogràfiques, Cinematògraf, Segona època, n° 3, 2001, 306 p.

Autres ouvrages

Richard Abel, Rick Altman (edited by), The Sounds of Early Cinema, Bloomington / Indianapolis, Indiana University Press, 2001, 346 p.

Jacques Aumont, Les Théories des cinéastes, Paris, Nathan Cinéma, 2002, 170 p.

Christopher Beach, Class, Language and American Film Comedy, Cambridge, U. K. / New York, Cambridge University Press, 2002, 241 p.

Massimo Causa (a cura di), Tognazzi l’alterugo del cinema italiano, Nardò (Lecce), Besa Editrice, 2001, 284 p.

Dominique Chateau, François Jost, Martin Lefebvre (dir.), Eisenstein : l’ancien et le nouveau, Paris, Publications de la Sorbonne, 2001, 240 p.
Actes du Colloque de Cerisy consacré au cinéaste à l’occasion du centenaire de sa naissance, en 2000, ce volume comporte douze contributions qui interrogent soit la théorie esthétique d’Eisenstein, soit son œuvre cinématographique ou graphique dans des perspectives renouvelées par rapport à une certaine codification ou ossification dans l’approche de ce classique. On peut relever par exemple combien la problématique de la plasmaticité, du pathétique, du corps déformé prend aujourd’hui le pas sur le caractère construit, la géométrie du montage qui a longtemps prévalu à son sujet. Curiosité : l’une des interventions se fonde sur des dessins et écrits inconnus qui se trouvaient dans les archives Langlois de la Cinémathèque française, dans un fonds russe peut-être disparu depuis lors.

Barbara Corsi, Con qualche dollaro in meno. Storia economica del cinema italiano, Rome, Editori Riuniti, 2001, 190 p.

Callisto Cosulich (a cura di), Gian Maria Volonté. I mille volti di un attore-autore, Rome, Cinecittà Holding, 2001, 216 p.

Roberto Della Torre, Elena Mosconi (a cura di), I manifesti tipografici del cinema. La collezione della Fondazione Cineteca Italiana 1919-1930, Milan, Quaderni Fondazione Cineteca Italiana / Editrice Il Castoro, 2001, 160 p.

Gualtiero De Santi, Carlo Lizzani, Rome, Gremese, 2001, 128 p.

Andrea Frambrosi (a cura di), Cineforum 40. Indice generale delle annate 1961-2000, Bergame, Edizioni di Cineforum, 2001, 448 p.

Michel Frizot, Étienne-Jules Marey chronophotographe, Paris, Nathan-Delpire, 2001, 312 p.
Relançant l’intérêt pour Marey que l’exposition Électra et son catalogue, dû à Laurent Mannoni, avait déjà fort nourri il y a deux ans, Michel Frizot livre avec ce monumental ouvrage une somme de réflexions et de recherches entreprises il y a plus de vingt ans (1977). La rigueur de l’auteur le conduit à systématiser les protocoles expérimentaux du physiologiste sans se hâter de l’inscrire dans une perspective qui aboutirait au cinéma ou à l’art, comme ce fut trop souvent le cas. Le système mareyen est un tout qu’il convient d’analyser dans sa singularité : une conception mentale du phénomène physique.

Roberto Lasagna, Martin Scorsese, Rome, Gremese, 2001, 128 p. (en français)

Jacques Malthête, Laurent Mannoni (dir.), Méliès, magie et cinéma, Paris, Paris musées / Fondation Électricité de France, 2002, 280 p.
Accompagnant la magnifique exposition Méliès de l’espace Électra qui se tient à Paris jusqu’au 1er septembre, cet ouvrage richement illustré propose sept interventions d’historiens du cinéma et de la magie et une filmographie complète. Outre les deux directeurs, on relève des contributions de Christian Fechner (sur le théâtre Robert Houdin), de Thierry Lefebvre (sur le Voyage dans la lune) et de Laurent Le Forestier (sur le fantastique et les trucages mélièsiens). Cette approche insiste particulièrement sur la dimension de magicien et sur l’articulation que Méliès opère entre cinéma et magie, illusionnisme. Loin du poncif Méliès inventeur de la fiction (contre le documentariste Lumière), l’accent est mis sur la machinerie, les dispositifs, l’iconographie et la plastique du corps-machine qui inscrivent Méliès dans des généalogies très spécifiques du monde du spectacle, en même temps qu’ils se voient déplacés, reformulés par une technologie du mouvement reconstitué et de sa projection fantômatique.

Stefano Masi (a cura di), A. Blasetti 1900-2000, Rome, Comitato Alessandro Blasetti, 2001, 416 p.

Matilde Hochkofler, Marcello Mastroianni. Le jeu plaisant du cinéma, Rome, Gremese, 2001, 192 p.

Charlie Owens, Ermanno Olmi, Rome, Gremese, 2001, 160 p.

Jacqueline Reich, Piero Garofalo (eds.), Re-viewing Fascism : Italian Cinema, Bloomington, Indiana University Press, 2002, 368 p.

Moraldo Rossi, Tatti Sanguineti, Fellini & Rossi il sesto vitellone, Bologne / Gênes, Cineteca di Bologna / Le Mani, 2001, 176 p.

Sandro Scandolara, Nostro cine quotidiano, Gorizia, Kinoatelje, 2001, 144 p.
Évocation documentée et réflexive des liens entre une ville et le cinéma, Gorizia dans l’Italie qui jouxte la Yougoslavie. Une ville multiculturelle au début du siècle où le film crée, comme partout, un engouement dans la population, dont l’auteur repère également la manière dont elle fut filmée, en particulier lors des conflits armés du siècle écoulé et comment elle se transforma jusqu’à nos jours.

Tatti Sanguineti (a cura di), La spiaggia un film d’Alberto Lattuada, Bologne / Gênes, Cineteca di Bologna / Le Mani, 2001, 336 p., coll. « Italia taglia ».

Sandro Scandolara, Nostro cine quotidiano. Le Gorizie al cinema, Gorizia, Kinoatelje, 2001, 144p.

Luca Scarlini, Lo sguardo selvaggio. Cinema e televisione di Samuel Beckett, Porretta Terme, I Quaderni del Battello Ebbro, 2001, 96 p.

Piero Spila, Pier Paolo Pasolini, Rome, Gremese, 2001, 128 p. (en français).

Edward Baron Turk, Marcel Carné et l'âge d'or du cinéma français 1929-1945, L'Harmattan, coll. « Champs visuels étrangers », 2002, 324 p.
Cette nouvelle collection « Champs visuels étrangers », dirigée par Geneviève Sellier, se propose de rendre accessible au public français des ouvrages de référence sur le cinéma et l'audiovisuel issus de courants de recherche anglo-américains particulièrement productifs depuis les années 1970, les cultural studies et les gender studies.

Collectif, Italie réservoir d’histoires. Les scénaristes du cinéma italien des années quatre-vingt-dix, Nancy, Culture à l’université de Nancy 2, s. d. [2001], 212 p.