Navigation – Plan du site
Génériques

Filmographie

Ronny Loewy
p. 381-424

Notes de la rédaction

On a indiqué en caractères gras les noms crédités au générique de chacun des films.

Traduit de l’allemand par Brigitte Powers-Rudloff

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 29 septembre 2005.

1Titre original : Nie wieder Liebe !
Version française : Calais-Douvres
Année : 1931
Pays : Allemagne
Production : Noé Bloch, Grégor Rabinowitsch pour Bloch-Rabinovitsch-Produktion, Berlin ; Universum-Film AG (Ufa), Berlin
Direction de production : Noé Bloch
Régie générale : Fritz Klotzsch
Réalisation : Anatole Litvak (Litwak)
Co-réalisation : Max Ophüls
Scénario : Irma von Cube, Anatole Litwak
Dialogues : Fritz Falkenstein, Curt Johannes Braun, Felix Joachimson
D’après Dover-Calais, pièce de Julius Berstl
Direction de la photographie : Franz Planer, Robert Baberske
Photos de plateau : Emanuel Loewenthal
Montage : Alexander Uralsky
Son : Erich Leistner
Décors : Werner Schlichting
Ensembles : Robert Herlth, Walter Röhrig
Maquillage : Ernst Schülke
Musique : Mischa Spoliansky
Direction musicale : Hans-Otto Borgman
Lyrics : Robert Gilbert (« Lang, lang ist es her… », « Leben ohne Liebe kannst Du nicht », « Nie wieder Liebe », « Uns kann gar nichts mehr passieren »)
Edition musicale : Ufaton-Verlags GmbH, Berlin
Distribution : Lilian Harvey (Gladys O’Halloran), Harry Liedtke (Sandercroft), Felix Bressart (Jean), Oscar Marion (Jack), Julius Falkenstein (Dr Baskett), Hermann Speelmans (Tom, Theo Lingen, Rhinelander), Raoul Lange (l’Espagnol), Louis (Lovis) Brody (le cuisinier), Hans Behal (l’« homme », Charlie), Rina Marsa (la « femme », Claire), Margo Lion (une chanteuse d’ambiance), Constantin Kalser (le mousse), Mischa Spoliansky (le pianiste).
Longueur originale : 2 406 m, 87’ 56”
Longueur autorisée : 2 255 m, 82’ 25”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,18
Enregistrement du son : Tobis-Klangfilm
Studio : Ufa-Atelier, Neubabelsberg
Extérieurs : Nice, Côte d’Azur
Début du tournage : 12 mars 1931
Date de censure : 25 juillet 1931
Présentation : 27 juillet 1931, Berlin (Gloria-Palast)
Copies : SDK, Berlin ; DIF, Wiesbaden
Note : Max Ophuls ne participa pas à la version française. C’est Jean Boyer qui reprit ses fonctions (co-réalisation, dialogues, textes des chansons).

*

2Titre original : Dann schon lieber Lebertran
Traduction française : Allez, encore de l’huile de foie de morue
Année : 1931
Pays : Allemagne
Production : Universum-Film AG (Ufa), Berlin
Direction de production : Bruno Duday
Régie générale : Hans René
Réalisation : Max Ophuls
Scénario : Emmerich Pressburger, Max Ophuls
D’après une idée d’Erich Kästner
Photographie : Eugen Schüfftan, Karl Puth
Son : Walter Tjaden
Décors : Hans Sohnle, Hans Erdmann
Musique : Norbert Glanzberg
Distribution : Alfred Braun (St Pierre), Paul Kemp (St Michel, son aide), Max Gülstorff (M. Augustin), Käte Haack (Mme Augustin), Hannelore Schroth-Haack (leur fille Ellen), Gerd Klein (leur fils Peter), Kurt Pulvermacher (le gros garçon), Lilly Korn (la petite fille), Stettner (Trudchen, amie d’Ellen), Hans Pfeiffer (Kurt), Martin Melleville.
Longueur originale et autorisée : 605 m, 22’ 07”
Format : 35 mm
Enregistrement du son : Tobis-Klangfilm
Studio : Ufa-Atelier, Neubabelsberg
Tournage : début août 1931
Date de censure : 23 octobre 1931
Présentations : 23 novembre 1931, Berlin (Universum, Ufa-Theater Kurfürstendamm), 26 novembre 1931, Berlin (Ufa-Palast am Zoo), 27 novembre 1931, Berlin (Gloria Palast)
Matériel : SDK, Berlin ; Ulrich Constantin, Munich ; DIF, Francfort ; Gosfilmofond, Moscou
Note : le film n’est pas disponible à ce jour.

*

3Titre original : Die verliebte Firma
Titre français : L’Amour au studio
Année : 1932
Pays : Allemagne
Production : Deutsches Lichtspiel-Syndikat AG. (D.L.S.), Berlin
Direction de production : Robert Neppach
Régie générale : Adolf Essek
Réalisation : Max Ophüls, assisté de Peter Willy Riethof
Scénario : Fritz Zeckendorf
D’après une idée de Bruno Granichstaedten et Ernst Marischka
Photographie : Karl Puth, Carl Blumenberg
Montage : Else Baum
Son : Carlo Paganini
Décors : Robert Neppach, Erwin Scharf
Maquillage : Paul Dannenberg
Musique : Bruno Granichstaedten
Arrangements musicaux : Grete Walter
Direction musicale : Ernst Hauke
Lyrics : Bruno Granichstaedten, Ernst Marischka (« Ich wär’ so gern mal richtig verliebt », « Ist Dein Herz noch ledig, schick es nach Venedig »)
Edition musicale : Beboton-Verlag GmbH, Berlin
Distribution : Gustav Fröhlich (Werner Loring Jr, directeur adjoint d’Idfag), Anny Ahlers (Peggy Barling, la star de cinéma), Lien Deyers (Gretl Krummbichler, l’employée de la poste), Ernst Verebes (Heinrich Pulver, l’assistant réalisateur), José Wedorn (Leo Lamberti, le chanteur d’opéra), Leonard (Leonhard) Steckel (Harry Bing, le réalisateur), Hubert von Meyerinck (Fritz Willner, l’auteur de films), Fritz Steiner (Toni Bauer, le compositeur), Hermann Krehan (Karl Martini, l’opérateur), Werner Finck (Fink) (Franz Klingemüller, le directeur de la poste).
Longueur originale et autorisée : 2 007 m, 73’ 21”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,18
Enregistrement du son : Tobis-Klangfilm
Studio : Staaken (D.L.S. – Studio GmbH), Berlin
Extérieurs : Suisse
Fin du tournage : 8 février 1932
Date de censure : 19 février 1932
Présentation : 22 février 1932, Berlin (Atrium)
Copie : DIF, Wiesbaden

*

4Titre original : Die verkaufte Braut
Version française : La Fiancée vendue
Année : 1932
Pays : Allemagne
Production : Ludwig Scheer, Herman Rosenfeld pour Reichsliga-Film GmbH (RLF), Munich
Direction de production : Karl Ritter, assisté d’Otto Edwin Bechstein
Régie générale : Fritz Sorg
Réalisation : Max Ophüls, assité de Peter Willy Riethof (Riethoff), Walter Behr, August Lautenbacher
Scénario : Curt Alexander, Max Ophuls
D’après La Fiancée vendue, opéra-comique de Karel Sabina, musique de Friedrich Smetana
Direction de la photographie : Reimar Kuntze, Franz Koch, assistés de Herbert Illig, Otto Wirsching
Photos de plateau : Heinz Ritter, Josef Rubner
Montage : Paul Ostermayr
Son : Friedrich Wilhelm Dustmann
Décors et costumes : Erwin Scharf
Habillage : Dorothea Saumweber
Maquillage : Heinrich Beckmann, Max Rauffer
Musique : Theo Mackeben, d’après Friedrich Smetana
Direction musicale : Theo Mackeben, assisté d’Ernst Viebig
Lyrics : Robert Vambery (« Alles geht am Schnürchen, Wunder der Natur », « Das ist treue Liebe », « Dir bin ich verbunden », « Er hat seine Braut verkauft », « Fliesse Wasser, Winde weht », « Mazurka », « Ohne Dukaten bist Du verraten », « Wenn Du glaubst, ich will nicht klagen »)
Chorégraphie : Senta Born
Distribution : Max Nadler (le maire), Jarmila Novotna (Marie, sa fille), Otto Wernicke (Kezal, le marieur), Hermann Kner (Micha), Maria Janowska (sa femme), Paul Kemp (Wenzel, leur fils), Karl Valentin (Brummer, le directeur de cirque), Liesl Karlstadt (Mme Brummer), Annemarie Sörensen (Esmeralda, sa protégée), Willy Domgraf-Fassbaender (Hans, un postillon), Max Schreck (un Indien au cirque Brummer), Hans Appel (un Hercule au cirque Brummer), Ernst Ziegler (un clown au cirque Brummer), Karl Riedel, Georg Holl (les policiers), Richard Révy (un conseiller financier dans la voiture de poste), Lothar Körner (un diplomate dans la voiture de poste), Lotte Deyers (une gouvernante dans la voiture de poste), Mary Weiss, Trude Haefelin (ses pupilles), Dominik Loescher (le patron de l’auberge L’Oie d’or), Kurt Horwitz (le chanteur), Therese Giehse (la narratrice), Eduard Mathes-Roeckel (le photographe), Max Duffek (le narrateur de la scène de bataille), Beppo Brem (le jeune paysan).
Longueur originale et autorisée : 2 115 m, 77’ 18”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,18
Enregistrement du son : Tobis-Klangfilm
Studio : Emelka-Studios, Geiselgasteig
Extérieurs : environs de Munich
Tournage : 16 mai-juin 1932
Date de censure : 12 août 1932
Présentations : 18 août 1932, Munich (Phoebus Filmpalast, Gloria Filmpalast), 2 septembre 1932, Berlin (Atrium), Nuremberg (Phoebus Palast)
Copies : BA, Berlin ; BR, Munich ; FM, Munich ; DFM, Francfort ; Lupe, Göttingen ; CM, Luxembourg
Note : Kurt Skalden (Agfa) réalisa un film publicitaire sur le tournage, qui fut présenté début juin 1932 à la presse.

*

5Titre original : Liebelei
Traduction française : Amourette
Année : 1932-1933
Pays : Allemagne
Production : Christoph Mülleneisen pour Elite-Tonfilm Produktion GmbH, Berlin
Direction de production : Fred Lyssa, Ernst Reicher, assistés de Max Boenisch
Régie générale : Heinz Landsmann
Réalisation : Max Ophüls, assisté de Walter Sternheim
Scénario : Hans Wilhelm, Curt Alexander, Max Ophuls, assistés de Felix Salten
D’après Liebelei, pièce d’Arthur Schnitzler
Direction de la photographie : Franz Planer, assisté de Bruno Stephan
Photos de plateau : Walter Lichtenstein
Montage : Friedl Buckow
Son : Hans Grimm
Décors : Gabriel Pellon
Costumes et maquillage : Adolf Braun, Charlotte Pfefferkorn
Habillage : Hans Dupke
Musique : Theo Mackeben, d’après des thèmes de Ludwig van Beethoven (premier mouvement de la Cinquième Symphonie), Johannes Brahms, Charles Gounod, Franz-Joseph Haydn, Joseph Lanner, Wolfgang Amadeus Mozart (L’Enlèvement au sérail), Franz Schubert (Ave Maria), Johann Strauss, Carl Maria von Weber, Richard Wagner
Direction musicale : Theo Mackeben
Distribution : Paul Hörbiger (le vieux Weiring (Weyring), musicien de chambre), Magda Schneider (Christine Weyring, sa fille), Luise Ullrich (Mizzi Schlager, modiste), Gustaf Gründgens (Baron Rudolf von Eggersdorf (Eggersdorff)), Olga Tschechowa (Baronne von Eggersdorff), Willi Eichberger (Lieutenant Theo Kaiser), Wolfgang Liebeneiner (Lieutenant Fritz Lobheimer), Paul Otto (Major Leopold von Eggerdorff, maître d’équitation), Werner Finck (un relieur, un musicien), Werner Pledath (Colonel Plczeck), Eckehard von Arendt (Lieutenant von Lensky), Ossy Kratz-Corell (le conducteur du train), Else Reval (la propriétaire du gant), Lotte Spira, Walter Steinbeck.
Longueur originale : 2 560 m, 93’ 34”
Longueur autorisée : 2 412 m, 88’ 09”
Format : 35 mm, noir et blanc
Enregistrement du son : Tobis-Klangfilm
Studio : Jofa-Atelier 4 (Joannisthaler Filmanstalt GmbH), Johannisthal/Berlin
Extérieurs : Reitplatz, Berlin ; Schreiberhau, Riesengebirge
Tournage : 29 décembre 1932-janvier 1933
Date de censure : 27 février 1933
Présentations : 24 février 1933, Vienne (Opern, Imperial, Kärntner, Busch, Haydn, Flieger, Theater), 10 mars 1933, Leipzig (U. T. Lichtspiele), 16 mars 1933, Berlin (Atrium, Titania-Palast), 1er mai 1933, Paris (Studio de l’Etoile)
Copies : BA, Berlin ; SDK/DFFB, Berlin ; FM, Munich ; Taurus, Munich ; DFM, Francfort ; BA, Coblence ; ÖFA, Vienne ; ÖFM, Vienne ; NFA, Londres ; GEH, Rochester ; CF, Paris

*

6Titre original : Lachende Erben
Traduction française : Les Joyeux Héritiers
Année : 1932-1933
Pays : Allemagne
Production : Universum-Film AG (Ufa), Berlin
Direction de production : Bruno Duday, Eduard Kubat
Régie générale : Curt Heinz
Réalisation : Max Ophüls, assisté de Herbert B. Fredersdorf
Scénario : Felix Joachimson, Max Ophuls
D’après une idée de Trude Herrmann (Herka)
Direction de la photographie : Eduard Hoesch, assisté de Gunt Peters, Kurt Schulz
Photos de plateau : Georg Ebert
Montage : Herbert B. Fredersdorf
Son : Walter Rühland
Décors : Benno von Arent
Costumes : Maria Spindler, Eduard Weinert
Maquillage : Waldemar Jabs
Musique : Clemens Schmalstich
Direction musicale : Hans-Otto Borgmann
Lyrics : Fritz Rotter (« Das ist der Zauber vom grünen Rhein »)
Edition musicale : Ufaton-Verlags GmbH, Berlin
Distribution : Heinz Rühmann (Peter Frank), Max Adalbert (Justus Bockelmann, son oncle), Ida Wüst (Britta Bockelmann, son épouse), Walter Janssen (Robert Stumm), Lien Deyers (Gina, sa fille), Lizzi Waldmüller (Liane Heller), Julius Falkenstein (Dr Weinhöppel, le notaire), Friedrich Ettel (Schlemmel, le caviste), Walter Steinbeck (le passager), Elfriede Jerra.
Longueur originale : 2 082 m, 76’ 06”
Longueur autorisée : 2 072,6 m, 75’ 45”
Format : 35 mm, noir et blanc
Enregistrement du son : Tobis-Klangfilm
Studios : Ufa-Atelier, Neubabelsberg ; Tempelhof, Berlin
Extérieurs : Rüdesheim, Assmannshausen, Rhin
Tournage : octobre-décembre 1932
Date de censure : 21 février 1933
Présentation : 6 mars 1933, Berlin (Ufa-Theater Kurfürstendamm)
Copie : DIF, Wiesbaden
Notes : le film eut pour titres provisoires Teddy Bleibt Trocken, Champagnerkrieg ; il devait être interdit le 1er octobre 1937 par l’Office de Contrôle.

*

7Titre original : « Liebelei ». Une histoire d’amour
Version française de Liebelei
Année : 1933-1934
Pays : France
Production : Robert Tarcali pour Alma-Sepic, Paris ; Astra Films, Paris
Direction de production : E. d’Anethan
Régie générale : Ralph Baum
Direction artistique : Marcel Raval
Réalisation : Max Ophuls, assisté de Ralph Baum (Paul Salten), Henri Aisner
Dialogues : André Doderet
D’après Liebelei, pièce d’Arthur Schnitzler
Photographie : Ted Pahle, assisté de Marius Raichi, Roger Arrignon (Arignon)
Montage : Ralph Baum (Paul Salten)
Doublage : Erich Paul Radzac, Jean Rozenberg, assistés de Jean Sacha
Scripte : Irène de Saint-Hippolyte
Stagiaire : Robert Jungk
Distribution : Abel Tarride (le vieux Weiring, musicien), Magda Schneider (Christine Weiring, sa fille), Simone Héliard (Mizzi Schlager), Gustaf Gründgens (Gustave Grundgens) (Baron d’Eggersdorf), Olga Tschechowa (Tschekowa) (Baronne d’Eggersdorf), Georges Rigaud (Lieutenant Théodore Berg), Wolfgang Liebeneiner (Sous-Lieutenant Fritz Lobheimer), Georges Mauloy (le Colonel), Paul Otto (le Major d’Eggersdorf), Pierre Stephen (Binder, le musicien), André Dubosc (le concierge du théâtre).
Longueur originale : 2 408 m, 88’
Enregistrement du son : Tobis-Klangfilm, Rhythmographie
Tirage : Eclair
Studio : Pathé-Natan, Joinville-le-Pont
Tournage : fin juin 1933
Présentation à la presse : 26 février 1934, Paris (Palais Rochechouart)
Présentation en salle : 16 mars 1934, Paris (Olympia)
Copie : CS, Lausanne
Note : pour cette version produite sur la base du contrat de Liebelei, seuls la plupart des gros plans et quelques prises en intérieur ont été refaits. En ce qui concerne les acteurs de la version allemande, seuls Magda Schneider et Wolfgang Liebeneiner ont été engagés. On n’a donc mentionné ici que les engagements supplémentaires, ainsi que les acteurs, les dates et toutes les inscriptions comprises dans le générique original de « Liebelei ». Une histoire d’amour.

*

8Titre original : On a volé un homme
Année : 1933-1934
Pays : France
Production : Erich Pommer pour Fox Film Europa, Paris
Direction de production : André Daven
Réalisation : Max Ophuls, assisté de Ralph Baum
Scénario : René Pujol, Hans Wilhelm
Dialogues : René Pujol
Direction de la photographie : René Guissart, assisté de René Colas
Décors : Max Heilbronner
Musique : Bronislau Kaper, Walter Jurmann
Arrangements musicaux : Francis Salabert
Scripte : Else Reisner
Distribution : Henri Garat (Jean de Lafaye), Lili Damita (Annette), Fernand Fabre (Robert), Charles Fallot (Victor, un domestique), Nina Myral (la vieille dame), Pierre Labry (le balafré), Robert Goupil (Legros), Raoul Marco (l’inspecteur), Pierre Piérade (Rémy), Lucien Callamand, Guy Rapp, André Siméon.
Longueur originale : 2 161 m, 79’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Studio : Paramount, Saint-Maurice ; Pathé-Natan, Joinville-le-Pont
Extérieurs : Cannes et environs ; Antibes ; Villefranche-sur-mer ; Paris
Tournage : 2-17 octobre (extérieurs), 25 octobre-10 novembre (studio) et 16 novembre 1933 (extérieurs)
Présentation à la presse : 13 mars 1934, Paris (Marignan-Pathé)
Présentation en salle : 16 mars 1934, Paris (Marignan-Pathé)
Note : le film n’est pas disponible à ce jour.

*

9Titre original : La signora di tutti
Traduction française : La Femme de tout le monde
Année : 1934
Pays : Italie
Production : Angelo Rizzoli pour Novella-Film, Milan
Direction de production : Tomaso Monicelli
Réalisation : Max Ophüls, assisté de Ralph Baum
Scénario : Hans Wilhelm, Curt Alexander, Max Ophuls
D’après La signora di tutti, roman de Salvator Gotta
Direction de la photographie : Ubaldo Arata
Montage : Ferdinando M. Poggioli
Son : Hans (Giovanni) Bittmann
Décors : Giuseppe Capponi
Costumes : Sandro Radice
Musique : Daniele Amfitheatrof
Chansons : Daniele Amitheatrof (Daniel Dax)
Chant : Nelly Nelson
Distribution : Isa Miranda (Gaby Doriot), Memo Benassi (Leonardo Nanni), Tatiana Pawlova (Alma Nanni), Friedrich (Federico) Benfer (Roberto Nanni), Franco Coop (L’impresario), Nelly Corradi (Anna, la soeur de Gaby), Mario Ferrari (le metteur en scène), Lamberto Picasso, Mattia Sassanelli, Vinicio Sofia, Attilio Ortolani, Gildo Bicci, Egisto Olivieri, Alfredo Martinelli, Andrea Checchi, Elena Zareschi, Ines Cristina Zacconi, Giulia Puccini, Luigi Barberi, Achille Majeroni.
Longueur originale : 2 654 m, 97’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : R.C.A. Photophone
Studio : Cines, Roma
Extérieurs : Côme
Tournage : mai-juin 1934
Présentation à la presse : 13 août 1934, Lido de Venise (Hôtel Excelsior, Biennale de Venise)
Présentation en salle : décembre 1934
Copies : CI, Milan ; CS, Lausanne ; FM, Munich ; CM, Luxembourg
Note : le film fut distingué à Venise par une « Coupe du Ministère des Corporations pour le film techniquement le meilleur ».

*

10Titre original : Divine
Année : 1935
Pays : France
Production : Simone Berriau pour Eden-Productions, Paris
Direction de production : Paul Bentata, Pierre Lazareff
Régie générale : Pierre Danis
Direction artistique : Pierre Lazareff
Réalisation : Max Ophuls, assisté de Ralph Baum, Pierre de Hérain, Henri Aisner, Deberam
Scénario : Jean George Auriol, Max Ophuls
Collaboration pour le scénario : Colette de Jouvenel
Dialogues : Colette
D’après L’Envers du music-hall, roman de Colette
Direction de la photographie : Roger Hubert, assisté de Philippe Agostini
Effets spéciaux : Jean Sacha, Robert Mézé
Photos de plateau : Bollereda
Montage : Léonide Moguy, assisté de Colette de Jouvenel
Son : Fred Behrens
Décors : Jacques Gotko, Robert Gys
Ensembles : Charles Mérangel, Marcel Routier
Costumes : Jacques Gotko
Dompteur : Teddy Michaud
Musique : Albert Wolff
Lyrics : Jean George Auriol, Roger Féral
Presse : Roger Féral
Distribution : Simone Berriau (Ludivine Jarisse, dite la « Divine »), Catherine Fonteney (sa mère), Yvette Lebon (Roberte), Georges Rigaud (Antonin, le laitier), Philippe Hériat (le fakir Lutuf-Allah), Marcel Vallée (le directeur de L’Empyrée), Paul Azaïs (Victor, le régisseur), Gina Manès (Dora), Sylvette Fillacier (Gitanette), Thérèse Dorny (« la poison »), Nane Germon (Zaza), Gabriello (Coirol dit « Néron », le dompteur), Jeanne Véniat (Mme Martelli, la maîtresse de ballet), Jeanne Fusier-Gir (Mme Nicou, la concierge), Pierre Juvenet (Le gardien), Lucien Callamand, Tony Murcy (les inspecteurs), Roger Gaillard (Pierre Paul), Floyd Dupont (Fergusson), Paul Lluis, Claude Roussel, Marie-Jacqueline Chantal, André Siméon, Maupi.
Longueur originale : 2 244 m, 82’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric, système « H »
Tirage : L. Maurice
Studio : Paris-Studios-Cinéma, Billancourt
Extérieurs : environs de Hyères
Tournage : février-avril 1935
Présentation : août 1935, Saint-Jean-de-Luz (Casino de la Pergola)
Sortie en salle : 15 novembre 1935, Paris (Ermitage)
Copie : CF, Paris
Note : le film devait initialement être réalisé par Jean Tarride.

*

11Titre original : Cinéphonie. La Valse brillante (en la) de Chopin
Année : 1935
Pays : France
Production : Victor Bietrix du Villars, Jacques Thibaud pour la Compagnie des Grands Artistes Internationaux (C.G.A.I.), Lyon ; Fox Film Europa, Paris
Direction de production : Raymond Borderie
Direction artistique : Emile Vuillermoz
Réalisation : Max Ophuls
Scénario : Emile Vuillermoz
Direction de la photographie : Franz Planer
Son : Arthur Hoérée, assisté de B. Willmarth
Décors : René Moulaert
Musique : Frédéric Chopin
Piano : Alexandre Braïlowsky
Distribution : Alexandre Braïlowsky
Longueur originale : 160 m, 5’ 51”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Studio : Paramount, Saint-Maurice
Tournage : 3-4 décembre 1935
Présentation : 23 décembre 1935, Lyon (Pathé-Natan)
Présentation à la presse : 16 janvier 1936, Paris (Edouard-VII)
Sortie en salle : 23 janvier 1936, Paris (La Madeleine)
Copies : FM, Munich ; CM, Luxembourg

*

12Titre original : Cinéphonie. Ave Maria de Schubert
Année : 1935
Pays : France
Production : Victor Bietrix du Villars, Jacques Thibaud pour la Compagnie des Grands Artistes Internationaux (C.G.A.I.), Lyon ; Fox Film Europa, Paris ; Como Film, Italie
Direction de production : Raymond Borderie
Direction artistique : Emile Vuillermoz
Réalisation : Max Ophuls
Scénario : Emile Vuillermoz
Direction de la photographie : Franz Planer
Son : Arthur Hoérée, assisté de B. Willmarth
Décors : René Moulaert
Musique : Franz Schubert
Chant : Elisabeth Schumann
Distribution : Elisabeth Schumann
Longueur originale : 150 m, 5’ 29”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Studio : Paramount, Saint-Maurice
Tournage : décembre 1935
Présentation : 23 décembre 1935, Lyon (Pathé-Natan)
Présentation à la presse : 16 janvier 1936, Paris (Edouard-VII)
Copie : FM, Munich

*

13Titre original : La Tendre Ennemie / L’Ennemie
Pays : France
Année : 1935-1936
Production : Simone Berriau pour Eden-Productions, Paris
Direction de production : Paul Bentata
Régie générale : Pierre Danis, assisté de Robert Prévot
Réalisation : Max Ophüls, assisté de Ralph Baum, Henri Aisner
Scénario : Curt Alexander, Max Ophüls
Dialogues : André-Paul Antoine
D’après L’Ennemie, pièce d’André-Paul Antoine
Direction de la photographie : Eugen Schüfftan (Schufftan), assisté de René Colas, Henri Alekan
Effets spéciaux : Jean Sacha, Robert Mézé
Photos de plateau : Maurice Pecqueux
Montage : Pierre de Hérain, assisté de Colette de Jouvenel, Ralph Baum
Son : Antoine Archimbaud
Décors : Jacques Gotko
Ensembles : Charles Mérangel, Marcel Routier
Costumes : Jacques Gotko
Dompteur : Vargas
Musique : Albert Wolff, d’après des thèmes de Franz Liszt (« Rêves d’amour »), Félix Mendelssohn-Bartholdy, Richard Wagner
Lyrics : Jean George Auriol, Roger Féral
Scripte : Jeanne Etiévent
Presse : Albert E. Caraco
Stagiaire : Rémy Assayas
Distribution : Simone Berriau (l’ennemie, Annette Dupont), Catherine Fonteney (la mère de l’ennemie), Germaine Reuver (Tante Jette), Laure Diana (la poule chez Maxim’s), Jacqueline Daix (la fille de l’ennemie), Georges Vitray (le mari), Lucien Nat (le promis), Pierre Finaly (l’oncle Emile), Henri Marchand, André Siméon (les extras), Maurice Devienne (le fiancé), Camille Bert (le Docteur Desmoulins), Marc Valbel (l’amant), Roger Legris (le St-Cyrien), Janine Darcey (la cousine), Liliane Lesaffre (la marchande de fleurs).
Longueur originale : 1 888 m, 69’
Format : 35 mm, noir et blanc avec scènes colorées en sépia, rose et bleu, 1 : 1,37
Enregistrement du son : R.C.A. Photophone
Tirage : Cinéma Tirage Maurice (C.T.M.)
Studio : Pathé-Cinéma, Paris
Extérieurs : Villefranche-sur-mer ; environs d’Antibes et de Toulon ; Cirque d’Hiver, Paris
Tournage : septembre-novembre 1935
Présentation à la presse : août 1936, Lido de Venise (Mostra de Venise)
Présentation en salle : 24 octobre 1936, Paris (Edouard-VII)
Sortie en salle : 12 novembre 1936, Paris
Copies : CF, Paris ; NFA, Londres ; CM, Luxembourg
Note : le film fut distingué par le « Prix Lumière » 1936.

*

14Titre original : Komedie om Geld
Traduction française : La Comédie de l’argent
Année : 1936
Pays : Pays-Bas
Production : Will Tuschinski pour Cinetone Productie Mij., Amsterdam
Direction de production : Will Tuschinski
Réalisation : Max Ophüls, assisté de Nol van Es
Scénario : Max Ophüls, Walter Schlee, Alex de Haas
Dialogues : Christine van Meeteren
D’après une idée de Walter Schlee
Direction de la photographie : Eugen Schüfftan (Schufftan), assisté de Fritz Meyer
Montage : Gerald Bensdorp, assisté de Nol van Es
Son : Isaac Jaap Citroen
Décors : Heinz Fenschel, Jan Wiegers, Theo van der Lugt
Arrangements musicaux : Heinz Lachmann
Direction musicale : Max Tak
Lyrics : Alex de Haas
Distribution : Herman Bouber (Brand, le commissionnaire de la banque), Rini Otte (Willy, sa fille), Matthieu van Eysden (Ferdinand, son gendre), Cor Ruys (le Directeur Moorman), Edwin Gubbins Doorenbos (l’orateur), Arend Sandhouse (le pompiste), Richard Flink (l’employé de la société immobilière), Lau Ezerman, Corrie Vonk.
Longueur autorisée : 2 423 m, 88’ 34”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Tobis-Klangfilm
Studio : Cinetone, Duivendrecht
Extérieurs : Amsterdam
Début du tournage : juin 1936
Date de censure : 21 octobre 1936
Présentation : 30 octobre 1936, Amsterdam (Tuschinski)
Copies : NFM, Amsterdam ; NFA, Londres

*

15Titre original : Yoshiwara
Année : 1937
Pays : France
Production : Hermann Millakowsky pour Les Films Excelsior, Paris ; Milo Film, Paris
Direction de production : Arnold Misrach
Régie générale : Ludmilla Goulian, assistée de Hugo Bénédek, André Hoss
Réalisation : Max Ophuls, assisté de Ralph Baum, Henri Aisner
Scénario : Arnold Lippschitz (Lipp), Wolfgang Wilhelm, J. Dapoigny, Max Ophuls, Jacques Companeez
D’après Yoshiwara, roman de Maurice Dekobra
Direction de la photographie : Eugen Schüfftan (Schufftan), assisté de Paul Portier, René Colas
Travelling : François Suné
Photos de plateau : Bollereda, Roger Corbeau
Montage : Pierre Méguérian
Son : Robert Sauvion
Décors : André Barsacq, Léon Barsacq
Ensembles : Charles Mérangel, Marcel Routier
Costumes : Muelle
Musique : Paul Dessau
Scripte : Jacqueline Audry
Stagiaire : Rémy Assayas
Distribution : Pierre Richard-Willm (Lieutenant Serge Polenoff), Sessue Hayakawa (Ysamo, le coolie), Michiko Tanaka (Kohana), Roland Toutain (Pawlik, le midship), Lucienne Lemarchand (Namo), Gabriello (M. Po, le patron de la maison de thé), Camille Bert (le commandant), Foon-Sen (le petit frère de Kohana), Philippe Richard (l’attaché russe), Ky Duyen (l’agent secret), Georges Saillard (le médecin), Léon Larive (un marin), Georges Paulais (l’officier japonais), Maurice Devienne (l’officier russe), Léon Arvel (un domestique), Martial Rèbe (le président du tribunal), Henry Bonvallet, My-Linh-Namh.
Longueur originale : 2 791 m, 102’
Longueur autorisée : 2 408 m, 88’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : R.C.A. Photophone
Tirage : Pathé Cinéma
Studios : Pathé Cinéma, Paris et Joinville-le-Pont
Extérieurs : Rochefort-en-Yvelines ; Villefranche-sur-Mer ; jardin japonais de la Porte de Saint-Cloud, Paris
Tournage : 10 février-avril 1937
Présentation à la presse : 23 juin 1937, Paris (Marignan)
Sortie en salle : 13 août 1937, Paris (Olympia)
Copies : CF, Paris ; DFFB, Berlin ; CM, Luxembourg

*

16Titre original : Werther / Le Roman de Werther
Année : 1938
Pays : France
Production : Seymour Nebenzahl pour Nero-Films, Paris ; Chronos Films, Paris
Direction de production : André Chemel, Edouard Lepage
Régie générale : Maurice Daniel, assisté d’André Hoss
Réalisation : Max Ophuls, assisté d’Henri Aisner
Scénario : Max Ophuls, Hans Wilhelm
Dialogues : Fernand Crommelynck
D’après Les Souffrances du jeune Werther, roman de Johann Wolfgang von Goethe
Direction de la photographie : Eugen Schüfftan (Schufftan), assisté de Paul Portier, Gilbert Grosjean, Périer (studio) ; Georges Stilly, Fédote Bourgassoff (Bourgassof), assistés de Marcel Grignon, Georges Delaunay, F. Fellous (extérieurs)
Travelling : Simon Felmann
Photos de plateau : Christian-Golfier Jandez
Montage : Gerald Bensdorp, Jean Sacha
Son : Monnot
Décors : Eugène Lourié, assisté de Max Douy
Ensembles : Volper
Costumes : Annette Sarradin
Maquillage : Georges Klein
Musique : Paul Dessau (Henri Herblay), d’après des thèmes de Johann Sebastian Bach, Ludwig van Beethoven, André-Modeste Grétry, Franz Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Franz Schubert
Scripte : Jacqueline Audry
Presse : Suzanne Chantal
Distribution : Pierre Richard-Willm (Werther), Annie Vernay (Charlotte), Jean Galland (Albert Hochstätter), Jean Périer (le président du tribunal), Henri Guisol (Scherz, le greffier), Roger Legris (Franz, le domestique de Werther), Georges Vitray (le bailli), Jean Buquet (Gustave, le frère de Charlotte), Philippe Richard (le Grand-Duc), Léonce Corne (le majordome), Denise Kerny (la servante), Edmond Beauchamp (le meurtrier), Joseph Nossent (le cocher), Paulette Pax (Tante Emma), Maurice Schutz (le bedeau), Léon Larive (le cabaretier), Génia Vaury (la prostituée), Georges Bever (le chambellan), Paul Dessau (le joueur de clavecin), Géo Ferny, Martial Rèbe, Henri Darbrey, Pierre Darteuil, Maurice Devienne, Henri Beaulieu, Robert Rollis.
Longueur originale : 2 326 m, 85’
Format : 35 mm, noir et blanc avec scènes colorées en sépia et bleu, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Optiphone
Tirage : Cinéma Tirage Maurice (C.T.M.)
Studio : Francois Ier, Paris
Extérieurs : Ammerschwihr ; Riquewihr ; Mont Valérien ; Limours ; environs de Paris
Tournage : 15 juin-30 septembre 1938
Présentation à la presse : 17 novembre 1938, Paris (Gaumont-Palace)
Présentation en salle : 7 décembre 1938, Paris (César)
Copies : CF, Paris ; FM, Munich ; CS, Lausanne

*

17Titre original : Sans lendemain
Année : 1939
Pays : France
Production : Grégor Rabinowitsch (Rabinovitsch) pour Ciné-Alliance, Paris ; Inter-Artistes-Films, Paris
Direction de production : Oscar Danciger
Régie générale : Pierre-Léopold Sabas, assisté de R. Camier, Hugo Bénédek
Réalisation : Max Ophuls, assisté d’Henri Aisner, Claude Andren
Scénario : Hans Wilhelm (Jean Villème), Hans Jacoby (Jean Jacot), Curt Alexander, André-Paul Antoine, Max Ophuls
Dialogues : André-Paul Antoine
Direction de la photographie : Eugen Schüfftan (Eugène Schufftan), assisté de Paul Portier, Maurice Delattre, Guy Ferrier, Henri Alekan
Photos de plateau : Raymond Voinquel
Montage : Bernard Séjourné, Jean Sacha
Son : Pierre Calvet
Décors : Eugène Lourié, assisté de Max Douy
Maquillage : Hagop Arakelian
Musique : Allan Gray
Editions musicales : Choudens
Direction d’orchestre : Rudolph Goehr (Goer)
Scripte : Pernette
Distribution : Edwige Feuillère (Evelyne Hermann, née Morin, dite « Babs »), Georges Rigaud (le Dr Georges Brandon), Daniel Lecourtois (Armand Péreux), Mady Berry (la concierge de l’appartement à louer), Michel François (Pierre Morin), Georges Lannes (Paul Mazureau), Gabriello (Mario, le propriétaire de La Sirène), Pauline Carton (la bonne Ernestine), Paul Azaïs (Azais) (Henri Deschamps, le chansonnier de La Sirène), Jane Marken (Mme Michu, la concierge d’Evelyne), Louis Florencie (un client), Roger Forster (un danseur), Léon Roger Maxime, Yvonne Legeay.
Longueur originale : 82’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Système Son : R.C.A. Photophone
Tirage : Pathé Cinéma
Studios : Pathé Cinéma, Paris et Joinville-le-Pont
Extérieurs : Valberg ; Beuil ; Paris
Tournage : 3 janvier-20 février (studio), et mars 1939 (extérieurs)
Présentation : décembre 1939, Alger
Sortie en salle : 20 mars 1940, Paris (Le Français), 22 mars 1940, Paris (Jacques Haïk)
Copies : CF, Paris ; FM, Munich ; Taurus, Munich ; CM, Luxembourg
Note : le film eut pour titres provisoires Maquillage et La Duchesse de Tilsit.

*

18Titre original : De Mayerling à Sarajevo
Année : 1939-1940
Pays : France
Production : Eugen Tuscherer (Eugène Tucherer), Edward T. Halton pour
British Unity Productions (B.U.P.) Française, Paris
Direction de production : Ivan Foxwell, Emile Darbon
Régie générale : Hugo Bénédek (Benedeck), assisté d’André Hoss, Pierre Coren, Robert Turlure, Heynraet
Secrétariat de production : Suzanne Leredde
Réalisation : Max Ophuls, assisté de Jean Faurez, Jean-Paul Dreyfus
Scénario : Carl Zuckmayer, Marcelle Maurette, Curt Alexander (Alexandre)
Dialogues : André-Paul Antoine, Marcelle Maurette, Jacques Natanson
Direction de la photographie : Eugen Schüfftan, assisté de Kurt (Curt) Courant, Otto Heller, Jacques Mercanton, André Thomas, Albert Viguier, Jacques Natteau, Robert Lefebvre
Photos de plateau : Roger Corbeau
Montage : Myriam Borsoutzky, Hans Oser, Linsbach
Son : Girardon, Robert Yvonnet
Décors : Jean d’Eaubonne, assisté de Raymond Gabutti, Roger Briaucourt
Costumes : Boris Bilinsky
Habillage : Germaine Perrier
Coiffure : Agnès
Maquillage : Hagop Arakelian, Lucien Dupuis
Musique : Oscar Straus
Orchestration : Marcel Cariven
Editions musicales : Choudens
Scripte : Andrée Feix
Presse : Marcel Blitstein
Distribution : Edwige Feuillère (la Comtesse Sophie Chotek), John Lodge (l’Archiduc François-Ferdinand), Aimé Clariond (le Prince de Montenuovo), Jean Worms (l’Empereur François-Joseph), Jean Debucourt (le Ministre des affaires étrangères), Aimos (Janatchek, le cocher), Gabrielle Dorziat (l’Archiduchesse Marie-Thérèse), Henri Bosc (l’Ambassadeur de Serbie), Gaston Dubosc (le Comte Chotek), Marcel André (l’Archiduc Frédéric), Colette Régis (l’Archiduchesse Isabelle), Jacqueline Marsan, Monique Clariond (les jeunes Archiduchesses), Jean Paul Dreyfus et Gilbert Gil (Gavrillo Prinzip), William Aguet (le chambellan), Jean Buquet (Max, un des enfants de Francois-Ferdinand), Edy (Eddy) Debray, Jacques Roussel, Sylvain Itkine, Henri Beaulieu, Primerose Perret, Philippe Richard, Francine Claudel, Geneviève Morel, Louis Florencie, Georges-François Frontec.
Longueur originale : 2 517,8 m, 92’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Caméréclair
Tirage : Eclair-Tirage
Studios : Eclair, Epinay-sur-Seine ; Paris-Studios-Cinéma, Billancourt
Extérieurs : Romans ; environs de Senlis ; Bourg-de-Péage
Tournage : 4 juillet-2 septembre, 20-21 décembre 1939 et 10-13 janvier 1940
Présentation : 1er mai 1940, Paris (Marignan)
Copies : CF, Paris ; NFTA, Londres ; Taurus, Munich ; DIF, Wiesbaden ; CS, Lausanne ; CM, Luxembourg

*

19Titre original : L’École des femmes / L’École des femmes de Molière au cinéma
Année : 1941
Pays : Suisse
Production : Pierre Cailler, Jean-Mario Bertschy, François Marthaler, O. W. Seeberger, Paul Elter, Giuseppe Pizzera pour Terre et Mers (TEM) Films S.A., Neuchâtel
Direction de production : Jean-Paul Madeux
Régie générale : René Besson, René Dalton
Administration : Marcel Karsenty
Secrétariat de production : Charlotte Delbo
Réalisation : Max Ophuls, assisté de Fred Surville, Paul Lambert, Pierre de Hérain
Scénario : Max Ophuls, Louis Jouvet, Jean Kiehl
D’après L’École des femmes, pièce de Molière, dans la mise en scène de Louis Jouvet
Direction de la photographie : Michel Kelber, Gérard Perrin, assistés d’Adrien Porchet
Montage : Pierre de Hérain
Son : Joseph de Bretagne, Bruno Müller, assistés de Fritz Obitsch
Décors : Christian Bérard
Ensembles : Camille Demangeat, Léon Deguillova
Costumes : Germaine Perrier, Christian Bérard
Maquillage : Hagop Arakelian, assisté d’Achille Reymond
Musique : Vittorio Rieti
Scripte : Monique De Gastyne
Distribution : Louis Jouvet (Arnolphe), Madeleine Ozeray (Agnès), Romain Bouquet (Alain), Maurice Castel (Chrysalde), Raymonde Cendrars-Sauser (Georgette), Régis Outin (Horace), Alexandre Rignault (Oronte), André Moreau (Enrique), René Besson (le clerc).
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Studios : Tonfilm Frobenius AG, Bâle-Münchenstein ; Grand Théâtre, Genève
Tournage : 5-18 janvier 1941
Note : à la suite de différends sur la réalisation, et de rivalités insurmontables dues aux personnalités de Jouvet et d’Ophuls, la production fut suspendue au bout de trois semaines – 20 à 25 % du film ayant été tournés. À notre connaissance, ces bobines ne sont pas disponibles.

*

20Titre original : Vendetta
Année : 1946-1950
Pays : Etats-Unis
Production : Howard Hughes, Preston Sturges pour Hughes Productions, Los Angeles ; California Pictures Corporation, Los Angeles ; Radio Keith Orpheum (RKO), Radio Pictures, Inc., Los Angeles & New York
Direction de production : Henry Henigson, Cliff Broughton
Secrétariat de production : Billie Hays
Réalisation : Max Ophuls (commencée), Preston Sturges, Stuart Heisler, Howard Hughes (poursuivie), Mel Ferrer (achevée), assistés d’Edward Mull, William Cody, George Loper
Scénario : William R. Burnett, Preston Sturges, Peter O’Crotty
Supervision des dialogues : Richard Hale
D’après Colomba, nouvelle de Prosper Merimée
Direction de la photographie : Franz (Frank) Planer, Alfred Gilks, assistés de Werner Cruze, Paul Cable, Don Sargent, George Gottleber
Éclairages : B. B. David, assisté de Stan Kozicki
Photos de plateau : Kenneth Lobben
Montage : Stuart Gilmore, assisté de Monty Pearce
Son : William Fox, assisté de Vinton Vernon
Mixage : Richard De Weese
Décors : Robert Usher, Victor Ganglin
Accessoires : Martin Hershea, Sam Bricker
Costumes : Laure Lourié
Habillage : Bob Martien, Elva Hill, Edna Spitzer, Leonard Harris, Leonard Pillsbury
Coiffure : Florence Guernsey, Lillian Burkhart
Maquillage : Norbert Miles
Musique : Roy Webb d’après des thèmes de Di Curtis, Giacomo Puccini
Direction musicale : Constantin Bakaleinikoff
Chant : Richard Tucker
Casting : Fred Schuessler, Vance Carroll
Secrétariat de distribution : Priscilla Cooke
Scripte : Jean La Vell
Secrétariat : Renata Lenart (pour Ophuls)
Distribution : Faith Domergue (Colomba della Rabbia), Hillary Brooke (Lydia Nevil), Nigel Bruce (Sir Thomas Nevil), Joseph Calleia (Guido Barracini), Hugo Haas (Brando), Robert Warwick (le préfet), George Dolenz (Orso della Rabbia), Donald Buka (Padrino), Curt Bois, Russell Vincent, Richard Flato, John Mylong.
Longueur originale : 2 298 m, 84’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Studio : Samuel Goldwyn Studios, Los Angeles
Extérieurs : Brent’s Crags, Corrigan’s Ranch, Los Angeles
Tournage : 12 août-29 octobre 1946, décembre 1946-avril 1947 et octobre-novembre 1947
Présentations : 17 novembre 1950, New York, 20 novembre 1950, Los Angeles (RKO Studio)
Sortie en salle : 25 décembre 1950, New York (Globe)
Copyright : 22 décembre 1950
Copie : Metropolis, Hambourg
Note : Ophuls dirigea le film pendant environ trois jours, à partir du 12 août 1946, avant que Sturges ne prenne en charge la réalisation ; mais il continua d’assister au tournage et resta sous contrat jusqu’au 29 octobre.

*

21Titre original : The Exile
Traduction française : L’Exilé
Année : 1947
Pays : Etats-Unis
Production : Douglas Fairbanks, Jr. pour Fairbanks Company, Inc., Los Angeles ; Universal-International Pictures Co., Universal City (Universal Pictures Company, Inc., New York)
Direction de production : Clarence E. Ericksen, assisté de H. Alexander McDonald
Régie générale : Charles Stallings
Réalisation : Max Ophuls (Opuls), assisté de Ben Chapman, George Lollier, Gordon McLean
Scénario : Douglas Fairbanks, Jr., Clemence Dane, Max Ophuls
Supervision des dialogues : Colin Keith-Johnston
D’après His Majesty, the King, roman de Cosmo Hamilton
Direction de la photographie : Franz (Frank) Planer, George Robinson, Hal Mohr, assistés de David Ragin, Richard Towers, Walter Bluemel, John Pasternak, Lew Schwartz, Roland Smith
Travelling : Lester Kahn, Arvid Woodin
Effets spéciaux : David S. Horsley, King, Kyme Meade, McLatchie, Wes Thompson, Glen Johnson
Éclairages : Tom Ouellette, assisté de Tex Bellah
Photos de plateau : Maurice Goldberg, John Ellis
Montage : Ted J. Kent, assisté de Leonard Weiner
Son : Leslie I. Carey, William Hedgcock, Charles Felstead, assistés de James Masterson, Ralph Butler
Décors : Howard Bay, Hilyard Brown, Russell A. Gausman, Ted F. Offenbecker, supervisés par Bernard Herzbrun
Accessoires : Wally Kirkpatrick, assisté d’Eddie Case, Laraby
Animaux : Jim Phillips
Séquences d’action : David Sharpe
Escrime : Fred Cavens
Costumes : Dwight Franklin, Laure Lourié (pour Maria Montez)
Habillage : Roger Weinberg, Fred Ritchie, Virginia Tutwieler, Ann Fielder
Coiffure, perruques : Carmen Dirigo, Betty Pedretti, Mae Clark
Maquillage : Bud Westmore, Robert Littlefield, Lou LaCava, Walter Herman
Musique et direction musicale : Frank Skinner
Orchestration : David Tamkin
Chorégraphie : Eugene Loring
Casting : Jack Merton, Phil Benjamin, Jonnie Rennick
Répétitions : Simon R. Mitchnek (pour Maria Montez), Bee Turpin (au piano)
Scripte : Adele Cannon
Secrétariat : Renata Lenart
Presse : Don Reeve
Distribution : Maria Montez (la Comtesse de Courteuil), Henry Daniell (le Colonel Ingram), Nigel Bruce (Sir Edward Hyde), Robert Coote (Pinner), Rita Corday (Paule Croset) (Katie), Douglas Fairbanks, Jr. (le Roi Charles II Stuart), Otto Waldis (Jan), Eldon Gorst (Seymour), Colin Keith-Johnston (le Capitaine Bristol), Lester Matthews (Robbins), Willy Trenk-Trebitsch (William Trenk) (un valet de pied), Milton A. Owen (Wilcox), Ben H. Wright (Milbanke), Colin Kenny (Ross), Peter Shaw (Higson), Will Stanton (Tucket), C. S. Ramsey-Hill (un cavalier officiel), Gordon Clark (un cavalier de la garde), Humsden Hare (le Général des Têtes Rondes), Thomas P. Dillon (Jasper), Fred Cavens (le cocher), Alla Dunn (Marie), Torben Meyer (le Capitaine de la marine marchande), Grayce Hampton, Mary Forbes (les dames de la Cour), Charles Stevens (le peintre), James Logan (Thurber), Art Foster (Jessop), Harry Cording, Bruce Riley, Saul Gorss (les Têtes Rondes), Erich von Schilling, Garry Watson, Joe Ploski, Lillian Castle, Janna De Loos (les serviteurs), Reginald Sheffield (le Commandant), Colin Campbell (le vieux secrétaire), Lotte Stein (la grosse dame hollandaise), Michael Mark (un ivrogne), Edwin August (un bourgeois), David Cavendish (le gardien des pigeons), Norbert Schiller (le messager), Pat O’Moore, James Craven, Leonard Carey (des cavaliers), John Meredith (un trompettiste), Richard Abbott (un bourgeois hollandais), Keith Hitchcock (le militaire), Daniel de Jonghe (l’ouvrier), Charles Knight (l’aide d’Ingram), Edith Clinton (l’épouse du cavalier), Perc Launders (le guitariste), Mary Bye (la serveuse), Sheldon Jett, Frank Austin, Jack Curtis (les joueurs de cartes), Pat Griffin (le petit garçon), Eddie Cregar (le jeune garçon), Joseph Kamaryt (l’homme de l’auberge), Elinor Van der Veer, Diane Lee Stewart.
Longueur originale : 2 558,16 m, 93’ 29”
Longueur autorisée : 2 505,72 m, 91’ 35”
Format : 35 mm, noir et blanc coloré en sépia, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Studio : Universal City
Tournage : 24 avril-8 et 10 juillet 1947
Présentations : 10 septembre 1947, Riverside (Riverside Theatre), 3 octobre 1947, Los Angeles (Loyola)
Présentation à la presse : 13 octobre 1947, Los Angeles (Academy Award Theatre)
Sortie en salle : 11 novembre 1947, Boston (Keith Memorial), 22 novembre 1947, Los Angeles (Fox Ritz, Guild, Iris, Studio City), 25 décembre 1947, New York (Winter Garden)
Copies : CF, Paris ; NFA, Londres ; DFM, Francfort ; Metropolis, Hambourg ; CM, Luxembourg ; ÖFM, Vienne

*

22Titre original : Letter from an Unknown Woman
Titre français : Lettre d’une inconnue
Année : 1947-1948
Pays : Etats-Unis
Production : John Houseman pour Rampart Productions, Inc., Los Angeles ; Universal-International Pictures Co., Universal City (Universal Pictures Company, Inc., New York)
Direction de production : William Dozier, John Hambleton
Régie générale : Edward Dodds
Réalisation : Max Ophuls (Opuls), assisté de John F. Sherwood, Les Warner, Mickey Bennett
Scénario : Howard Koch
D’après Lettre d’une inconnue, nouvelle de Stefan Zweig
Direction de la photographie : Franz (Frank) Planer, assisté de David Ragin, Lloyd Ward, Walter Bluemel, Phil Lathrop, Williams, Lowry, Lew Schwartz, Roland Smith, Ben Hawkins, Glenn Adams, Robert Pierce
Travelling : Lester Kahn, Arvid Woodin
Effets spéciaux : Hoffman, David S. Horsley, King, Marlett, Abeis, Johnson, Wes Thompson, De Francis, Jerowitz
Éclairages : Tom Ouellette, assisté de Tex Bellah
Photos de plateau : Albert Anderson, William Wallace
Supervision technique : Paul Elbogen
Montage : Ted J. Kent
Son : Glenn E. (F.) Anderson, supervisé par Leslie I. Carey, assisté de Martin Brown, Frank Gorbach
Décors : Alexander Golitzen, supervisé par Russell A. Gausman, Ruby R. Levitt, Charles Baker
Accessoires : Wally Kirkpatrick, assisté de Grundstrom, Laraby, Earl Neal, Rosencrantz
Animaux et voitures : Jim Phillips
Costumes : Travis Banton
Habillage : Virginia Tutwieler, Gene Goffin
Coiffure : Carmen Dirigo, Helene Parrish
Maquillage : Lou LaCava, John Holden, supervisés par Bud Westmore
Musique : Daniele Amfitheatrof
Orchestration : David Tamkin
Chorégraphie : Bert Prival
Casting : Mildred Gusse
Répétitions : Rubini (au piano pour Louis Jourdan)
Scripte : Adele Cannon
Secrétariat : Renata Lenart
Distribution : Joan Fontaine (Lisa Berndle), Louis Jourdan (Stefan Brand) (en accord avec David O. Selznick), Mady Christians (Mme Berndle), Marcel Journet (Johann Stauffer), Art Smith (John), Carol Yorke (Marie), Howard Freeman (Herr Kastner), John Good (le Lieutenant Leopold von Kaltenegger), Leo B. Pessin (Stefan Jr), Erskine Sanford (le portier), Otto Waldis (le concierge), Sonja Bryden (Mme Spitzer), Patricia Alphin (Pretty), Willy Trenk-Trebitsch (Fritzel), Fred Nurney (un officier dans la rue), Torben Meyer (le chauffeur), Hermine Sterler (la mère supérieure), C. S. Ramsey-Hill (le Colonel Steindorf), Will Lee, William Hall, Paul Peter Szemere, Sven-Hugo Borg (les déménageurs), Lotte Stein, Lisa Golm, Mary Worth (les musiciennes), Ilka Grüning (la dame qui prend les billets), Paul E. Burns (la concierge), Leo Mostovoy, Shimen Ruskin (les vieux messieurs), Roy Gordon (le vieux monsieur en uniforme), William Gould (le maire), Celia Lovsky (la vendeuse de fleurs), Lester Sharpe, Jack George (les critiques), Helen Spring, Edit Angold (les dames mûres), Michael Mark (un client), Al Eben, Hal Melone (les serveurs), Lois Austin (une vieille femme), Kay Morley (la fille), Mauritz Hugo (un jeune homme), Countess Elektra Rozanska (la dame élégante), Irene Seidner (Mme Mombert), Max Willenz (l’homme de la consigne), Edna Holland (une religieuse), Gordon Clark, William Vedder (les chanteurs de rue), Betty Blythe (Mme Kohner), John Elliott (un vendeur de fleurs), Norbert Schiller, Roland Varno (les cadets), Rex Lease (le chef de gare), Walter Bonn (le Colonel Kohner), Robert W. Brown, Bruce Riley (les officiers), Blanche Obronska (la jeune femme), Erich von Schilling (l’huissier), Jamesson Shade (un musicien), Lisl Valetti (une musicienne), Edmund Cobb (le cocher de la calèche), Edwin Fowler (le maître de danse), Ashley Cowan (un jeune homme gauche), Gabrielle Windsor (la ballerine), Joe Garcia (le collectionneur), John Bambury (le nain), Diane Lee Stewart, Vera Stokes, Doretta Johnson, Lorraine Gale (les amies), Tay Dunn (le jeune officier), Polly Bailey (la passagère), Arthur Lovejoy (un valet de pied), Frieda Stoll (l’épouse du bourgmestre), Jack Worth (un officier), Paul Rochin (un Bavarois), Joseph Kamaryt (un alpiniste bavarois), Pietro Sosso (un cocher), Tom Costello (un musicien), Watson Downs (le chef d’orchestre), William Schroff (un serveur), Howard Mitchell (l’homme dans le tramway), Sam Gilmore, Guy L. Shaw (les tenanciers du café), June Wood (un caissier), Herbert Winters (un étudiant), Jean Ransome (une domestique), Roy Bross (le portier), Judith Woodbury (un mannequin), Joe Ardao (le petit homme), Donald Chaffin (un piéton), Helen Dickson (la grosse femme), John McCallum (l’aide au magasin), Curt Furberg (le majordome), Manuel Paris (le second du Baron), Carli Elinor (le chef de la fanfare autrichienne), Walter Soderling, Elisabeth Kerr, Doug Carter, Jack Gargan, Peggy Remington, Cy Stevens, George Blagoi, Betty McDonough, Harry Anderson.
Longueur originale : 2380, 65 m, 87’ 02”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Studio : Universal City
Tournage : 2 septembre-27 octobre 1947, 8, 16 janvier et 3 février 1948
Présentations : 10 février 1948, Broadway (Santa Ana), 12 février 1948, Beverly Hills (Warners Beverly Hills)
Présentation à la presse : 6 avril 1948, Los Angeles
Sortie en salle : 28 avril 1948, New York (Rivoli), 5 mai 1948, Los Angeles (Fox Ritz)
Copyright : 10 juin 1948
Copies : NFTA, Londres ; Taurus, Munich ; CM, Luxembourg

*

23Titre original : Caught
Traduction française : Prise au piège
Année : 1948-1949
Pays : Etats-Unis
Production : Wolfgang Reinhardt pour Enterprise Productions, Inc., Los Angeles ; Metro-Goldwyn-Mayer Studios, Culver City (Loew’s Inc., New York)
Direction de production : Joe C. Gilpin, Robert Aldrich
Réalisation : Max Ophuls (Opuls), relayé par John Berry, assisté d’Albert van Schmus, Robert Aldrich, Jack Murphy
Scénario : Arthur Laurents
D’après Wild Calendar, roman de Libbie Block
Direction de la photographie : Lee Garmes, assisté de Jack Russell, Ledge Haddow
Travelling : Morris Rosen
Supervision technique : Leo Morton Schulman
Développement : Mario Castegnaro
Montage : Michael Luciano, Robert Parrish, assistés de Jerome Young
Son : Max Hutchinson
Décors : Frank Paul Sylos, supervisé par Edward G. Boyle
Costumes : Orry-Kelly (pour Barbara Bel Geddes)
Habillage : Louise Wilson
Maquillage : Gustav M. Norin
Coiffure : Larry Germain
Musique : Friedrich Hollaender (Frederick Hollander)
Direction musicale : Rudolf Polk
Orchestration : Constantin Bakaleinikoff
Casting : Jack Baur
Répétitions : Jean Allen (pour le défilé de mode)
Secrétariat : Renata Lenart
Distribution : James Mason (Larry Quinada), Barbara Bel Geddes (Leonora Eames), Robert Ryan (Smith Ohlrig), Frank Ferguson (Dr Hoffmann), Curt Bois (Franzi), Ruth Brady (Maxine), Natalie Schaefer (Dorothy Dale), Art Smith (le psychiatre), Frances Rafferty (Velma), Sonia Darrin (Miss Chambers), Bernadene Hayes (Mrs Rudecki), Ann Morrison (Miss Murrey), Wilton Graff (Gentry), Jim Hawkins (Kevin), Vicky Raw Stiener (Lorraine), Manfred Inger (Mr Rudecki), Pam Kellino (Mrs Fuller), Ilka Grüning (la grand-mère Rudecki), Barbara Billingsley, Paul Powers (des clients du grand magasin), Virginia Hunter (Lushola), Primo Lopez (le barman), Bobby Haynes (le majordome), Jack Mower (le médecin d’Ohlrig), Wallace Dean, Tom Handley, Jack Shea, Bert Stevens, Oliver Cross, Mike Lally, Dave Greene, Dick Greene, Frank Conroy (les associés d’Ohlrig).
Longueur originale : 2407, 68 m, 88’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Studio : California Studios, Los Angeles
Extérieurs : Beverly Hills, Griffith Park, Los Angeles
Tournage : 14 juillet-31 août et 30 septembre-5 octobre 1948
Présentation : 14 février 1949, Los Angeles
Sortie en salle : 17 février 1949, New York (Capitol), 6 avril 1949, Los Angeles (Egyptian, Wilshire)
Copyright : 15 février 1949
Copies : CF, Paris ; NFA, Londres ; ZDF, Mayence ; Cinémathèque, Hambourg ; CM, Luxembourg ; Filmpodium, Zurich
Notes : le film eut pour titres provisoires Wild Calendar, The Best Things in Life are Free, The Luckiest Girl in the World ; Ophuls étant souffrant, Berry le remplaça sur le plateau quelques jours jusqu’au 29 juillet. De son travail il n’est resté qu’une séquence (l’école où les jeunes filles apprennent l’étiquette).

*

24Titre original : The Reckless Moment
Titre français : Les Désemparés
Année : 1949
Pays : Etats-Unis
Production : Walter Wanger pour Walter Wanger Pictures, Inc., Los Angeles ; Columbia Pictures Corporation, Los Angeles & New York
Direction de production : Jack Fier
Administration : Red Kennedy
Régie générale : John Blankenhorn
Réalisation : Max Ophuls (Opuls), assisté d’Earl Bellamy, Fred Briskin, William Reineck, Eddie Saeta, James Hogan, Charles Wasserman
Scénario : Henry Garson, Robert W. Soderberg, Mel Dinelli, Robert E. Kent
D’après The Blank Wall, épisode des Ladies’ Home Journal par Elisabeth Sanxay Holding
Direction de la photographie : Burnett Guffey, assisté de Gert Anderson, Tom Jackson, Jerry Goldbert, Walter Meins, Ray Rich
Travelling : Frank Colstrom, John Donnelly, William Marsh
Effets spéciaux : Ray Cory
Éclairages : William Johnson, P. Seckler, assistés de Harry Manning
Photos de plateau : Joseph Walters, Eddie Cronenweth
Montage : Gene Havlick
Son : Russell Malmgren, assisté de Bill Hamilton, J. Finochio
Mixage : Jack Goodrich
Décors : Cary Odell, supervisé par Frank Tuttle, B. Messinger
Accessoires : Harry Hopkins, Reggie Smith, Stanley Dunn
Costumes : Jean Louis
Habillage : Henry Helfman, Daisy Jefferson, Ruth Royce
Coiffure : Carmen Dirigo, Ella Perkins
Maquillage : Newt Jones
Musique : Hans J. Salter
Direction musicale : Morris Stoloff
Scripts : Francis McDowell, Rose Loewinger
Secrétariat : Ruth Mühsam Marton
Deuxième équipe : réalisation : Lawrence Butler, assisté de Fred Briskin, Stanley Neufeld ; direction de la photographie : Roy Seawright, assisté d’Irving Klein, Dick Cline, Ray Rich ; accessoires : Frank Foster ; scripte : Dorothy Cummings.
Distribution : James Mason (Martin Donnelly), Joan Bennett (Lucia Harper), Geraldine Brooks (Beatrice Harper), Henry O’Neill (M. Harper, le beau-père de Lucia), Shepperd Strudwick (Ted Darby), David Bair (David Harper), Roy Roberts (Nagle), Frances Williams (Sybil, le cuisinier), Paul E. Burns (le réceptionniste), Danny Jackson (le batteur), Claire Carleton (la blonde), Billy Snyder (le joueur), Peter Brocco (le barman), Karl « Killer » Davis (le catcheur), Joseph Palma (le joueur de cartes), Robert Hyatt (Mud), Penny O’Conner (Liza), Bruce Gilbert Norman (Dennie), Sharon Monaghan (Bridget), Charles Marsh (le journaliste), Harry Harvey, Norman Leavitt (les employés de la poste), Boyd Davis (l’homme grand), Ann Shoemaker (Mrs Feller), Everett Glass (le pharmacien), Buddy Gorman (le vendeur de magazines), Louis Mason (Mike), Pat Barton (la réceptionniste), John Butler (le prêteur sur gages), Kathryn Card (Mrs Loring), Pat O’Malley (le gardien de la banque), Charles Evans (l’employé de la banque), Jessie Arnold (la vieille dame), Celeste Savoi (la serveuse), Joe Recht (le vendeur de journaux), Mike Mahoney, Glenn Thompson John Monaghan (des policiers), William Schallert (le Lieutenant), Virgina Hunter, Cosmo Sardo, Holger Bendixen, Evelyn Moriarity, Al Bayne, Robert Gordon, Ed Pine, Jack Baker, Kenneth Kendall, Richard Mickelson, Sue Moore, Charles Jordan, John Roy, David Levitt, Barbara Hatton, Gail Bonney, Dorothy Phillips, George Dockstader, Barry Regan, Byron Pointdexter.
Longueur originale : 2260, 39 m, 82’ 37”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Studio : Columbia, Los Angeles
Extérieurs : Harbor Island, Balboa, Newport Bay, Upper Newport Bay, Griffith Park, Downtown, Los Angeles ; Burbank
Tournage : 17 mars-19 avril et 3-10 mai 1949
Présentation à la presse : 11 octobre 1949, Los Angeles (Columbia)
Sortie en salle : 1er décembre 1949, Los Angeles (Paramount), 29 décembre 1949, New York (Palace)
Copyright : 25 octobre 1949
Copies : CF, Paris ; NFA, Londres ; Cinémathèque, Hambourg ; CM, Luxembourg
Note : le film eut pour titre provisoire The Blank Wall.

*

25Titre original : La Ronde
Année : 1950
Pays : France
Production : Sacha Gordine pour Sacha Gordine, Paris
Direction de production : Ralph Baum
Régie générale : Renée Bardon
Administration : Grégoire Geftman
Secrétariat de production : Noele Mouton
Réalisation : Max Ophuls, assisté de Paul Feyder, Tony Aboyantz (Aboyants)
Scénario : Jacques Natanson, Max Ophuls
Dialogues : Jacques Natanson
D’après La Ronde, pièce d’Arthur Schnitzler
Direction de la photographie : Christian Matras, assisté d’Alain Douarinou, Ernest Bourreaud, Paul Launay
Photos de plateau : Sam Lévin, Jean-François Clair
Montage : Léonide Azar, assisté de Suzanne Rondeau
Son : Pierre Calvet, assisté de Maurice Dagonneau
Décors : Jean d’Eaubonne, assisté de Fred Marpaux, Marc Frédérix, Maurice Bourbotte
Ensembles : Charles Merangel, Henri Vergne, Robert Christidès
Accessoires : Maurice Terrasse, Raymond Lemarchand
Costumes : Georges Annenkov, assisté de Madeleine Rabusson
Essayage : Marie Grontzeff (Gromtseff)
Habillage : Louise Albouze
Coiffure : Michèle Dumont
Maquillage : Carmen Brel (Brelle)
Musique : Oscar Straus (Strauss)
Orchestration : Joe Hajos
Direction musicale : Henri Poussigue
Lyrics : Louis Ducreux
Editions musicales : Choudens
Scripte : Lucie Lichtig
Secrétariat : Ulla de Colstoun
Distribution : Anton Walbrook (le meneur de jeu), Simone Signoret (Léocadie, la prostituée), Serge Reggiani (Franz, le soldat), Simone Simon (Marie, la femme de chambre), Daniel Gélin (Alfred, le jeune homme), Danielle Darrieux (Emma Breitkopf, la femme mariée), Fernand Gravey (Charles, son mari), Odette Joyeux (la grisette), Jean-Louis Barrault (Robert Kühlenkampf, le poète), Isa Miranda (Charlotte, la comédienne), Gérard Philipe (le Comte), Jean Clarieux (le brigadier sur le banc), Robert Vattier (le professeur Schuller), Marcel Mérovée (Toni, un piccolo), Charles Vissières (le concierge du théâtre), Jean Ozenne, Jean Landier, René Marjac, Jacques Vertan.
Longueur originale : 97’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : R.C.A.
Tirage : Lianofilm
Studios : Franstudio, Joinville-le-Pont ; Studios de Saint-Maurice
Tournage : 24 janvier-18 mars 1950
Présentations : 16 juin 1950, Paris (Palais de Chaillot), 17 juin 1950, Touquet-Paris-Plage, 5 septembre 1950, Monte-Carlo (Cinéma d’Eté)
Présentation à la presse : 27 août 1950, Lido de Venise (Palazzo del Cinema, Biennale de Venise)
Sortie en salle : 27 septembre 1950, Paris (Balzac, Helder, Scala, Vivienne)
Copies : CF, Paris ; NFA, Londres ; Taurus, Munich ; BA, Coblence ; CM, Luxembourg ; CS, Lausanne
Note : le film fut distingué à Venise par le prix du meilleur scénario et des meilleurs décors et costumes, puis en 1951 au festival de Punta del Este (Montevideo) par le prix du meilleur film français, par une nomination aux Oscars pour le scénario, et en 1952 par la British Academy Award au titre de « meilleur film du monde ».

*

26Titre original : Le Plaisir
Année : 1951-1952
Pays : France
Production : M. Kieffer pour la Société Technique d’Études et de Réalisateurs Artistiques (Stera Films), Paris (1er et 2e épisode) ; Edouard Harispuru pour la Compagnie Commerciale Française Cinématographique (C.C.F.C.), Paris (3e épisode)
Direction de production : François Harispuru, Ben Barkay
Régie générale : Hugo Bénédek, Jacques Levron, assistés de Léo Frémery
Administration : André Levron
Secrétariat de production : Suzanne Fleurat
Réalisation : Max Ophüls, assisté de Jean Valère, Tony Aboyantz, Henri Toulot
Scénario : Jacques Natanson, Max Ophüls
Dialogues : Jacques Natanson
D’après « Le masque », « La maison Tellier », « Le modèle », nouvelles de Guy de Maupassant
Direction de la photographie : Christian Matras, assisté d’Alain Douarinou (1er et 2e épisode) ; Philippe Agostini, assisté de Walter Wottitz (3e épisode), et Jean Lalier, Roland Paillas, André Chenglesy
Photos de plateau : Roger Forster, Roger Poutrel
Montage : Léonide Azar, assisté de Suzanne Rondeau
Son : Pierre Calvet, Jean Rieul, assistés de Louis Haller, Marcel Corvaisier
Décors : Jean d’Eaubonne, assisté de Jacques Gut (Guth), Raymond Gabutti, Nicolas Wilcké, Jean Charpentier
Ensembles : Robert Christidès
Accessoires : François Sune
Costumes : Georges Annenkov (Annenkoff), Ferdinand Junker
Essayage : Marie Grontzeff
Habillage : Elise Servet
Coiffure : Jules Chanteau, Simone Archambault
Maquillage : Carmen Brel, Roger Chanteau, assistés de Monique Isnard
Musique : Joe Hajos (Hayos), Maurice Yvain, d’après des thèmes d’Edmond Audran (La Mascotte), Pierre-Jean de Béranger, Robert Planquette (Les Cloches de Corneville), Jacques Offenbach
Scripte : Paule Converset
Secrétariat : Ulla de Colstoun
Presse : Georges Cravenne
Distribution (1er épisode :) Claude Dauphin (le docteur), Gaby Morlay (Denise), Paul Azaïs (le patron du Palais de la Danse), Gaby Bruyère (Frimousse, la partenaire du « masque »), Jean Galland (Ambroise, « le masque »), Janine Viénot (l’amie du docteur), Emile Genevois (le groom), Huguette Montréal, Liliane Yvernault (des danseuses) ; (2e épisode :) Madeleine Renaud (Mme Tellier), Ginette Leclerc (Flore, dite « Balançoire »), Mila Parély (Raphaële), Danielle Darrieux (Rosa), Pierre Brasseur (Julien Ledentu, commis-voyageur en cotillons), Jean Gabin (Joseph Rivet), Amédée (Frédéric, le garcon de café), Antoine Balpêtré (M. Poulin, l’ancien maire), René Blancard (le maire), Mathilde Casadesus (Louise, dite « Cocotte »), Henri Crémieux (M. Pimpesse, le percepteur), Arthur Devère (le contrôleur), Paulette Dubost (Fernande), Jocelyne Jany (Constance), Robert Lombart (M. Philippe, le fils du banquier), Héléna Manson (Marie), Marcel Pérès (M. Duvert, l’armateur), Jean Meyer (M. Dupuis, l’agent d’assurances), Louis Seigner (M. Tourneveau, le saleur de poissons), Michel (Michèle) Vadet (un marin), Charles Vissières (le vieux Normand), Zélie Yzelle (Janine Yselle) (sa femme), Jo Dest (l’Allemand), Claire Olivier (Mme Tourneveau), Georges Vitray (le capitaine), René Hell (le garde-champêtre), Pierre Palau (M. Vasse, juge au tribunal de commerce), Georges Baconnet (un client anonyme), Yvonne Dany, Maïa Jusanova ; (3e épisode :) Jean Servais (Le chroniqueur), Daniel Gélin (Jean), Simone Simon (Joséphine), Michel (Michèle) Vadet (un journaliste sur la plage), René Pascal, Marcel Rouzé ; et Jean Servais (voix de Guy de Maupassant).
Longueur autorisée : 2 703 m, 98’ 47”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Western Electric
Tirage : G.T.C.
Studios : Franstudio, Joinville-le-Pont ; Studios de Boulogne, Boulogne-sur-Seine ; Éclair, Épinay-sur-Seine
Extérieurs : Trouville ; Clécy ; Paris
Tournage : 7 juin-18 août et 15 octobre-10 novembre 1951
Présentation : 14 février 1952, Fécamp (Palace)
Sortie en salle : 29 février 1952, Paris (Normandie, Rex)
Copies : CF, Paris ; Taurus, Munich ; DFM, Francfort ; CM, Luxembourg ; CS, Lausanne
Notes : Avant le début du tournage, le troisième épisode devait être non l’adaptation du « modèle », mais de « La femme de Paul » ; la voix de Maupassant est celle de Peter Ustinov dans la version anglaise, et d’Anton Walbrook dans la version allemande, supervisée par Ophuls.

*

27Titre original : Madame de… / I Gioelli di Madame de…
Année : 1953
Pays : France/Italie
Production : Henri Deutschmeister pour Franco-London Films SA., Paris ; Indusfilms, Paris ; Rizzoli Film, Rome
Direction de production : Henri Baum, Ralph Baum
Régie générale : André Hoss, Charles Chieusse, assistés de Jean Pieuchot
Administration : Fritz Kretschmer
Secrétariat de production : Simone Bouvet
Réalisation : Max Ophuls, assisté de Marc Maurette, Ulrich D. Pickardt (Willy Picard), Tony Aboyantz
Scénario : Marcel Achard, Max Ophuls, Annette Wademant
Dialogues : Marcel Achard
D’après Madame de…, roman de Louise de Vilmorin
Direction de la photographie : Christian Matras, assisté d’Alain Douarinou, Ernest Bourreaud, Henri Champion, Henri Chenu, René Moulin
Travelling : Pierre Durin
Effets spéciaux : François Suné
Photos de plateau : Raymond Voinquel, Sam Lévin
Montage : Boris (Borys) Lewin, assisté de Laure Cassau
Son : Antoine Petitjean, assisté de Fernand Janisse, Gaston Ancessi
Décors : (A.) Jean d’Eaubonne, assisté de Jacques Gut, Fred Marpaux, Marc Frédérix, Maurice Bourbotte
Ensembles : Maurice Barnathan, Robert Christidès, assistés d’Henri Vergne
Accessoires : Louis Boussaroques, Albert Arnou, Maurice Terrasse
Costumes : Georges Annenkov, Rosine Delamare
Essayage : Georgette Fillon
Habillage : Mado Chaucha, Josette Laurier, Lucienne Magot
Coiffure : Jean Lalaurette
Perruques : Jules Chanteau
Maquillage : Carmen Brel, Janine Cassé
Musique : Oscar Straus, d’après des thèmes de Christoph Willibald von Gluck (Orphée et Eurydice), Giacomo Meyerbeer (Les Huguenots)
Orchestration : Georges van Parys
Lyrics : Louis Ducreux
Scripte : Francine Corteggiani
Secrétariat : Ulla de Colstoun
Presse : Georges Cravenne
Stagiaire : Alain Jessua
Distribution : Charles Boyer (le Général André de…), Danielle Darrieux (la Comtesse Louise de…), Vittorio de Sica (le Baron Fabrizio Donati), Jean Debucourt (M. Rémy, le bijoutier), Jean Galland (M. de Bernac), Mireille Perrey (la nourrice), Paul Azaïs, Albert Michel (les cochers), Josselin, Hubert Noël (Henri de Maleville, soupirant de Mme de…), Lia di Léo (Lola, la maitresse de M. de…), Serge Lecointe (Jérôme), Jean Degrave (le clubman, débiteur de M. de…), Léon Walther (l’administrateur du théâtre), Madeleine Barbulée (une amie de Mme de…), Jacques Beauvais (un majordome), Georges Vitray (le vieux journaliste), Colette Régis (la vendeuse de cierges), Guy Favières (Julien, le domestique de M. de…), Jean Toulout (le Président à l’ambassade), Germaine Stainval (l’Ambassadrice), Robert Moor (un diplomate), Emile Genevois (une sentinelle), Claire Duhamel (la demoiselle de compagnie de Mme de…), Léon Pauléon (un huissier), Georges Paulais, Michel Salina (les témoins du duel), Gérard Buhr (le douanier), Roger Vincent, René Worms, Charles Bayard, Max Mégy.
Longueur originale : 2 715 m, 99’ 13”
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,37
Enregistrement du son : Optiphone, Western Electric
Tirage : G.T.C.
Studio : Studios de Boulogne, Boulogne-sur-Seine
Extérieurs : forêt de Rambouillet ; environs d’Uzès ; Mairie de Neuilly ; Versailles
Tournage : 8 avril-12 juin 1953
Sortie en salle : 16 septembre 1953, Paris (Colisée, Marivaux)
Copies : CF, Paris ; NFTA, Londres ; DFFB, Berlin ; DFM, Francfort ; FM, Munich ; Taurus, Munich ; Lupe, Göttingen ; ÖFM, Vienne ; CM, Luxembourg ; CS, Lausanne

*

28Titre original : Lola Montès / Lola Montez
Année : 1955
Pays : France/Allemagne
Production : André Haguet pour Gamma Film, Paris ; Alfred Zappelli pour Florida Film, Paris ; Anton Schelkopf pour Gamma Film GmbH, Oska-Film GmbH, Munich ; Emil E. Reinegger pour Union-Film GmbH, Munich
Direction de production : Albert E. Caraco, Ralph Baum, assistés de Tony Aboyantz, Werner Roeder
Régie générale : André Hoss, Karlheinz Först, Georg Markl, Helmut Ringelmann, Paule Pastier
Administration : Roger Péré, Hans Koch
Secrétariat de production : Hildergard Bartholomä
Réalisation : Max Ophuls/Ophüls, assisté d’Ulrich D. Pickardt, Claude Pinoteau, Adolf Schlyssleder, Marcel Ophuls (Wall), Tony Aboyantz
Scénario : Max Ophuls/Ophüls, Jacques Natanson, Annette Wademant, Franz Geiger, Claude Heymann
Dialogues : Jacques Natanson/Franz Geiger
D’après « La vie extraordinaire de Lola Montès », récit de Cécil Saint-Laurent
Direction de la photographie : Christian Matras, assisté d’Alain Douarinou, Ernest Bourreaud, Luc Mirot, Henri Champion, Claus von Lettow-Vorbeck
Photos de plateau : Raymond Voinquel, Ferdinand Rotzinger
Montage : Madeleine Gug, Jacqueline Douarinou, assistées d’Etiennette Muze / Adolf Schlyssleder, assisté de Rosa Ring, Johannes Nikel
Son : Antoine Petitjean, Hans Endrulat, assistés de Jean Neny, K. F. Tischler
Décors : Jean d’Eaubonne, Willy Schatz, assistés de Jacques Gut (Guth), Pierre Duquesne, Marc Frédérix, Detten Schleiermacher
Ensembles : Robert Christidès
Accessoires : Werner Wappler, Rudolf Taute
Costumes : Georges Annenkov, (pour Martine Carol) Marcel Escoffier, supervisés par Felicitas Bergmann, Ursula Maes, assistés de Madeleine Rabusson, Jean Zay, Monique Plotin
Essayage : Marie Grontzeff (Gromtseff), Karinska
Habillage : Werner Schmidt, Josef Fichtner, Edith Münch, Josefine Franz, (pour Martine Carol) Suzanne Revillard
Coiffure : Jean Lalaurette
Maquillage : Jonas Müller, Georg Jauss, Charlotte Müller, (pour Martine Carol) Maguy Vernadet
Musique : Georges Auric
Direction musicale : Jacques Météhen
Lyrics : Louis Ducreux/Max Ophuls
Editions musicales : Sidem
Chorégraphie : Helge Pawlinin
Conseils pour le cirque : Peter S. Petrona
Répétitions : Yves Rozec, Aimée Fontenay (au trapèze)
Scriptes : Lucie Lichtig, Eva-Ruth Ebner
Secrétariat : Ulla de Colstoun
Presse : Richard Balducci (S.I.P.A.), Hans Krüger-Franke (Ringpress)
Stagiaire : Alain Jessua
Distribution : Martine Carol (Maria Dolorès Porriz y Montez, Comtesse de Landsfeld, dite Lola Montès/Montez), Peter Ustinov (l’écuyer), Anton Walbrook/Adolf Wohlbrück (le Roi Louis 1er de Bavière), Henri Guisol (Maurice, le cocher), Lise Delamare (Mrs Craigle, la mère de Lola), Paulette Dubost (Joséphine, la camériste), Oskar Werner (l’étudiant), Jean Galland (le secrétaire du Baron), Will Quadflieg (Franz Liszt), Héléna Manson (la soeur du Lieutenant James), Germaine Delbat (l’hôtesse du bateau), Willy Eichberger (le médecin), Jacques Fayet (le steward du bateau), Friedrich Dömin (le directeur du cirque), Werner Finck (le peintre Wisböck), Ivan Desny (le Lieutenant James), Walter Kiaulehn (l’intendant du théâtre royal), Willy Rösner (le Premier Ministre), Gustav Waldau (le Professeur Jeppner), Daniel Mendaille (le Capitaine), Claude Pinoteau (Claudio Pirotto, chef d’orchestre du Tivoli), Béatrice Arnac (la jeune Lola au cirque), Hans Schwarz Jr (le lutteur), Jakob Mosslacher (le nain Eddy), E. T. Wallenstein (la Reine), Dieter Werner (Ferdinand), Major von Bernardi (un lieutenant de gendarmerie), Alfons Kiechle (un aubergiste à Munich), Rudolf Vogel (un peintre), Bernard (le valet de Liszt), R. Robert, Dutuit, Maier, Limeil, Petit (des marins), Voronine (le garçon), Christiane Dancourt (l’amoureuse), Alain Clairfond (l’amoureux), Philippe Richard (un Colonel), Edy Debray (un Capitaine), Bob Herland (l’homme sur le pont), Desagneaux (le commissaire de bord), Pauléon, Adam, Roy, Forel, Musset (des passagers), Musset (une infirmière), Victor Vina (un infirme), Erhardt-Hardt (un kammerdiener), Fritz Odemar (Hofrat), Will von Deek (l’ordonnance du roi), Friebel (le secrétaire de l’intendant), Malachowsky, Hauser, Färber (des laquais), Leo Siedler (Mitterhoffer), Schneider (l’officier des hussards), Domin (un clown), Meschke père (le « père » de Lola), Darwin (la « mère » de Lola), Mane (« Lola enfant »), Klein (« Lola à seize ans »), Meschke fils (« James »), Pawlinin (le maître de ballet), Dalphin (l’abbé), Adi Berbère (Bilgakov), Marschner fils (l’acrobate-roi), Herleder (Lola Lilliput), Trixa (la doublure de Lola à la corde), Christie Brugger (la doublure de Lola dans l’aquarium), Wilhelmnonn (la doublure de Lola à cheval), Aimée Fontenay (la doublure de Lola aux agrès), Marcel Ophuls (l’aboyeur à la fin), Morris, Bayard, Vernet, Bob Morel, Max Harry, Lord, de Cugnières, Tabourno, Margarete von Haagen, Hélène Iawkoff, Betty Philipsen, Piéral, Bernard Musson, Jean Filliez, Yvonne Dany, collaborateurs du cirque Brumbach et du cirque Krone, danseuses du cours de Mme Carolus-Duran.
Longueur originale : 3 010 m, 110’ 02” (version française)
Longueur autorisée : 3 093 m, 113’03” (version allemande)
Format : 35 mm, couleur (Eastmancolor), 1 : 2,35 (Cinemascope)
Enregistrement du son : Western Electric
Tirage : G.T.C.
Studios : Franstudio, Saint-Maurice ; Joinville-le-Pont ; Victorine, Nice ; Bavaria, Geiselgasteig
Extérieurs : Cimiez, villa « Les Palmiers » à Fabron, Côte d’Azur ; route des Adrets, départementale 37 ; moulin de la Belle Meunière, La Colle-sur-Loup ; environs de Paris ; Bamberg, Pommersfelden, jardin anglais de Munich, Hohen Tauern, Bavière
Tournage : 1er mars-23 juillet 1955
Sortie en salle : 23 décembre 1955, Paris (Marignan, Le Français), 12 janvier 1956, Munich (Luitpold), 13 janvier 1956, Hambourg (Passage)
Copies : CF, Paris ; Braunberger, Paris ; DFM, Francfort ; FM, Munich ; Metropolitan, Munich ; ÖFM, Vienne ; CM, Luxembourg ; CS, Lausanne
Notes : en mai 1955, Schelkopf quittait son poste de chef de production pour Gamma Film GmbH (Munich), en même temps que s’arrêtait la participation au film de Oska-Film GmbH. C’est Reinegger, responsable de Gamma Film GmbH et de Union-Film GmbH, qui prit le contrôle du film coproduit par Union-Film GmbH ; le 22 février 1957, contre la volonté d’Ophuls, Etiennette Muze était chargée d’un remontage du film, réduit à 92’. Dans cette version accompagnée d’un commentaire dit par Martine Carol, les scènes se succèdent dans l’ordre chronologique et celles du cirque sont coupées, sauf la dernière. La version intégrale fut rétablie par Pierre Braunberger pour les Films de la Pléiade, et ressortit le 13 novembre 1968 à Paris (Panthéon, Plaza).

*

29Titre original : Montparnasse 19
Année : 1957-1958
Pays : Fance/Italie
Production : Henri Deutschmeister pour Franco-London Films S.A., Paris ; Astra Cinematografica S.A.R.L., Rome ; Sandro Pallavicini I.N.C., Rome
Direction de production : Ralph Baum
Régie générale : André Hoss
Secrétariat de production : Jacqueline Fauvel
Réalisation : Jacques Becker, assisté de Serge Witta, Jean Becker
Scénario : Henri Jeanson, Max Ophuls
D’après Les Montparnos, roman de Michel Georges-Michel
Direction de la photographie : Christian Matras, assisté de Gilbert Chain, Ernest Bourreaud
Photos de plateau : Henri Thibault
Montage : Marguerite Renoir, assistée de Maryse Barbut
Son : Pierre-Louis Calvet, assisté de Christian Courmes, Maurice Dagonneau
Décors : Jean (A.) d’Eaubonne, assisté de Jacques Gut, Paul Moreau, Maurice Bourbotte
Ensembles : Robert Christidès
Accessoires : Raymond Lemoigne
Costumes : Georges Annenkov, Jacques Heim, assistés d’Anne-Marie Marchand, Madeleine Rabusson
Coiffure : Denise Lemoigne
Maquillage : Yvonne Fortuna
Musique : Paul Misraki
Orchestration : Georges van Parys
Direction musicale : Jacques Météhen
Editions musicales : Les Nouvelles Editions Meridian, Imperia
Scripte : Sophie Becker
Presse : Richard Balducci
Distribution : Gérard Philipe (Modigliani), Lilli Palmer (Béatrice), Léa Padovani (Rosalie), Gérard Séty (Léopold Sborowsky), Lino Ventura (Morel), Anouk Aimée (Jeanne Hébuterne), Lila Kedrova (Mme Sborowsky), Arlette Poirier (Lulu), Pâquerette (Mme Salomon), Marianne Oswald (Berthe Weil), Judith Magre (la fille du Jockey), Denise Vernac (Mme Hébuterne), Robert Ripa (Marcel, le « mac » de Lulu), Jean Lanier (M. Hébuterne), Antoine Tudal (Cendrars), François Joux (le commissaire de police), Jacques Marin (le patron de café), Stéphane Audran (une fille à la terrasse du café), François Perrot (l’interne), Chantal de Rieux, Jany Clair, Bruno Balp, Jacques Ferrière, Monique Ardouin, René Berthier, Emile Genevois, Robert Lepers, Harry Max, Daniel Mendaille, Véronique Silver, Pierre Durou, Yori Bertin, Françis Aubert.
Longueur originale : 2 955 m, 108’
Format : 35 mm, noir et blanc, 1 : 1,66
Enregistrement du son : Western Electric (Western Magnétique), Société Optiphone
Tirage : G.T.C.
Studio : Studios de Boulogne, Boulogne-sur-Seine
Extérieurs : Paris ; Nice
Tournage : 19 août-25 octobre 1957
Sortie en salle : 4 avril 1958, Paris (Colisée, Marivaux)
Notes : le film eut pour titre provisoire Les Amants de Montparnasse ; Ophuls étant mort pendant les préparatifs de production, son scénario, écrit avec Jeanson, resta tel quel pour le tournage repris par Becker. Dans le générique figure la mention suivante : « Dédié à la mémoire de Max Ophuls ».

*

30Télévision
Titre original : Der tolle Tag
Traduction française : La Folle Journée
Année : 1962
Pays : Allemagne
Production : Bernt Rhotert pour Hessischer Rundfunk (HR), Francfort
Réalisation et scénario : Ulrich Erfurth
D’après Le Mariage de Figaro ou La Folle Journée, pièce de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, dans l’adaptation et la mise en scène de Max Ophuls
Décors : Rudolf Küfner
Musique : Wilfried Zillig
Distribution : Heinz Reincke (Figaro), Nicole Heesters (Susanne), Peter Schütte (le Comte Almaviva), Anaid Iplicjian (la Comtesse), Thomas Fritsch (Chérubin, page), Hans Richter (Don Gusman Gimpelwitz), Else Knott (Marcelline), Ludwig Linkmann (Antonio, jardinier au château), Margitta Scherr (Fanchette, sa nièce), Wolfgang Schirlitz (Bartholo, médecin et juriste), Günther Jerschke (Basilio, maître de musique), Kurt Grosskurth (Doppelklau, greffier), Karl Weinlein (l’huissier), Volker Spahr (Pedrillo, palefrenier).
Longueur originale : 116’ 50”
Format : noir et blanc
Diffusion : 2 décembre 1962, ARD
Note : En 1956 Ophuls avait préparé au théâtre de Hambourg la mise en scène de La Folle Journée, dans sa propre traduction. Malade, il dut quitter la production avant la première, le 5 janvier 1957.

*

31Titre original : Max Ophuls ou le Plaisir de tourner
Année : 1965
Pays : France
Série : Cinéastes de notre temps
Production : André Sylvain Labarthe pour l’Office de Radiodiffusion-Télévision Française (ORTF), Paris
Réalisation : Michel Mitrani
Entretiens avec : Vittorio de Sica, Peter Ustinov, Marcel Ophuls, Alain Jessua, Jean Valère, Danielle Darrieux, Martine Carol, Simone Simon, Annette Wademant, Christian Matras, Georges Annenkov, Jean d’Eaubonne.
Longueur originale : 50’
Format : noir et blanc, 1 : 1,37
Lieu de tournage : Zircus Fanni
Diffusion : 26 octobre 1965, ORTF

*

32Titre original : « Letter from an Unknown Woman »
Traduction française : « Lettre d’une inconnue »
Année : 1968
Pays : Grande-Bretagne
Production : BBC, Londres
Réalisation : Victor Perkins
Diffusion : 1968, BBC

*

33Titre original : Der Zauberer des Kinos – Max Ophuls
Traduction française : Le Magicien du cinéma. Max Ophuls
Année : 1982
Pays : Allemagne
Production : Saarländischer Rundfunk (SR), Saarbrücken
Réalisation : Georg Bense
Longueur originale : 45’
Diffusion : 5 mai 1982, S3

*

34Titre original : Max Ophuls – « Den schönen guten Waren »
Traduction française : Max Ophuls. « Aux vrais beaux biens »
Année : 1989-1990
Pays : Allemagne
Production : Werner Dütsch pour Westdeutscher Rundfunk (WDR), Cologne
Direction de production : Friedhelm Maye
Réalisation et scénario : Martina Müller
Photographie : Jürgen Hasenack, Peter Lilischkies
Montage : Gisela Notholt
Son : Peter Cieslok
Mixage : Ernst Thomas
Commentaire : Peter Bromberger, Hildburg Schmidt, Angelika Wockert (et la voix de Max Ophuls)
Entretiens avec : Magda Schneider, Daniel Gélin, Peter Ustinov, Edwige Feuillère, Gert Westphal, Tony Aboyantz, Renata Lenart, Ulla de Colstoun, Lola Chloud, Grete Kretschmer, Henri Alekan, Robert Christidès, Marc Frédérix, Annette Wademant, Ivan Desny, Jean Guillou.
Longueur originale : 90’
Diffusion : 3 septembre 1990, WDR3

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ronny Loewy, « Filmographie », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze [En ligne], 34-35 | 2001, mis en ligne le 29 septembre 2005, consulté le 23 avril 2014. URL : http://1895.revues.org/211

Haut de page

Auteur

Ronny Loewy

Ronny Loewy travaille au Deutschen Filmmuseums de Francfort, où il a édité le collectif Von Babelsberg nach Hollywood. Filmemigration aus Nazi-deutschland (1987). Il a consacré ses recherches (et plusieurs documentaires) à la représentation cinématographique de l’exil, de l’holocauste et de la communauté juive.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© AFRHC

Haut de page